Retour à l'index
Explication des codes


Cliquer sur la référence (zone soulignée, à gauche) pour voir le contexte large (une page de l'édition de la Pléiade ). Le code alphabétique qui termine la référence indique dans quelle partie de la page se trouve le mot cherché (a pour les 50 premiers mots de la page, b pour les 50 qui suivent, f ou g pour les derniers). Utiliser la fonction FIND de NETSCAPE pour une localisation plus précise.

elle 31.8 27456
Distribution des fréquences
Ch 1310, Ph 955, Ve 368, Gk 153, Sc 258, Pe 234, PC 605, CC 145, FA 835, To 162, LL 126, MC 426, Fe 321, IG 15, EG 568, Ab 747, Go 774, Se 388, Co 418, DL 646, FY 188, Ly 1417, In 190, An 318, IP 1239, VF 512, Em 487, Bi 360, Nu 82, CV 866, Ev 473, Be 1513, Sp 1246, UM 672, Te 458, Ra 774, JM 405, CM 667, DV 239, AS 402, Ho 282, Mu 648, MM 755, Pa 522, CB 1730, CP 588, EH 433, PB 388, DA 148
Courbe du mot elle

(Concordance incomplète)

 360
Ch 907h| , avaient guerroyé contre elle .| Un dernier trait assez saillant
Ch 908e| et les divers sentiments qu' elle exprimait s' expliquaient assez
Ch 909d|retrouva sa primitive énergie .| Elle avait d' abord pourvu à la défense
Ch 913a| le dernier des voiles dont elle l' aurait enveloppé , nuées fines
Ch 914h| d' un boeuf , avec laquelle elle avait plus d' une ressemblance .
Ch 917g| , peut - être , servira - t - elle à réhabiliter , dans l' esprit de
Ch 917h| un petit canton de Vendomois où elle passa quelques jours d' exil .| La
Ch 918b| ; aussi leur vie garde - t - elle de profonds vestiges des croyances
Ch 921e| d' avoir à combattre pour elle , il se promit joyeusement de ne
Ch 929b| contre nous , et cette fois elle a beau jeu . Pendant que les
Ch 929g| chargé de porter une lumière , elle la garde d' une main et se défend
Ch 930d| la voix , et , pourvu qu' elle ne prenne pas ses expressions dans
Ch 934e| qui tenait si peu d' espace qu' elle ressemblait à une reine d'
Ch 939b|Chouan dangereusement blessé qu' elle avait pris au bas de la côte
Ch 942h| Peut - être la voiture serait - elle alors arrivée jusqu' ici .|
Ch 944a|sur un petit cheval breton , qu' elle mit au galop pour arriver
Ch 944a|avez - vous donc ? demanda - t - elle en regardant tour à tour les
Ch 944e| s' il n' était pas pris , dit - elle en lui souriant avec coquetterie .
Ch 944f| un Chouan ? D' ailleurs , dit - elle en élevant la voix , n' est - ce
Ch 944h| au jour fixé ?| - Oui , dit - elle , tous , l' Intimé , Grand -
Ch 945a| , mais...| - Eh bien , dit - elle en l' interrompant , j' aurai
Ch 945b| pas avec moi ? demanda - t - elle en lui lançant le regard à demi
Ch 945c|voiture ?| - Piller ? reprit - elle , quel singulier terme ! Laissez -
Ch 945d| ne les tueriez pas , reprit - elle vivement , car ils vous lieraient
Ch 945g| eut insensiblement cessé , elle resta comme interdite , puis elle
Ch 945g| resta comme interdite , puis elle revint en grande hâte vers les
Ch 945g| grande hâte vers les Chouans .| Elle laissa brusquement échapper un
Ch 945h| il m' a traitée " , se dit - elle après une pause .
Ch 946a| Elle s' assit sur la roche qui avait
Ch 946b|des actions dont pour ainsi dire elle n' était pas complice ; semblable
Ch 946b| en grandes choses .| Comme elle , beaucoup de femmes jouèrent des
Ch 946d| sur le granit de la route , elle ne put refuser son admiration au
Ch 946d| jeune chef .| Insensiblement , elle tomba dans une profonde rêverie .
