Retour à l'index
Explication des codes


Cliquer sur la référence (zone soulignée, à gauche) pour voir le contexte large (une page de l'édition de la Pléiade ). Le code alphabétique qui termine la référence indique dans quelle partie de la page se trouve le mot cherché (a pour les 50 premiers mots de la page, b pour les 50 qui suivent, f ou g pour les derniers). Utiliser la fonction FIND de NETSCAPE pour une localisation plus précise.

m' -23.6 6341
Distribution des fréquences
Ch 221, Ph 129, Ve 34, Gk 83, Sc 24, Pe 18, PC 259, CC 54, FA 82, To 37, LL 102, MC 246, Fe 83, IG 24, EG 93, Ab 93, Go 268, Se 67, Co 80, DL 95, FY 39, Ly 478, In 39, An 35, IP 270, VF 32, Em 96, Bi 146, Nu 12, CV 102, Ev 33, Be 248, Sp 345, UM 112, Te 53, Ra 110, JM 557, CM 107, DV 78, AS 67, Ho 109, Mu 79, MM 166, Pa 115, CB 343, CP 183, EH 151, PB 102, DA 42
Courbe du mot m'

(Concordance incomplète)

 360
Ch 916c| en se parlant à lui - même . Il m' a l' air d' être l' ambassadeur de
Ch 922g| le ministère .| Des amis m' ont heureusement écrit
Ch 923a| de nouveau Marche - à - terre , m' annonce qu' il est sur notre dos .
Ch 923a|faire la grimace , et vous allez m' aider à ramener mes linottes à la
Ch 929e|| - L' absence de Bonaparte ne m' inquiète pas , commandant , répondit
Ch 930b| homme ! Aussi est - ce lui qui m' a fait prévenir à temps de cette
Ch 932d| , dit - il à ses deux amis , m' annoncent qu' ils ne sont pas
Ch 933b| caporal de tes bourgeois . Tu m' as l' air d' un homme solide . Je te
Ch 943e| est d' autant plus mal à eux de m' en vouloir que j' ai laissé en
Ch 945b| . Ma mère a tellement tardé à m' envoyer de l' argent que je suis au
Ch 945h| d' opinion .| - Comme il m' a traitée " , se dit - elle après
Ch 952f| sain et sauf à Fougères . Je m' y suis engagé au nom de la sainte d'
Ch 953b| pour vous parmi celles qui m' attendaient à la Vivetière , elle
Ch 953d| soit loué ! pour cette fois je m' en tire sans blâme , dit - elle au
Ch 953g| est à condition qu' ils sauront m' en indemniser . Surtout , que le
Ch 954a| à l' abbé , nos amis de Paris m' écrivent de prendre garde à nous .
Ch 954b|, s' écria le marquis . Pichegru m' engage à être scrupuleux et
Ch 955c|, dit Coupiau . La sainte Vierge m' est témoin que je vous ai bien
Ch 955f|qui me taxe à une somme énorme , m' a mis à sec .| - Combien t' a - t
Ch 961c| Chouans y sont . "| " Vous m' accompagnerez , dit - il à Merle et
Ch 964f| d' un pâté ! Si ce dadais - là m' empêche jamais de caresser sa jolie
Ch 968e| voix affectueuse : " Mais vous m' avez devinée , Marie , et vous ne me
Ch 968e| , après ces tristesses qui m' ont fait tant de mal , oh ! bien du
Ch 969a| bat , une sensation inconnue m' agite . Et ce n' est ni les
Ch 969f| " Mais , reprit Marie , tu peux m' abandonner , si ta conscience...| -
Ch 969g| de terreur et d' amour qui m' a tentée .|
Ch 970a| Puis , je n' ai pas voulu m' en aller de ce bas monde sans avoir
Ch 970a| prêt à tomber sur ma tête ne m' aurait pas fait accepter un rôle
Ch 970d| j' en suis déjà venue à ne pas m' effrayer d' une partie de plaisir où
Ch 971b| l' auberge , commandant . Venez m' y voir . "| " C' est cela ,
Ch 971f|ordre que j' ai reçu du ministre m' apprend qu' elle se nomme Mlle de
Ch 977d| feu là - haut .| Ces gens - là m' ont l' air d' être bien retardés en
Ch 977e| vous , madame l' hôtesse , vous m' avez donné des draps si gros que je
Ch 978h|sais pas , ma foi , rien , et il m' est encore plus suspect qu' à vous .
