Retour à l'index
Explication des codes


Cliquer sur la référence (zone soulignée, à gauche) pour voir le contexte large (une page de l'édition de la Pléiade ). Le code alphabétique qui termine la référence indique dans quelle partie de la page se trouve le mot cherché (a pour les 50 premiers mots de la page, b pour les 50 qui suivent, f ou g pour les derniers). Utiliser la fonction FIND de NETSCAPE pour une localisation plus précise.

tu -0.9 6709
Distribution des fréquences
Ch 271, Ph 109, Ve 45, Gk 29, Sc 29, Pe 27, PC 235, CC 6, FA 92, To 20, LL 55, MC 87, Fe 120, IG 31, EG 172, Ab 204, Go 151, Se 110, Co 274, DL 90, FY 107, Ly 62, In 42, An 45, IP 585, VF 57, Em 65, Bi 250, Nu 67, CV 20, Ev 106, Be 210, Sp 485, UM 128, Te 61, Ra 197, JM 502, CM 164, DV 106, AS 41, Ho 17, Mu 120, MM 136, Pa 167, CB 541, CP 74, EH 40, PB 110, DA 47
Courbe du mot tu

(Concordance incomplète)

 360
Ch 914f| une poignée de main ?| - Tu demandes pourquoi ? " répondit une
Ch 915f| viennent - ils pas ? le sais - tu , toi ?| - C' est que , répondit
Ch 916e| brusquement : " D' où viens - tu ? "| Son oeil avide et perçant
Ch 916f|- terre .| - Pourquoi portes - tu , malgré la loi , ton surnom de
Ch 916f| pas été compris .| " Fais - tu partie de la réquisition de Fougères
Ch 928c|montrer son intrépidité . Vois - tu , Gérard , s' il avait joué la
Ch 932g|Ernée .| Il faut plaider , comme tu le dis , mais avec des cartouches .
Ch 932g| durera encore plus de temps que tu ne le crois , l' un de mes camarades
Ch 932h| ne soyons que des conscrits , tu verras alors si nous sommes de la
Ch 932h| de la race des corbeaux .| - Tu crois donc les Chouans bien nombreux
Ch 933b| .| - Comment te nommes - tu , citoyen ? demanda Hulot .| -
Ch 933b| fais caporal de tes bourgeois . Tu m' as l' air d' un homme solide . Je
Ch 933c|qu' il faut envoyer à Fougères . Tu te tiendras à côté de moi . D' abord
Ch 940b| doute le nom du Chouan .| " Tu vois bien , La - clef - des - coeurs
Ch 940b| ! dit Beau - pied . Eh bien , tu resterais cent décades sans deviner
Ch 940c|| - Méchant pousse - caillou , tu ne t' instruiras donc jamais !
Ch 940c| Beau - pied . Comment ne vois - tu pas qu' on a promis à ce coco - là
Ch 942f| un autre , pourquoi nous as - tu fait battre ? Était - ce pour sauver
Ch 943a| - Crois - tu , reprit un troisième , qu' ils
Ch 943a| laissé passer tranquillement ? Tu as voulu sauver ta peau de chien ,
Ch 943a| ta peau de chien , parce que tu ne croyais pas les Bleus en route .
Ch 943b| . Ce n' est pas les Bleus que tu hais , c' est l' or que tu aimes .
Ch 943b| que tu hais , c' est l' or que tu aimes . Tiens , tu mourras sans
Ch 943b|est l' or que tu aimes . Tiens , tu mourras sans confession , vilain
Ch 947g| le moins âgé des voyageurs , tu ne risques que ta carcasse ! Si tu
Ch 947g| ne risques que ta carcasse ! Si tu avais , comme moi , trois cents écus
Ch 947g| cents écus sur toi , et que tu fusses connu pour être un bon
Ch 947g| pour être un bon patriote , tu ne serais pas si tranquille .| -
Ch 948d| guide en portait .| " Es - tu chargé aujourd' hui , Coupiau ?