Ch 946f| honorable . La Révolution elle - même n' eut pas le pouvoir de la
Ch 946f| pas le pouvoir de la détruire , elle roule encore de nos jours .
Ch 950b| Roi ? Ta République donne - t - elle des abbayes ? Elle a tout renversé
Ch 950b| donne - t - elle des abbayes ? Elle a tout renversé . à quoi veux - tu
Ch 951g| Gudin alla s' entretenir avec elle à quelques pas de là . Marche - à
Ch 952a| , monsieur Gudin ? dit - elle en sentant le besoin d' une
Ch 952a| , madame ? l' Église n' a - t - elle pas autrefois approuvé la
Ch 953a| cacha promptement le sac qu' elle tenait à la main .| " Vous
Ch 953b| m' attendaient à la Vivetière , elle est de madame votre mère .| "
Ch 953d| pillage de son propre argent . Elle - même se mit à rire .| " Eh
Ch 953d|je m' en tire sans blâme , dit - elle au chef .| - Vous mettez donc de
Ch 953e| ?..." dit le jeune homme .| Elle rougit et regarda le marquis avec
Ch 953f| - à - terre , qui vint près d' elle .| " Vous vous porterez en avant
Ch 953f|en avant de Mortagne , lui dit - elle à voix basse . Je sais que les
Ch 954a| marquis , sur le cheval duquel elle se mit en croupe en abandonnant le
Ch 954a|n' est pas trop mal , répondit - elle . Ils ont d' assez bonnes idées ,
Ch 954c| défieriez - vous de moi ? dit - elle en lui frappant le coeur avec la
Ch 954c| coeur avec la main par laquelle elle se cramponnait à lui .| - Seriez
Ch 954c| ? dit - il en tournant vers elle son front qu' elle embrassa .| -
Ch 954c|tournant vers elle son front qu' elle embrassa .| - Ainsi , reprit l'
Ch 954e| je les attends " , ajouta - t - elle d' un son de voix profond et après
Ch 955f| à sec .| - Combien t' a - t - elle donc demandé , ta République ?|
Ch 958a| fêtes et aux plaisirs desquels elle était depuis si longtemps sevrée .
Ch 959d| proclamation consulaire fut - elle adressée . Cette fois le général
Ch 961e|, déjà l' objet d' une réserve , elle annonçait toujours quelque tempête
Ch 963c|de la route aussi dangereuse qu' elle est belle .| Les périls qui
Ch 967a|Vous allez revoir le pays . "| Elle regarda le capitaine et se tut .
Ch 967b| fermeté mêlée de tendresse .| Elle portait une robe d' étoffe commune
Ch 967d| d' oeil , Merle sut deviner en elle une de ces fleurs champêtres qui ,
Ch 967e|son regard apprirent à Merle qu' elle ne voulait pas d' auditeur . En
Ch 968a|? votre conduite n' exciterait - elle pas la curiosité d' un saint .
Ch 968c| même dans le geste par lequel elle montra le cavalier . Écoute ,
Ch 968c| . Écoute , Francine , reprit - elle , te souviens - tu de Patriote ,
Ch 968f| un peu compte de votre âme .| Elle est à moi avant d' être à qui que
Ch 969b| , à qui se confessera - t - elle , si elle se tait avec moi ?| -
Ch 969b| se confessera - t - elle , si elle se tait avec moi ?| - Francine ,
Ch 969d| ma conscience .| Et , dit - elle après une pause , en laissant
Ch 969d| aussi rigide que toi ? " Et elle lui frappa doucement dans la main
Ch 969f| ? " Et dans son effusion , elle lui baisa les mains .| " Mais ,
Ch 970b|tragédie . Maintenant , reprit - elle en laissant échapper un geste de
Ch 970b|échapper un geste de dégoût , si elle était décommandée , je me
Ch 970e|| La jeune campagnarde frémit . Elle seule connaissait le caractère
Ch 970e| et impétueux de sa maîtresse . Elle seule était initiée aux mystères
Ch 970g| d' une lutte sans adversaire , elle arrivait alors dans son désespoir
Ch 970i| veillait sur cet être en qui elle adorait la perfection , croyant
Ch 970i| accomplir un céleste message si elle le conservait au choeur des
Ch 971b| En passant devant le commandant elle lui cria d' une voix douce :| "
Ch 971c| en plaignez pas , commandant , elle a votre grade de général dans sa
Ch 971f| reçu du ministre m' apprend qu' elle se nomme Mlle de Verneuil . C' est
Ch 972e| la légèreté d' un oiseau , car elle craignit l' aspect et l' odeur de
Ch 973c| par la rotondité de l' hôte , elle saisit quelques mots des phrases
Ch 973d| milieu de la terreur générale , elle s' élança vers le petit homme ;