Ch 979e| connaître alors la voiture ! On m' a dit à mon passage à Mortagne que
Ch 982e| chevaleresque , inouïe , tu m' as accompagnée malgré moi ( et là
Ch 982e||Je suis en sûreté ici , tu peux m' y laisser .| "| Elle lui lança un
Ch 987g| - bec comme toi voudrait - il m' embêter , par hasard ? Allons ,
Ch 990b||Là où je ne comprends plus , je m' arrête ; surtout , quand je suis
Ch 990c|soit un peu longue , vous pouvez m' embarasser , vous êtes un homme .|
Ch 990d| vous êtes un homme .| - Et je m' en flatte , mademoiselle " ,
Ch 990f| que tu avais commandés , pour m' arrêter sans doute , te prévenaient
Ch 992b| à vous , mademoiselle , je ne m' en dédis pas , et demain , les
Ch 992f| du Corentin là - dedans , je ne m' étonne plus de rien " , s' écria - t
Ch 995c|ou mort , l' homme dont le coeur m' aura appartenu .| - Mais , dit -
Ch 995f|l' adjudant - major Gérard , qui m' envoie .| - Votre commandant a
Ch 996a|ici des troupes fraîches , elles m' accompagneront à Mayenne , où je
Ch 998e| rentes . Enfin mademoiselle m' a acheté pour cinq cents écus la
Ch 999a| ainsi , reprit - il , je m' en vais .| - Eh bien , adieu ,
Ch1005a|, je vous prie , dit - elle , de m' entortiller dans ces petites idées
Ch1005d| et de manières .| - Vous ne m' êtes point inconnue , s' écria - t -
Ch1005f| écouter ce mot sans rougir , il m' a été tant de fois prononcé sans l'
Ch1005g| insignifiant pour moi .| Il m' a été répété au théâtre , dans les
Ch1006c|puis il me semble horrible et je m' y refuse ; tantôt je sens en moi ce
Ch1007b| comme vous auriez fini , vous m' avez trompée ?| - Oui " , dit - il
Ch1007e|je le sais ! En vous voyant , je m' en étais doutée , vous êtes le chef
Ch1007g| empêcher de me dire que vous m' aimez . Sachez - le bien , monsieur
Ch1009b| ses traits , quoi qu' il puisse m' en coûter , je suis heureuse de vous
Ch1009g|de Bauvan . L' amour de mon pays m' a ramené en France , près de mon
Ch1009h|à l' aide d' un passeport qu' il m' a fait parvenir , savoir s' il me
Ch1010e| ?...dit - elle . Non , vous ne m' aimez pas , monsieur , vous voyez en
Ch1011b| .| Cette sorte de femme exige , m' a - t - on dit , d' immenses
Ch1011c| , belle , spirituelle ( vous m' accordez ces avantages ) , ne se
Ch1011c| , quand elle est aimée .| Vous m' entendez ! Si elle aime , et qu'
Ch1012a| Oui , je voudrais m' associer à quelque grande existence
Ch1012b| toujours , même quand il ne m' aimerait plus . Je n' ai jamais osé
Ch1012e| ce que vous devriez être pour m' apprécier à ma juste valeur , je
Ch1012e| de rien , si vous vouliez m' appar...| - Chut ! s' écria - t -
Ch1018b|dans leurs souliers ou le diable m' emporte " , répondit Gérard en
Ch1019d|pensa - t - elle . Mais pourquoi m' accabler de prévenances , après m'
Ch1019d| accabler de prévenances , après m' avoir témoigné tant de froideur ?
Ch1020g| . Qui donc a pu se lever pour m' accuser ? A peine aimée , voici déjà
Ch1029b|, cette escorte...| - Ah ! vous m' y faites penser . Mon escorte et moi
Ch1034b|...| - Je te répondrai quand tu m' auras dit pourquoi elle ne l' a pas
Ch1034f| égards et comme une femme qui m' appartient .| Nous sommes , je crois
Ch1035a| à voix basse : " Ces gens - là m' ont volé un moment de bonheur .| -
Ch1035e| dans les ministères à Paris m' ont averti de me défier de toute
Ch1035f| trouverait sur mon chemin , en m' annonçant que Fouché voulait
Ch1041g|, je te le dirai , mais quand tu m' auras juré sur ce chapelet..." Et il
Ch1043d| , Merle , que cet endroit - ci m' a l' air d' une véritable souricière
Ch1053g| - miche sa victime .| " Dieu m' entendra , marquis , je lui
Ch1054b| , citoyen marquis , je pourrais m' étourdir , voyez - vous . "| à
Ch1054c| oubliez mon ami assassiné , qui m' attend , et je ne manque pas à mes
Ch1055e| .| - Je ne sais pas , Pierre m' a chassée en m' ordonnant de ne pas
Ch1055e| pas , Pierre m' a chassée en m' ordonnant de ne pas bouger .| -
Ch1056a| - t - elle doucement , Pierre m' a dit de ne pas m' en mêler ; je le
Ch1056a| , Pierre m' a dit de ne pas m' en mêler ; je le connais , nous
Ch1056c|diable .| Attends , attends , je m' en vais te faire ressusciter , moi !