Ch 948f|que je vous conduise...| - Es - tu patriote , es - tu Chouan ? lui
Ch 948f| ...| - Es - tu patriote , es - tu Chouan ? lui demanda vivement son
Ch 948g| ni les gentilshommes .| - Tu veux dire les gens - pille - hommes
Ch 950a| ! s' écria - t - il , entêté , tu vas donc avec les Bleus . Mon enfant
Ch 950a| Bleus . Mon enfant , y penses - tu ?| - Oui , mon oncle , répondit le
Ch 950a| France .| - Eh ! malheureux , tu perds ton âme ! dit l' oncle en
Ch 950b| a tout renversé . à quoi veux - tu parvenir ? Reste avec nous , nous
Ch 950c| , un jour ou l' autre , et tu deviendras conseiller à quelque
Ch 950c| . Adieu , mon oncle .| - Tu n' auras pas de moi trois louis
Ch 952c| , lui dit Marche - à - terre , tu auras ta part .| - Mais on croira
Ch 952e| du voyageur taciturne .| " Tu as encore une volaille dans ton
Ch 954g| dans un genêt .| " Qui es - tu ? " lui demanda Marche - à - terre
Ch 955a| ce terrible ultimatum : " Tu es trop gras pour avoir les soucis
Ch 955a| les soucis des pauvres ! Si tu te fais encore demander une fois ton
Ch 955b| de tes héritiers .| - Qui es - tu ? ajouta - t - il après une pause .
Ch 955f| forcés si considérables , tu vois bien qu' il y a tout à gagner
Ch 955h|, autrement dit le grand Cibot , tu les lui remettras , dit Pille -
Ch 956a|qui te guérira de la goutte , si tu l' as aux pieds .| - Quant à toi ,
Ch 964f| ! Oh ! mon pauvre Merle , tu es furieusement dans les volatiles .
Ch 967g|Voici la troisième tentative que tu fais pour apprendre le terme et la
Ch 967g| . De candide et simple que tu étais , tu as pris un peu de ruse à
Ch 967g|candide et simple que tu étais , tu as pris un peu de ruse à mon école .
Ch 967g| un peu de ruse à mon école . Tu commences à avoir les interrogations
Ch 967h| les interrogations en horreur . Tu as bien raison , mon enfant . De
Ch 968c| , reprit - elle , te souviens - tu de Patriote , ce singe que j' avais
Ch 968c| .| - Eh bien , en avais - tu peur ?| - Il était enchaîné .| -
Ch 968f|- Eh bien , Francine , ne vois - tu pas autour de nous le secret de ma
Ch 969c| de cause ?| - Que veux - tu , je me surprends à penser comme si
Ch 969c| si j' en avais encore quinze . Tu as toujours été ma raison , ma
Ch 969d| pas . Or , comment veux - tu que j' aille encore mettre après moi
Ch 969f| .| " Mais , reprit Marie , tu peux m' abandonner , si ta
Ch 970c|lui !| - De quoi t' effraies - tu ? Les plates vicissitudes de la vie
Ch 970c| n' excitent pas mes passions , tu le sais . Cela est mal pour une
Ch 975a|c' est cette jeune citoyenne que tu veux nous donner pour convive , il
Ch 975c| , et lui dit à l' oreille : " Tu es témoin que , s' il arrive quelque
Ch 976d| une ci - devant , qu' en veux - tu faire ? "| L' inconnu , qui
Ch 976g|en entrant .| - Que lui veux - tu ? " répondit le jeune homme en s'
Ch 976g|tête , et l' homme partit .| " Tu viens sans doute de Paris , citoyen
Ch 976h| - il sèchement .| - Et tu es sans doute promu à quelque grade
Ch 976i| , dans la marine .| - Ah ! tu te rends à Brest ? " demanda
Ch 977e| - sauce , dit - il au chef , tu mets du vinaigre dans cette
Ch 977e| fricassée du poulet , quand tu as là des citrons...- Quand à vous ,
Ch 979b| du Gua en regardant Corentin , tu es sûr , citoyen , que Mlle de
Ch 980b|escalier : " Citoyen , si tu accompagnes la citoyenne Verneuil et
Ch 982d|| " Citoyen , lui dit - elle , tu es sans doute trop bien élevé pour
Ch 982e| chevaleresque , inouïe , tu m' as accompagnée malgré moi ( et là
Ch 982e| que les soins protecteurs dont tu es si prodigue aillent jusqu' à te
Ch 982e| gêne .| Je suis en sûreté ici , tu peux m' y laisser .| "| Elle lui
Ch 987b| de méconnaître .| " Qu' as - tu donc , commandant , est - ce que tu
Ch 987b|donc , commandant , est - ce que tu me connaîtrais ? reprit brusquement
Ch 987c| . Et de quelle école sors - tu donc , toi ?| - De l' École
Ch 987d| . Mais dans quel corps sers - tu ?| - Dans la marine .| - Ah !