Ch 973e| dans ses conjectures , car elle n' aperçut que la peau fauve et
Ch 973e| de moyenne taille .| Étonnée , elle courut à la fenêtre . à travers
Ch 973e| vitres jaunies par la fumée , elle regarda l' inconnu qui gagnait l'
Ch 973g| surnommé Marche - à - terre ; elle l' examina , mais indistinctement
Ch 973i| où se trouvait sa maîtresse , elle ne sut pas si elle devait s' en
Ch 973i| maîtresse , elle ne sut pas si elle devait s' en applaudir ou s' en
Ch 974a| du sac , piqua sa curiosité ; elle quitta la vitre crasseuse d' où
Ch 974a| quitta la vitre crasseuse d' où elle regardait la masse informe et
Ch 974e| malices de femme de chambre , elle était cette fois trop fortement
Ch 974f| votre proposition , dit - elle gravement à l' hôte , qui fut
Ch 977i| - Des convives , lui répondit - elle , quelle folie !| - C' est Mlle
Ch 978a| - Elle a péri sur l' échafaud après l'
Ch 978a| après l' affaire de Savenay , elle était venue au Mans pour sauver
Ch 978b| cet interlocuteur inattendu ; elle arrêta sur lui ses yeux noirs
Ch 979b| Mlle de Verneuil existe ?| - Elle existe aussi certainement en chair
Ch 979b| de la dame , et toute autre qu' elle en aurait été déconcertée . Son
Ch 979c| couvrait une perfidie , ou si elle était seulement l' effet du hasard
Ch 979g| . "| " Mlle de Verneuil est - elle belle et jeune ? " demanda la
Ch 980b| la citoyenne Verneuil et qu' elle accepte la proposition de l' hôte
Ch 980g| Polytechnique se douta bien qu' elle devait faire des difficultés , il
Ch 981b| qu' un agrément secondaire .| Elle portait une robe verte dont la
Ch 981c| et ses gracieux mouvements .| Elle entra en souriant avec cette
Ch 981d| aux regards du jeune marin , elle put employer aisément les mille
Ch 981g|visage le rendit impénétrable .| Elle ne laissa paraître aucune
Ch 982a| du Gua : " Madame , lui dit - elle d' une voix caressante , auriez -
Ch 982c| madame , et la servante ! dit - elle , ce ne doit pas être Mlle de
Ch 982d| .| " Citoyen , lui dit - elle , tu es sans doute trop bien élevé
Ch 982e| accompagnée malgré moi ( et là elle laissa échapper un soupir ) , je
Ch 982e| , tu peux m' y laisser .| "| Elle lui lança un regard fixe et
Ch 982f| un regard fixe et méprisant . Elle fut comprise , Corentin réprima un
Ch 982g| d' une joie si naïve , elle regarda Francine avec un sourire
Ch 982h| - être Mlle de Verneuil , dit - elle à l' oreille de son fils .| - Et
Ch 982h| le dépit rendait sage . Est - elle prisonnière ou protégée , amie ou
Ch 983a| des yeux comme pour dire qu' elle saurait bien éclaircir ce mystère
Ch 983g| avoir partagé son déjeuner avec elle .| " Madame , dit Mlle de
Ch 983h|- Voilà des madrigaux , reprit - elle en riant , qui sentent plus la
Ch 984b| de l' amour ; puis , tantôt elle opposait à ses galantes
Ch 984e| être .| - Votre escorte est - elle destinée à vous protéger ,
Ch 984f| comprit instinctivement qu' elle inspirait un peu d' intérêt à Mme
Ch 984f| .| " Madame , répondit - elle , je ne sais pas bien précisément
Ch 985a|qui pouvait lui apprendre ce qu' elle voulait savoir , le Premier consul
Ch 985a| - C' est vrai , madame , dit - elle avec trop de vivacité peut - être
Ch 985b| "| Ce cri généreux par lequel elle semblait se faire un reproche à
Ch 985b| semblait se faire un reproche à elle - même , causa un tressaillement
Ch 985c| désirs .| " Mais , dit - elle en continuant après une pause ,
Ch 985d| fils sert la République..." Elle prononça ces paroles d' un air
Ch 985d| indifférent en apparence , mais elle jeta sur les deux inconnus un de
Ch 986a|bien . Et surtout , ajouta - t - elle en appuyant sur ses paroles , vous
Ch 986b|vous donc encore , demanda - t - elle avec un sourire moqueur , je ne
Ch 986c|" La femme qui parle ainsi est - elle la même dont le regard partageait
Ch 986c| le jeune homme . Quel accent ! Elle me tend quelque piège . "| En ce
Ch 986d| en plein jour ? demanda - t - elle en faisant un geste de surprise .