Ch1057d| .| - Ben ! la grande garce m' a donne la femme , et tout ce qui
Ch1059f| d' une pinte de sang ! s' il m' avait imité et fait sa ronde , les
Ch1063b| immense , la vue de Corentin ne m' est pas trop désagréable . "|
Ch1063i|, laissez - moi . Votre présence m' est insupportable .
Ch1064a| rester seule avec Francine , je m' entendrai mieux avec elle qu' avec
Ch1064g|humble et soumis , cet homme qui m' a méprisée , si je n' en fais pas
Ch1065e| - tu ? Oh ! oui , tu aimes , je m' en souviens .| Ah ! je suis bien
Ch1065f| créature ? Hein , il disait m' aimer , et il n' a pas résisté à la
Ch1065g| allaient et venaient , ils ne m' étaient qu' indifférents ; le monde
Ch1067b| avec amertume .| - Pourquoi m' avoir arrêté quand je le tenais ,
Ch1074d| adresse de sa rivale .| " Elle m' envoie sa carte ! " se dit - elle
Ch1081a| si grave nouvelle .| - ça ne m' étonne pas , répondit Pille - miche
Ch1082a|, je ne le manquerai pas . - Tu m' en réponds , ajouta - t - il en se
Ch1082a| s' il tombe en faute , je m' en prendrai à ce qui double ta peau
Ch1084e|, c' est elle . Mille écus à qui m' apportera la tête de cette catin !
Ch1086b| sans rien savoir de l' avenir , m' a toujours fait l' effet d' une
Ch1086e| le service que vous m' avez rendu ; donc , je ne vois pas
Ch1087d| , lui seul a eu la patience de m' apprendre le calcul décimal . Oh !
Ch1089d| - elle , et s' il ne doit plus m' aimer , je veux le tuer , aucune
Ch1090a| Sa Majesté Louis XVIII . Si je m' apprête en ce moment pour aller
Ch1090c| pied dans le sang , je ne veux m' y soumettre jusqu' à la ceinture qu'
Ch1090g|six cents malheureux écus qu' il m' a empruntés , mais d' une dette de
Ch1092a| ? " Elle était partie . " ça m' a l' air d' être une bonne fille ;
Ch1100d| comte avec désespoir ; mais ils m' ont déjà dépassé . Bah ! j' aurais
Ch1103d|vous déclare que cet aristocrate m' est devenu très essentiel , et va
Ch1104e| . " Or , le moins qui puisse m' arriver est de sauver ma tête . "|
Ch1104g| .| - Et si j' allais m' entêter à garder le silence ,
Ch1105a| à la Vivetière . Votre chef m' avait juré que moi et mes gens nous
Ch1105e| morceaux de plomb , car vous ne m' avez pas plus offensée que cet ami
Ch1105g| - t - il , je vous supplie de m' accorder mon pardon , quelque
Ch1107d| - aller , ni la grâce .| - Je m' en suis bien aperçue " , répondit
Ch1108d|à votre bal . Je vous demande de m' accorder votre protection du moment
Ch1109a|en chemin . Hier quelques balles m' ont avertie des dangers que j' ai à
Ch1109b| . Jamais femme de chambre ne m' a si promptement déshabillée . Ah !