Ch 987d|en riant avec malice . Connais - tu beaucoup d' élèves de cette École -
Ch 987f|| - Du Gua - Saint - Cyr .| - Tu n' as donc pas été assassiné à
Ch 987f| reçu deux balles...| - Et as - tu des papiers ? dit Hulot sans écouter
Ch 988a|besoin de te répondre ! Qui es - tu ?| - Le commandant du département
Ch 990d| du doigt le jeune homme , tu en reviens d' une belle !| - Mon
Ch 990e| la plaisanterie finisse , et si tu le veux , je vais te suivre au
Ch 990e| au District .| - Y viendras - tu avec ton siffleur invisible . Marche
Ch 990f| . J' ai cru que les soldats que tu avais commandés , pour m' arrêter
Ch 990f| de leur arrivée .| - Vraiment tu as cru cela !| - Eh ! mon Dieu ,
Ch 991g| par ce dialogue : " Connais - tu cela ? - Non .| Et toi ? - Connais
Ch 994g| empreint de mélancolie .| - Tu le demandes ? " répondit Mlle de
Ch 995d| , reprit - elle , voilà comment tu réponds ! je te comprends : je t'
Ch 996h|Chouan , ce n' est pas son nom , tu tireras dessus sans pitié , comme
Ch 997h|dans le paradis , moi ! et toi , tu iras en enfer . "|
Ch 998b| du Chouan à sa manière .| " Tu ne veux donc rien faire pour moi ?
Ch 998c| aile d' un corbeau .| " Es - tu libre ? demanda - t - il par un
Ch 998d| . Mais toi , que fais - tu ici ? Tu chouannes encore , tu cours
Ch 998d|. Mais toi , que fais - tu ici ? Tu chouannes encore , tu cours par les
Ch 998d|- tu ici ? Tu chouannes encore , tu cours par les chemins comme une bête
Ch 998d| à mordre . Oh ! Pierre , si tu étais sage , tu viendrais avec moi .
Ch 998d|Oh ! Pierre , si tu étais sage , tu viendrais avec moi .| Cette belle
Ch 998h| Pierre , voilà donc tout ce que tu me diras après une séparation de
Ch 998h| une séparation de sept ans . Tu as bien changé .
Ch 999a|le Roi passe avant moi .| - Si tu me regardes ainsi , reprit - il , je
Ch 999b| , je n' y vois goutte . As - tu ta chinchoire ?| - Oh ! cré bleu !