Ch 986e|Verneuil .| " Monsieur , dit - elle avec une impertinence tout
Ch 986g| de la main une chaise auprès d' elle . Occupons - nous , puisqu' il le
Ch 988f| subite devant un homme à qui elle plaisait , Mlle de Verneuil se
Ch 988f| et de modestie dans laquelle elle s' était tenue jusqu' alors , son
Ch 988g| exige la loi ? s' écria - t - elle doucement , mais avec une sorte de
Ch 989a| en apparence , reprit - elle . Avez - vous peur qu' il ne vous
Ch 989a|. - Eh bien , quoi ?...reprit - elle en voyant Hulot qui se permit
Ch 989c| .| " N' avancez pas " , dit - elle au jeune homme qu' elle protégea
Ch 989c| , dit - elle au jeune homme qu' elle protégea par un geste plein de
Ch 989f| jouet qu' on lui a donné , elle présenta vivement au commandant
Ch 989f| .| " Lisez " , lui dit - elle avec un sourire sardonique .|
Ch 989f| avec un sourire sardonique .| Elle se retourna vers le jeune homme ,
Ch 989g| , dans l' ivresse du triomphe , elle lança un regard où la malice se
Ch 989h| de Mlle de Verneuil , et certes elle avait raison .| La jolie voyageuse
Ch 989h| cette menaçante accusation , elle releva fièrement la tête et défia
Ch 991h|et goguenard de la sottise quand elle croit triompher .|
Ch 992c| et le Gars ! " s' écria - t - elle en réprimant assez mal un
Ch 992d| cette jeune fille du moment où elle y distinguait une créature ; mais
Ch 992d| une créature ; mais tout à coup elle rentra dans un calme forcé en se
Ch 992f| plus de rien " , s' écria - t - elle avec un mouvement de dégoût .| Le
Ch 993a| donc avez - vous souffert qu' elle déjeunât avec nous . Qu' est - ce
Ch 993c| de vous , et la lettre qu' elle a montrée est donnée pour requérir
Ch 993e| , le jeune marin échangea avec elle un sourire et un regard empreint
Ch 993f| observait cette femme ; elle en vit les yeux briller , les
Ch 993f| briller , les joues s' animer ; elle crut apercevoir un esprit infernal
Ch 993h| à celle de Mlle de Verneuil , elle frémit en prévoyant les terribles
Ch 993h| trempe , et frissonna quand elle vit Mlle de Verneuil allant vers
Ch 993i| les deux mains , l' attirant à elle et le menant au jour par un geste
Ch 993i| , avouez - le - moi , dit - elle en cherchant à lire dans ses yeux
Ch 994b| lèvres comme par étourderie , elle devint confuse ; ses yeux
Ch 994b| naïveté de sentiment ; elle quitta mollement les mains de l'
Ch 994c| à porter dans son coeur , et elle le laissa ivre d' espérance .