Ch1109h| basse : " Ce gros garçon - là m' a livré plus que sa vie pour sa vie
Ch1112a| . M . le comte de Bauvan m' a dit que ce serait toi qui m' y
Ch1112a| m' a dit que ce serait toi qui m' y conduirais et qui me servirais de
Ch1119c| Anne d' Auray elle - même m' est apparue avant - hier à deux
Ch1119c| à deux heures et demie . Elle m' a dit comme je vous le dis : " Tu
Ch1123g| - chopine ; et , si tu veux m' obliger , tu retourneras sur - le -
Ch1126b| .| Mme du Gua lui a reproché , m' a - t - on dit , d' arriver très mal
Ch1127b| dire des paroles dorées , aussi m' expliquerai - je rondement . J' ai
Ch1127c| pour commencer , je veux qu' on m' appelle M . de Cottereau . Je veux
Ch1127h| monsieur le marquis , Charrette m' a nommé colonel . Le grade dont je
Ch1127h| dont je parle ne pouvant pas m' être contesté , je ne plaide point
Ch1128i| France , mais je pourrais bien m' en accommoder...|
Ch1130f| en vertu desquelles vous devez m' obéir , dit - il . Elles m'
Ch1130f| m' obéir , dit - il . Elles m' autorisent à gouverner les provinces
Ch1130h| êtes libres , messieurs , de m' abandonner..."|
Ch1134d|tout , grâce au service que vous m' avez rendu . "| Mme du Gua perdit
Ch1134e| le bras du comte .| " Vous m' avez indignement trompé , lui dit -
Ch1134h|sorte de rage .| - Madame , ne m' avez - vous pas éclairée sur le vrai
Ch1135a| et la considération que vous m' aviez enlevées à la Vivetière ,
Ch1138h| y suivit Marie .| " Vous m' écouterez , s' écria - t - il .| -
Ch1140d| dit - elle en continuant , vous m' aimez encore ! Vous me désirez
Ch1140e| - elle en lui prenant la main , m' en a donné la preuve . Je suis
Ch1140f| , je puis mourir .| - Vous m' aimez donc encore ? dit le marquis .
Ch1140g| , et , plus reconnaissant , il m' a offert , en échange de ma
Ch1141a|la pressant avec force .| - Ne m' y avez - vous pas jetée depuis cinq
Ch1141b| ma mort...| - Ah ! vous ne m' aimez pas , vous pensez à vous et
Ch1141g| à moi ?| - Ah ! Marie , vous m' avez amené au point de ne plus
Ch1143c| les mains , écoutez - moi sans m' interrompre . - Je suis réellement ,
Ch1143e| son enfant .| Néanmoins le duc m' accueillit avec plaisir , et il me
Ch1143g| duc de Verneuil et celle où il m' introduisit étaient engouées de
Ch1144d| duc de Verneuil , mourut après m' avoir reconnue et avantagée par un
Ch1144f|toutes mes fantaisies , mon père m' avait créé des besoins de luxe , des
Ch1144h| d' une tendresse paternelle , m' engageaient à reporter sur son coeur
Ch1144i||J' acceptais les parures qu' il m' offrait , et je ne lui cachais aucun
Ch1145b| la petite maison où le maréchal m' avait mise , et qui ne lui
Ch1145f| vous aimais , plus la certitude m' était affreuse .| En vous sauvant
Ch1146b|. Mais hier soir , votre passion m' a paru vraie , et une voix m' a crie
Ch1146b| m' a paru vraie , et une voix m' a crie : " Pourquoi le tromper ? "
Ch1146c| si vous aviez la faiblesse de m' épouser .| C' est une sottise que
Ch1146g| à vous , vous êtes homme , vous m' oublierez .| Adieu . "| Elle s'
Ch1147a| .| - Hélas ! Marie , il m' a fait pitié . Vous autres grandes
Ch1147b| abordant ?| - Est - ce qu' il m' a vue ? Oh ! Marie , il t' aime !|
Ch1147b| , il t' aime !| - Oh ! il m' aime ou il ne m' aime pas ! répondit
Ch1147b| !| - Oh ! il m' aime ou il ne m' aime pas ! répondit - elle , deux
Ch1147g| jusque chez vous ?| - S' il m' aimait véritablement , commandant ,
Ch1147h| un regard plein de malice , m' en voudriez - vous beaucoup de le
Ch1148c| , et sachez que le jour où vous m' aurez un peu trop déplu , n' aura
Ch1148c| sans amertume , que je dois m' apprêter à combattre .| - Vous n'
Ch1149c| . D' après ce que cette fille m' a laissé deviner , quelque
Ch1150a| " Si le Premier consul m' écoutait , dit - il en tournant le
Ch1151d| de la livre ? il ne fallait pas m' envoyer quérir ! C' est de bon
Ch1153a| mon coeur et ma main . Vous ne m' avez pas trouvé digne de vous ; et
Ch1153f| entreprise dans laquelle vous m' avez engagée , dois - je encore vous
Ch1155a|la constante répugnance que vous m' inspirez .| Puisque vous êtes si
Ch1155b| violemment avant - hier , m' attend avec impatience aujourd' hui
Ch1158c| ! Je ne suis qu' un sot , elle m' a joué . Mais patience , j' allume
Ch1165c| émue , le soin de votre sûreté m' a seul amenée ici .| - Ma sûreté !