Ch1018b| La - clef - des - coeurs .| - Tu as les pieds dans leurs souliers ou
Ch1034a| - Qu' entends - tu par ces paroles ?| - Mais sais -
Ch1034a| ces paroles ?| - Mais sais - tu bien d' où vient cette fille , qui
Ch1034b| ?...| - Je te répondrai quand tu m' auras dit pourquoi elle ne l' a
Ch1034b| de fatuité .| - Oui , mais si tu lui plais , elle ne veut peut - être
Ch1034c| favorables , ne sentiras - tu pas , au fond de ton âme , quelque
Ch1041a| " Tu leur donnes de la paille comme s'
Ch1041a| rire bête . Mais ne crains - tu pas que le Gars ne se fâche ? ajouta
Ch1041e| Pierre , quelles nouvelles as - tu donc apportées sur le chemin à cette
Ch1041f| - on ici ? Pourquoi te caches - tu ? je veux tout savoir .| " Ces mot
Ch1041g| , je te le dirai , mais quand tu m' auras juré sur ce chapelet..." Et
Ch1041g| .| " Sur cette relique que tu connais , reprit - il , de me
Ch1041h| reprit le Chouan tout ému , que tu as juré..."| Il n' acheva pas . La
Ch1042a|et reprit : " La demoiselle que tu sers se nomme - t - elle réellement
Ch1042e| , je ne sais pas comment toi tu peux y comprendre quelque chose ,
Ch1042g|bienfaitrice tout le pouvoir que tu as . "|
Ch1043b| , dit - il à sa maîtresse , si tu peux la faire demeurer dans la
Ch1043d|le rideau tragique .| " Sais - tu , Merle , que cet endroit - ci m' a
Ch1044a|| Gérard inclina la tête .| " Tu le vois bien , La - clef - des -
Ch1044b| dans une marmite .| - Es - tu bête ! répondit La - clef - des -
Ch1044b| , toi , le roi des malins , tu ne devines pas que cette guérite est
Ch1044c| est vrai , reprit Beau - pied . Tu peux encore ajouter que voilà de bon
Ch1044d| .| - Beau - pied , mon ami , tu as trop d' émagination pour un
Ch1044d| d' émagination pour un soldat . Tu devrais faire des chansons à l'
Ch1044e| , lui répliqua Beau - pied , tu n' en a guère , toi , et il te
Ch1044f|à son antagoniste .| " Viens - tu faire ta ronde ? Je vais prendre à
Ch1049e| Régicide !| - Eh bien , vas - tu prendre le moment de ta mort pour te
Ch1052b|la donne , fais - en tout ce que tu voudras .| "| à ce mot tout
Ch1057a| je mourrai .| - Ha ! ben , tu l' aimes trop , qu' elle meure ! dit
Ch1057b| ; mais qu' importe , n' as - tu pas promis de la sauver de tout
Ch1057c| la calèche .| " Que veux - tu faire de tout cela ? lui demanda
Ch1057d| mé .| - Bon pour la voiture , tu en feras des sous ; mais la femme ?
Ch1057f| tout ton butin .| - Gausses - tu ? demanda le Chouan en tirant sa
Ch1058a| dans son bain .| " Veux - tu , dit Marche - à - terre en poussant
Ch1058a| en poussant un soupir , veux - tu trente livres de bonne rente ?| -
Ch1058c| dans la voiture ?| - N' as - tu pas topé ?| - Oui , j' ai topé .|
Ch1059b| que le diable l' emporte .| - Tu veux que je l' abandonne en ce
Ch1059c|huit jours ; si passé ce terme , tu ne viens pas avec moi..." Il n'
Ch1065e| Francine effrayée : " Aimes - tu ? Oh ! oui , tu aimes , je m' en
Ch1065e| : " Aimes - tu ? Oh ! oui , tu aimes , je m' en souviens .| Ah ! je
Ch1075b| effrayée : " Que veux - tu ? j' irais le chercher dans l' enfer
Ch1077b| venaient à elle .| " L' as - tu vu ? demanda l' un .| - J' ai
Ch1077f| . - Non . - Si . - Le vois - tu ? "| Ces phrases retentirent comme
Ch1080b| et brûlé par le soleil .| " Tu vois , dit - il au patient , que
Ch1081d| de la Religion et du Roi .| " Tu vois , Galope - chopine , dit - il
Ch1081f| consent à te la confier , et tu seras bien payé ; mais tu sais de
Ch1081f| , et tu seras bien payé ; mais tu sais de quelle farine nous
Ch1081f| Marche - à - terre .| - Tu sais pourquoi je te dis cela .
Ch1081f| . Quelques - uns prétendent que tu aimes le cidre et les gros sous ;
Ch1082a| , je ne le manquerai pas . - Tu m' en réponds , ajouta - t - il en
Ch1082g| suis chrétien comme vous .| - Tu mens par ta gorge , lui répondit
Ch1082g| a renié Dieu . Quant à toi , tu as acheté l' abbaye de Juvigny . L'
Ch1082h| qui n' a rien reçu .| - Tu n' as donc rien reçu , Galope -
Ch1085f|, avare comme lui , ne devines - tu pas que le vieux cancre aura bien pu
Ch1085g|fusil je te donnerai tout ce que tu trouveras dans le trésor de notre
Ch1085g| le trésor de notre usurier . Si tu veux que je te pardonne d' avoir
Ch1101a| " Ne vois - tu pas les Bleus ? s' écriait aigrement
Ch1101a| aigrement Barbette . Viens - tu ici , petit méchant gars , ou je
Ch1101a|gars , ou je vais à toi ! Veux - tu donc attraper des coups de fusil .