Ch 994c|ivre d' espérance .| Tout à coup elle parut s' en vouloir à elle seule
Ch 994c| coup elle parut s' en vouloir à elle seule de cette liberté , autorisée
Ch 994d| fugitives aventures de voyage ; elle reprit son attitude de convention
Ch 994g| donc , Francine , ajouta - t - elle en se montrant à elle dans une
Ch 994g| - t - elle en se montrant à elle dans une attitude moitié sérieuse
Ch 995a| la passion ; aussi resta - t - elle comme penchée sur un précipice
Ch 995a| penchée sur un précipice dont elle aurait voulu sonder la profondeur
Ch 995b| Hé ! c' est mon affaire , dit - elle en laissant échapper le geste d'
Ch 995b| jamais une femme trahie , elle ne doit s' en prendre qu' à elle -
Ch 995b|elle ne doit s' en prendre qu' à elle - même de son abandon . Je saurai
Ch 995c| appartenu .| - Mais , dit - elle avec surprise et après un moment
Ch 995c| le corridor .| - Ah ! dit - elle en écoutant , ce n' est pas lui !
Ch 995d|est pas lui ! - Mais , reprit - elle , voilà comment tu réponds ! je te
Ch 995f|bien peur de moi ? demanda - t - elle .| - Faites excuse ,
Ch 996c|.| - Partons , partons , dit - elle ; et comme nous n' avons pas de
Ch 996c| bien . "| " On dirait qu' elle a dix ans de grade , se dit Merle
Ch 996e| son arrivée dans l' auberge .| Elle contemplait la paille de l' écurie
Ch 996f| une bonne vierge . Bientôt elle aperçut Mme du Gua se dirigeant
Ch 996f| Chouan se leva et garda devant elle l' attitude du plus profond
Ch 996g|derrière la porte de l' écurie ; elle marcha sur la pointe du pied ,
Ch 997d| femme qui la rend despote quand elle n' est pas opprimée . Elle se
Ch 997d|quand elle n' est pas opprimée . Elle se recula avec hauteur après avoir
Ch 997e| de la surprise du Chouan ; mais elle compensa la dureté de ses paroles
Ch 997e| de lui .| " Pierre , reprit - elle , cette dame - là te parlait de la
Ch 998c| faire pour moi ? " lui dit - elle d' un ton de reproche .| à ces
Ch 998c| - Serais - je là ?...répondit - elle avec indignation . Mais toi , que
Ch 999a| brusque .| - Non , lui dit - elle à l' oreille , le Roi passe avant
Ch 999a|| - Eh bien , adieu , reprit - elle avec tristesse .| - Adieu " ,
Ch 999g| Francine sortit de l' écurie , elle trouva la malle en état de partir
Ch1000c| espèce de mante dans laquelle elle s' enveloppa .| Si elle leva les
Ch1000c|laquelle elle s' enveloppa .| Si elle leva les yeux , ce fut pour voir
Ch1000c| . Certaine d' être admirée , elle se refusait à l' admiration ; mais
Ch1000e| jouée ne lui permettait - elle pas de contempler à son aise une
Ch1000e| embellissait alors autant qu' elle venait de l' être par l' agitation
Ch1000f|, dont les yeux s' attachent sur elle comme pour y chercher une
Ch1001a| d' hier , heureusement pour elle peut - être ! Encore dans l' âge
Ch1001e|silence allait la compromettre ; elle fit alors à Mme du Gua quelques -
Ch1001e| aux conversations , mais elle ne put s' empêcher d' y mêler le
Ch1001e| avez - vous pu , disait - elle , vous décider à mettre monsieur
Ch1001h|, le discours , tout allumait en elle une effroyable rage déguisée sous
Ch1002e| le flatta .| " Madame est - elle de notre avis ? demanda - t - elle
Ch1002e| de notre avis ? demanda - t - elle à Mme du Gua . Veut - elle aussi
Ch1002e|- t - elle à Mme du Gua . Veut - elle aussi se promener ? "| "
Ch1003c| marché plus vite qu' elle , et ils s' en trouvèrent bientôt
Ch1004a| et beaucoup , répondit - elle , parce qu' on avait alors peu de
Ch1004a| le terme de leur court voyage , elle ajouta malicieusement : " Vous