Ch1165d| n' en pas partir ce soir ; ne m' y cherchez donc plus .| - Partir ,
Ch1165f| à vous ? Écoute - moi , Marie , m' aimes - tu ?| - Oui , dit - elle .
Ch1165h|je ne redoute rien...| - Et qui m' en assurera ? Je suis défiante .
Ch1166a| là bien au - dessus de ceux qui m' ont vue jusqu' à présent ? Avez -
Ch1166a| vous en soucier que je ne m' inquiétais des Bleus massacrés quand
Ch1166b|vos espérances , à votre Roi qui m' offusque et qui peut - être se
Ch1166c| vanité , afin de savoir si vous m' aimez bien pour moi - même , comme
Ch1166d|mot , si je voulais , au lieu de m' élever à vous , que vous tombassiez
Ch1166g| - vous me flatter beaucoup en m' offrant votre nom , votre main ? dit
Ch1166g| . Et savez - vous si vous m' aimerez dans six mois , et alors
Ch1167c| !| - Mais , Alphonse , tu m' aimes donc bien , dit - elle avec
Ch1167f| penser à sa situation .| " Il m' aurait acceptée et se serait moqué
Ch1170g| - là , mon commandant , m' iraient comme un gant .| - Tu veux
Ch1171d| , malgré ses malédictions , il m' aimait . Le Roi revenu , tout le
Ch1171d| voulu ma tête , le bonhomme m' aurait caché sous sa soutane .| -
Ch1173b| .| " Les Contre - Chouans m' ont persuadé qu' ils étaient des
Ch1173d|le lit .| " Garce maudite , tu m' as tué " , dit - il . Mais saisi d'
Ch1174a| épouser et l' enlever , car il m' a dit d' aller louer des chevaux et
Ch1181h|les fleurs d' hiver que Corentin m' a trouvées...Sors toutes les chaises
Ch1184b|le punir des trois mots que vous m' avez arrachés , avant - hier , quand
Ch1184d| , que les Chuins sauraient bien m' y venir tuer ! "| Elle embrassa
Ch1185a| - Je m' en vais , dit Hulot impatienté ,
Ch1185b| au corps de garde , et quand on m' aura signalé l' entrée d' un jeune
Ch1185h| un ennemi de la République , il m' a tué mon pauvre Gérard , et ce sera
Ch1186d| un jeu bien dangereux en ne m' intéressant pas à votre partie , en
Ch1186e| - il d' un ton amer .| - Vous m' y faites songer , répliqua - t -
Ch1187d|, lui dit - elle , j' aime mieux m' avilir pour lui obtenir la vie , que
Ch1187e|pour lui obtenir la vie , que de m' avilir pour la lui ôter .| Je veux
Ch1187f| . Oui , Marie , vos injures ne m' empêcheront pas d' être tout à vous
Ch1188b| réserve pour le moment où vous m' en aurez donné de la vôtre .| -
Ch1189h| pour juger le coup que je m' en vais lui porter ; d' ailleurs ,
Ch1190a| le succès de ma ruse , Hulot m' est nécessaire , et je cours le voir
Ch1190c| Quand je le verrai , son danger m' inspirera . "| Puis elle se plut ,
Ch1191f| , mariée ou non , un homme qui m' a possédée ne peut plus m'
Ch1191f| qui m' a possédée ne peut plus m' abandonner .| Je lui mesurerai la
Ch1191g|doute le fils d' un laquais ! Il m' a certes bien habilement trompée ,
Ch1200a| lui dit froidement : " Tu m' obéiras ! Voici un ordre en bonne
Ch1200d| un joli petit feu de file , tu m' entends ! - Par file à gauche , en
Ch1203c| tout , il a fait la lettre , et m' a trompée comme il trompe , avec un
Ch1203e| milieu de ses sanglots : " Tu m' aimes encore ?...dit - elle .| -
Ch1210c| tomba sur une chaise .| " Je m' en doutais , s' écria - t - il en se
Ch1210e| Un jour sans lendemain !...Dieu m' a trop bien exaucée .| "| "
Ph 909g| bien assez , duchesse ! vous m' avez épouvantée .| "| Et la jeune