Ch1004b|parler de moi ?...répliqua - t - elle en riant .| - Vous ne répondez
Ch1004d| que je n' osais espérer . "| Elle se mit à sourire si gracieusement
Ch1004d| à sourire si gracieusement qu' elle parut accepter la lutte courtoise
Ch1005a| - Cessez , je vous prie , dit - elle , de m' entortiller dans ces
Ch1005c|parler de vos sentiments ? dit - elle avec un emphase sardonique . Me
Ch1005d| .| - Vous oubliez , reprit - elle en riant , de bien plus grands
Ch1005e| parlez déjà d' amour ? dit - elle en souriant . Eh bien , soit ,
Ch1005e| . Eh bien , soit , reprit - elle . C' est là un secret de
Ch1005h| l' un et l' autre , reprit - elle en riant . N' y a - t - il pas
Ch1006a| .| - Oh ! heureuse , reprit - elle , non . Si je viens à penser que
Ch1006e|atteindre .| Mais , ajouta - t - elle en regardant le ciel et jetant un
Ch1006f|- il .| - Hé bien , répondit - elle , c' est que nous luttons toutes ,
Ch1006f|- nous ce soir ?| - Ah ! dit - elle en souriant au regard passionné
Ch1006g| désirs et de l' admiration . Elle marcha plus vite ; le marin devina
Ch1006h| plus vite ; le marin devina qu' elle voulait fuir une déclaration peut
Ch1007a| , Marie trembla violemment , elle retira son bras , et se couvrit le
Ch1007b| qui en altéra les traits ; mais elle dégagea tout à coup sa figure , et
Ch1007b|, dit - il .| à cette réponse , elle tourna le dos à la grosse malle
Ch1007c|...| - Oh ! il a changé , dit - elle avec un son de voix grave et
Ch1007d| du plaisir .| - Oh ! dit - elle d' un accent bref , la tragédie a
Ch1007d|- vous ? " demanda - t - il .| Elle s' arrêta , toisa l' élève d'
Ch1007d| crainte et de curiosité ; puis elle cacha sous un calme impénétrable
Ch1007e| que , pour une jeune fille , elle avait une grande habitude de la
Ch1007e|| " Qui êtes - vous ? reprit - elle ; mais je le sais ! En vous voyant
Ch1007f|je lui ai déjà sauvé la vie ? " Elle se mit à rire , mais forcément . "
Ch1007g| déjà sauvé une fois , et si..." Elle s' arrêta . Ces violents retours
Ch1007h| . Ces violents retours sur elle - même , ces combats qu' elle ne
Ch1007h| elle - même , ces combats qu' elle ne se donnait plus la peine de
Ch1008a| , je le veux , adieu " , dit - elle . Elle se retourna vivement , fit
Ch1008a|le veux , adieu " , dit - elle . Elle se retourna vivement , fit
Ch1008a| qui vous êtes , reprit - elle . Ne me cachez rien , et dites -
Ch1008c| auraient pu s' entendre , dit - elle d' un ton grave . Mais , monsieur
Ch1008d| inconnu .| - Monsieur , dit - elle , de grâce , votre nom , ou taisez
Ch1008d| êtes un enfant , ajouta - t - elle en haussant les épaules , et vous
Ch1008e| sa colère est si impérieuse , elle attaque tant de fibres dans le
Ch1008f| dans le coeur de l' homme , elle le pénètre et le subjugue .| Était
Ch1008g| - il en lui prenant la main qu' elle laissa prendre par distraction ,
Ch1008g| à cette journée , en a - t - elle détruit le charme ? "| Mlle de
Ch1009a| le marquis de Montauran , dit - elle avec dignité sans pouvoir
Ch1009d| aussitôt .| Quant à moi...- Elle dit une pause . - Quant à moi , je
Ch1009d|les misères de la vie , reprit - elle à voix basse en retenant ses
Ch1009e| être heureux ! Adieu . "| Et elle fit un signe au capitaine Merle
Ch1010a| examinait d' un oeil perçant . Elle essaya de douter de la vérité de
Ch1010a|mais crédule et confiante , elle reprit lentement une expression de
Ch1010b| vie .| " Ah ! s' écria - t - elle , je suis bien heureuse .| -
Ch1010c| Montauran .| - Non , dit - elle , vous ne sauriez me comprendre .
Ch1010d| ne voulais pas répondre ? dit - elle avec cet air dédaigneux sous
Ch1010e| vous aime .| - Déjà ?...dit - elle . Non , vous ne m' aimez pas ,
Ch1010f| de la bonne compagnie peut - elle , par les moeurs qui courent , se
Ch1011c| que d' une seule façon , quand elle est aimée .| Vous m' entendez ! Si
Ch1011c| aimée .| Vous m' entendez ! Si elle aime , et qu' elle veuille faire
Ch1011c|entendez ! Si elle aime , et qu' elle veuille faire une folie , elle
Ch1011c| elle veuille faire une folie , elle doit être justifiée par quelque
Ch1011d| honneur et...le mien , dit - elle en s' inclinant , je ne voudrais
Ch1011f| pas tant , monsieur , dit - elle en riant . Laissez - moi mon
Ch1011g|- Monsieur , écoutez , lui dit - elle en lui saisissant le bras avec
Ch1012d| - êtes - vous libre ? reprit - elle en lui jetant un regard dédaigneux
Ch1012d| la condamnation à mort . "| Elle lui dit alors d' une voix pleine
Ch1012e| ...| - Chut ! s' écria - t - elle en entendant cette phrase dite
Ch1012i| , précisément parce qu' elle n' offre aucune issue et qu' on
Ch1013a| La nature morale n' a - t - elle pas , comme la nature physique ,
Ch1013c|se demanda tout d' abord comment elle pouvait allier tant de
Ch1013e| d' autant plus modeste qu' elle ressentait plus d' ardeur ,
Ch1013g| son imagination lui faisait - elle franchir une plus grande étendue
Ch1014a| . Après être convenue avec elle - même de se donner tout entière ,
Ch1014b|même de se donner tout entière , elle désirait , pour ainsi dire , se
Ch1014b| dire , se disputer en détail ; elle aurait voulu pouvoir reprendre
Ch1014c| une sorte de terreur , quand elle songeait à l' entretien qu' elle
Ch1014c|elle songeait à l' entretien qu' elle venait d' avoir et où elle s'
Ch1014c| qu' elle venait d' avoir et où elle s' était montrée si agressive .
Ch1014c| figure empreinte de force , elle se dit qu' un être si puissant
Ch1014e| où , cinq heures auparavant , elle composa son visage et sa voix pour
Ch1014e| , et le moment actuel où elle pouvait le bouleverser d' un
Ch1014f|la vie extérieure prit donc pour elle le caractère d' une fantasmagorie
Ch1014g|ne s' imprima dans sa mémoire .| Elle arriva dans Mayenne , les soldats
Ch1014g| changèrent , Merle lui parla , elle répondit , traversa toute une
Ch1014h| ni Mayenne ni Fougères , ni où elle allait .| Qu' elle pût quitter
Ch1014h| , ni où elle allait .| Qu' elle pût quitter dans peu d' heures l'
Ch1014i|l' homme de son choix et par qui elle se croyait choisie , n' était pas
Ch1014i| choisie , n' était pas , pour elle , une chose possible .| L' amour
Ch1015a| se trahissait par des paroles , elle laissait échapper des phrases
Ch1015a| de cette passion naissante , elle prenait une marche effrayante .
Ch1015d| chose de flétrissant pour elle , et il s' enfuit après l' avoir
Ch1015e| , comme dans le seul asile qu' elle eût sur terre .| Le front du jeune
Ch1015g| un avare qui donne un festin , elle paraissait leur compter les
Ch1016e| aux yeux de l' être aimé , elle demeura immobile et tâcha d'
Ch1016e| .| " J' ai eu peur , dit - elle en souriant ; mais maintenant..."