Ph 910f|il se dit : " Cet ouvrage , qui m' obsède , se fera !..." tout a fui ;
Ph 912d|, et même rire ; mais , quand je m' arme du redoutable NOUS , je
Ph 918c| neuve ?| Eh bien , je m' adresse aux mariés d' hier et d'
Ph 918d| malheurs d' autrui : " Cela ne m' arrivera pas , à moi ! "| Je m'
Ph 918d| arrivera pas , à moi ! "| Je m' adresse à ces marins qui , après
Ph 931a| " Oh ! elle m' aime ! dit un autre , on ne peut pas
Ph 951c|, madame , qu' il fallait que je m' en aille...s' écrie l' étranger .|
Ph 951c| , dites au moins : " Que je m' en allasse ! " " reprend l'
Ph 985a| féminines qui ont daigné m' éclairer sur quelques - uns
Ph1011g| j' aurais l' outrecuidance de m' ériger en législateur du mariage ,
Ph1012a| habitait mon camarade , je m' étais promis de rendre une visite à
Ph1012b| du savant .| Une surprise m' y était réservée . J' aperçus une
Ph1013g| se mettaient à table , après m' avoir attendu pendant la demi -
Ph1014c| son sein .| Je ne pus m' empêcher de penser à mon maître de
Ph1014g| me prit par la main et m' entraîna dans l' embrasure d' une
Ph1014h|ruine ! Je devrais savoir que tu m' aimes trop pour que je puisse me
Ph1015a| dis - je à mon camarade ; et je m' esquivai en saluant sa femme , mais
Ph1015b| il soit fou , pensais - je en m' en allant , pour parler de mille
Ph1034d|mémoire me sera toujours chère , m' apprit , par son exemple , à mettre
Ph1035e|du monde entre nous trois ; Dieu m' en absolve ! " Je n' aurais jamais
Ph1036d| heures après midi .| Le comte m' emmena chez lui jusqu' au dîner ,
Ph1036d|quelques médailles desquelles il m' avait parlé pendant notre retour au
Ph1036f|de quelques pas vers la porte en m' invitant par un geste de main à le
Ph1036h|la plus exquise délicatesse . Il m' était impossible à moi - même de
Ph1042e|ai pu les voir sans frayeur , il m' a toujours semblé y apercevoir le
Ph1050e| France , il eut l' honnêteté de m' ouvrir les portes de son hôtel et de
Ph1050e| les portes de son hôtel et de m' en faire voir le gynécée . J'
Ph1052b| , et de recevoir des lettres en m' interdisant d' en connaître le
Ph1054c| ; mais je vous jure que je m' y prends de manière à ce qu' elle ne
Ph1054g|cette science .| Ce titre concis m' avait été suggéré par le récit que
Ph1055c| de ses désirs...Peut - être m' aurez - vous laissé quelques
Ph1056d| de ridicule : or , la toilette m' a encore offert les moyens de lui
Ph1056d| .| - Vous êtes digne de m' entendre !...m' écriai - je . Eh
Ph1056d| êtes digne de m' entendre !...m' écriai - je . Eh bien , monsieur ,
Ph1058a|grâce , monsieur , au hasard qui m' a procuré le plaisir de faire votre
Ph1058e| , me dit - il à voix basse , m' a été suggéré par trois mots que mon
Ph1058f| .| - Tenez , cette marque m' apprend que ma femme a eu mal à la
Ph1059b| a environnée . "| Cette idée m' attrista . L' aventure détruisait de
Ph1059c| des Italiens . Aussitôt qu' il m' aperçut , il accourut à moi . Poussé
Ph1059d| baptisé d' hier...| - Vous m' avez déjà dit que madame la
Ph1059e| de la fidélité de ma femme . Je m' étais levé de très bonne heure pour
Ph1059g| Ah ! jamais face de chrétien ne m' a fait plus de plaisir à voir !...
Ph1060a| êtes un grand homme inconnu !...m' écriai - je , et vous n' êtes pas...