Ch1016f| lui arracha un cri violent , elle se retourna et garda le silence en
Ch1017f|qui , devinant par ce regard qu' elle pourrait faire plier l' énergie de
Ch1017g| danger la menaçait ; mais elle voulait uniquement laisser l' un
Ch1017g| royaliste d' Alençon , qu' elle reconnut , libre de parler à l'
Ch1018d| la politesse du Républicain ; elle tourna la tête vers son amant , le
Ch1018f| de votre tête ; mais puisqu' elle est assez sotte pour s' amouracher
Ch1018g| - il donc déjà ?..." se dit - elle en voyant le jeune homme à sa
Ch1018g| Mlle de Verneuil jeta autour d' elle , tout lui parut avoir changé . La
Ch1019a| Mlle de Verneuil , sur laquelle elle lui avait ordonné de veiller ,
Ch1019c|Mlle de Verneuil frissonna - t - elle par instinct en se demandant : "
Ch1019c|je ?...C' est sa mère .| " Mais elle trembla de tous ses membres en se
Ch1019c| : " Est - ce bien sa mère ? " Elle vit un abîme qu' un dernier coup
Ch1019d| femme l' aime ! pensa - t - elle . Mais pourquoi m' accabler de
Ch1019d| ? Suis - je perdue ? Aurait - elle peur de moi ? " Quant au
Ch1019g| fois depuis la matinée , elle réfléchit sérieusement à sa
Ch1019h| . Jusqu' en ce moment , elle s' était laissée aller au bonheur
Ch1019h| d' aimer , sans penser ni à elle , ni à l' avenir .| Incapable de
Ch1019h| plus longtemps ses angoisses , elle chercha , elle attendit , avec la
Ch1019h| ses angoisses , elle chercha , elle attendit , avec la douce patience
Ch1020a| de douceur , la demande elle - même , le regard , le geste ,
Ch1020b|| " Si je souffre ?...reprit - elle en riant forcément , j' allais
Ch1020c| beauté sans puissance . Elle savait pouvoir apprendre au moment
Ch1020c| pouvoir apprendre au moment où elle le voudrait la cause de cette
Ch1020d| dans le fond de la voiture , elle y resta comme un arbuste déraciné
Ch1020e| . Muette et souffrante , elle ne regarda plus personne , s'
Ch1020e| réfugient les malheureux , qu' elle ne vit plus rien .| Des corbeaux
Ch1020f| à toutes les âmes fortes , elle eut un coin du coeur pour les
Ch1020f| coeur pour les superstitions , elle n' y fit aucune attention .| Les
Ch1020g| et de toujours le perdre ! " Elle sentit alors dans son coeur des
Ch1020h| des troubles inconnus , car elle aimait réellement et pour la
Ch1020h| la première fois .| Cependant elle ne s' était pas tellement livrée
Ch1020h| était pas tellement livrée qu' elle ne put trouver des ressources
Ch1021a| Elle se releva , et honteuse de donner
Ch1021a| par sa silencieuse souffrance , elle secoua la tête par un mouvement de
Ch1021a| un masque riant , puis elle força sa voix pour en déguiser l'
Ch1021a|Où sommes - nous ? demanda - t - elle au capitaine Merle , qui se tenait
Ch1021b| y arriver bientôt ? lui dit - elle pour l' encourager à lier une
Ch1021b| à lier une conversation où elle se promettait bien de témoigner
Ch1021g| dû voir le Gars ? demanda - t - elle . Quel homme est - ce ?..."| Ses
Ch1022a| homme qui la dédaignait , mais elle ne vit rien en lui qui pût
Ch1022a|trahir un sentiment de crainte ; elle l' instruisit par un sourire amer
Ch1022a| amer de la découverte qu' elle faisait en ce moment du secret si
Ch1022b| et voir Merle tout à la fois , elle dit au Républicain : " Ce chef -
Ch1022f| de sécurité que d' agrément , elle daignera peut - être accepter à
Ch1023a| pâlit en dévorant ce sarcasme , elle aurait voulu pouvoir se venger ,
Ch1023a| forcée de sourire , car elle désira reconnaître à tout prix ,
Ch1023a| était animée ; aussi feignit - elle de ne l' avoir pas comprise .| "
Ch1023b| qui courent sur lui , dit - elle en s' adressant à la fois à
Ch1023c| .| - Non , répliqua - t - elle en lui lançant un regard de mépris
Ch1024a| était ce chef dangereux , elle ne voulait pas encore s' en
Ch1024a|s' en assurer par son supplice ; elle avait une tout autre curiosité à
Ch1024b| autre curiosité à satisfaire . Elle préféra donc douter ou croire
Ch1024b| ainsi l' image de son danger , elle se plaisait à lui faire durement
Ch1024c| à un sauvage d' Amérique , elle interrogeait les fibres du visage
Ch1024d| comme le vôtre , madame , dit - elle à l' étrangère visiblement
Ch1024d| aurais livré aux dangers . "| Elle ne reçut point de réponse . Elle
Ch1024d|Elle ne reçut point de réponse . Elle tourna vingt fois la tête vers les
Ch1024e| du Gua , sans surprendre entre elle et le Gars aucun signe secret qui

Explication des codes
Retour à l'index