Ph1071g|plus terrible .| Un soir que je m' entretenais de ces graves matières
Ph1082b| ! depuis le premier jour , il m' a toujours soupçonnée !...C' est
Ph1083e| raffinement de délicatesse . Il m' aime donc encore ?...Je vais pouvoir
Ph1093g|| LA FEMME : Mais les concerts m' ennuient à la mort !...Il faut
Ph1094d| pendant toute la journée...il m' a monté des feux au visage...| LE
Ph1098d| est dans son coeur .| Aussi m' a - t - elle tout confié . Une
Ph1098e|billet que vous avez reçu , elle m' a envoyé ici à sa place .| Je ne
Ph1099d| rencontre sur le boulevard ; il m' invite à dîner , et nous allons chez
Ph1107b| !..." pensais - je..." Mme de...m' a dit qu' un soir , au bal , on vous
Ph1109g|- Vous plaisantez , ma mère : il m' a emprunté hier cent napoléons . -
Ph1112c| terreurs !...Monsieur , ne m' approchez pas...- O ma bien - aimée
Ph1112c| que je sois !...Ordonne...je m' éloignerai .| Rappelle - moi...je
Ph1112e| : " Pardon , madame ; mais il m' est impossible d' y tenir plus
Ph1113e| , ma chère créature , de ne pas m' avoir prévenu que je devais vous
Ph1117h| la femme se conduit mal .| Je m' examine , et je ne vois pas par où
Ph1118d| d' y rester ) , car...vous ne m' aimez plus , Elisa .| Eh bien , ma
Ph1123d|paix de votre ménage .| " Vous m' empêchez de voir ceux qui me
Ph1129h| pardon de la perfidie que m' a suggérée l' amour . Oui , je vous
Ph1132f| la comtesse dans sa loge , je m' entends appeler de la loge voisine .
Ph1132g| , mais j' étais loin de m' attendre à quelque chose de
Ph1132h| de votre solitude , il faut m' être dévoué...Ah ! point de
Ph1133b| mots , on me fait taire ; on m' écoute , ou l' on fait semblant . Le
Ph1133b|me sourit , me demande la main , m' entraîne , me fait entrer dans sa
Ph1133h| .| - Je vous ai pris pour m' amuser !...dit - elle d' un air
Ph1135a| était charmante , M . de T* * * m' acceptait comme un mal nécessaire ,
Ph1135b| celui - là . Le repas fini , je m' imaginais bien que nous nous
Ph1135b| de bonne heure ; mais je ne m' imaginais bien que pour M .| de T* *
Ph1135g| intéressantes .| Mme de T* * * m' avait d' abord donné son bras ;
Ph1136c| votre esprit ?...- Oh ! je ne m' alarme pas si aisément ! - Je
Ph1136c| vous rassurer ?...- Que vous m' accordiez ici le baiser que le
Ph1137a| que je vous ai montrée , ne m' en accorder aucune !...Vous ne m'
Ph1137a| en accorder aucune !...Vous ne m' avez pas dit un mot de la comtesse .
Ph1137b| joue un rôle si bizarre , vous m' eussiez parlé du marquis...- Je vous
Ph1137f| à marcher sans que je m' aperçusse de la route que nous
Ph1137h| ce qu' il lui plaisait de m' en dire .|
Ph1138e| ce soupir...On parut fâchée de m' avoir affligé , et de s' être laissé
Ph1139b| force pour résister . " Elle m' entraîna et nous nous éloignâmes à
Ph1139c|lui dis - je , ce banc doit - il m' être toujours fatal ? est - ce un
Ph1140a|vous . La nouveauté pique . Vous m' avez trouvée aimable , j' aime à
Ph1141b|" Aurait - elle rompu avec lui ? m' a - t - elle pris pour lui succéder
Ph1141c| devinez ? le marquis ! " Tu ne m' attendais peut - être pas si matin ,
Ph1141f| prévu ; et c' est le hasard qui m' amène ici . Je suis censé revenir d'
Ph1141g| , et bien que Mme de T* * * m' ait mis dans la pièce...- Tu n' y
Ph1141i|air de triomphe .| Oh ! qu' elle m' a donné de peine !...Mais j' ai
Ph1142h| funeste .| Le marquis m' offrit sa chaise , j' acceptai . Le
Ph1143d| avoir senti le chagrin que cela m' aurait donné .| - Madame , dis - je
Ph1151c|accueilli , c' était certes pour m' en amuser et t' en débarrasser , car
Ph1151d|- Moi !...s' écria Louise...Dieu m' en préserve , ma chère !...C' est le
Ph1151e| .| Ai - je une famille pour m' y réfugier un jour ?...| - Allons ,
Ph1151g| , pendant un certain temps , m' idolâtrer comme vous le dites , mais
Ph1151g| vous le dites , mais vous ne m' aimeriez jamais autant que vous
Ph1152b| que vous - même vous ne sauriez m' aimer...| - Hé ! que faut - il donc
Ph1152h| coulé !...Oh ! votre passion ne m' inspire pas la moindre pitié . Si
Ph1155h| viendrez peut - être un jour à m' envier Célestine !| - Elle a donc
Ph1156a| la plus astucieuse .| - Vous m' étonnez , ma chère . C' est donc
Ph1156b| toute ma maison la personne qui m' est la plus utile . Si elle reste
Ph1165a| est venu ! dit - elle , il m' a conseillé l' exercice , et je m'
Ph1165a| a conseillé l' exercice , et je m' en suis très bien trouvée..."| Un
Ph1167d| les nuages , et ces figures ne m' apparaissent jamais qu' à la veille
Ph1180c| je ferais pour lui plaire ! Il m' aime , et - son amitié me gêne .|
Ph1182b|est affaire à vous !...- Ah ! ne m' en sachez aucun gré !...Adolphe l' a
Ph1185d| ainsi : " Ce père de famille m' appartient , puisque je me suis
Ph1186b| me débarrasse de ma femme , il m' attire des clients , il m' a procuré
Ph1186b| , il m' attire des clients , il m' a procuré presque toutes les
Ph1187b| de la vie conjugale ; après m' être débattu contre tant de femmes
Ph1187b| contre tant de femmes qui ne m' appartenaient pas , après m' être
Ph1187b| ne m' appartenaient pas , après m' être usé à combattre tant de
Ph1187e| procureur , aucun sentiment ne m' en impose , et je n' admets un fait
Ph1187e| n' admets un fait que quand il m' est attesté , comme dit un vers de
Ph1189a| " Cela est horrible !...m' écriais - je , je suis jeune ,
Ph1189a|Je quittai mon laboratoire et je m' élançai dans Paris . En voyant
Ph1189a| les plus ravissantes , je m' aperçus bien que je n' étais pas
Ph1189b| jeune , belle et bien mise qui m' apparut , fit évanouir par le feu de
Ph1189b| , endroit vers lequel je m' étais dirigé , que j' aperçus le
Ph1189f| faisait une gentillesse .| Je m' empressai de devancer cette image
Ph1191a| ; et , me prenant le bras , il m' emmena sur la partie de la terrasse
Ph1193c| une cause inconnue .| Mais vous m' avez amené ainsi à considérer l'
Ph1194g| et de femmes honnêtes , en m' ingéniant à trouver quelque utilité
Ph1194i| quelques traits de gens qui m' ont été chers , vieux portraits de
Ph1194j| des enseignes à bière...peu m' importe .|
Ph1196b| ?..." Homme de Dieu qui m' as suivi jusqu' ici !...j' espère
Ph1196h|un petit essai de statistique .| M' accorderez - vous qu' un amant doive
Ph1202f| tant d' obligations , que vous m' avez mis dans l' impossibilité de m'
Ph1202f| mis dans l' impossibilité de m' acquitter : ainsi j' accepte . "|
Ph1204d| mon sexe , et ce faux sage m' a entretenue d' amour .| - Eh bien
Ve1039g|qui toisait son compatriote . Il m' arrivera plus d' une fois de
Ve1054d| vivement Ginevra .| - On doit m' en apporter ce soir .| - Vous
Ve1054f| son malheur . Voici comment il m' est tombé sur les bras : mon beau -
Ve1057a| , je suis son seul enfant , il m' aime , et je suis bien sûre qu'
Ve1062e| .| - Oh ! Ginevra , je vais m' en aller et pour toujours , s' écria
Ve1063b| un bal et lui a demandé si elle m' envoyait toujours ici .| Sur la
Ve1063b| de ces demoiselles . Maman m' a bien grondée , elle a prétendu que
Ve1064f| mais tous les libéraux de Paris m' enverront leurs filles ! Je serai
Ve1070f|de table , sais - tu que ta mère m' a fait observer que depuis un mois
Ve1070g|surprise , dit la mère .| - Tu m' apporterais un tableau de toi ? s'

Explication des codes
Retour à l'index