Ch1101e| écria durement Beau - pied , si tu ne veux pas que je t' envoie dans
Ch1110f|vais courir les champs ; vois si tu veux rester ici ou me suivre .| -
Ch1110g| vous habillerait ?| - Où as - tu mis le gant que je t' ai rendu ce
Ch1119c| a dit comme je vous le dis : " Tu es un prêtre de Marignay ? - Oui ,
Ch1119d|parce que je suis venue pour que tu dises aux gars de Marignay qu' il n'
Ch1119d| pas .| Aussi , leur refuseras - tu l' absolution de leurs péchés , à
Ch1119e| moins qu' ils ne servent Dieu . Tu béniras leurs fusils , et les gars
Ch1121b| ! lui dit - elle à voix basse , tu as donc peur d' être une
Ch1123g| à Galope - chopine ; et , si tu veux m' obliger , tu retourneras sur
Ch1123g| ; et , si tu veux m' obliger , tu retourneras sur - le - champ à
Ch1124a| protègera ici ?...| - N' as - tu pas ton protecteur ? " dit Mlle de
Ch1124d| sombre coiffure , qu' en dis - tu , Francine ? "| Plusieurs propos
Ch1129g| , lui dit - il , que demandes - tu ?| - Oh ! monsieur le marquis , si
Ch1148e|paraît , citoyen diplomate , que tu te laisses périodiquement mettre en
Ch1148f| tout ce qu' elle nous a dit , tu n' aies vu que du feu . Vous autres
Ch1149b| de l' univers ?... - Tu me permettras de préférer mon métier
Ch1149c|et prendre en face l' ennemi que tu veux saisir par - derrière .| - Oh
Ch1149c| par - derrière .| - Oh ! tu peux te préparer à marcher , reprit
Ch1149d| qu' elle te semble , tu vas avoir à t' escarmoucher , et je
Ch1151e| , tais - toi , bon homme , tu n' es pas venu ici vendre du beurre
Ch1151e| venu ici vendre du beurre , car tu as affaire à une femme qui n' a
Ch1151f| de sa vie . Le métier que tu fais , mon vieux , te rendra quelque
Ch1152b|en lui disant : " Où demeures - tu , mon cher ami ? j' ai besoin de
Ch1156i| avec nous le coup de fusil et tu le sauras , lui répondit le
Ch1157a| groupes voisins .| " Crois - tu , reprit Corentin , qu' on ne puisse
Ch1158b| .| " Ah ! s' écria - t - il , tu dois aller à Florigny et tu descends
Ch1158b|il , tu dois aller à Florigny et tu descends dans le val de Gibarry ! Je
Ch1158e| tonnerres ! citoyen curieux , tu as raison . Les brigands font là -
Ch1158g| , et reviens plus vite que ça . Tu connais les sentiers , je t' attends
Ch1162f|. Par saint Anne d' Auray , as - tu vu passer le Gars ?| - Je ne sais
Ch1162f| .| - Garce damnée , veux - tu donc nous faire avaler par les Bleus
Ch1162h| à reconnaître .| " Veux - tu laisser égorger ceux que Marche - à
Ch1165f| - moi , Marie , m' aimes - tu ?| - Oui , dit - elle .| - Eh
Ch1166d| âme de mon âme , je le sais , tu es aussi noble que ton nom , aussi
Ch1166f| vie serait pleine de dégoût si tu n' étais toujours près de moi...| -
Ch1166f|près de vous ?| - Oh ! Marie , tu ne veux donc pas deviner ton
Ch1167b|après - demain , si dès le matin tu vois de la fumée sur les roches de
Ch1167c| toi , amant , époux , ce que tu voudras que je sois . J' aurai tout
Ch1167c| bravé !| - Mais , Alphonse , tu m' aimes donc bien , dit - elle avec
Ch1168d| la première , lui dit - il , tu me préserveras . "| En entendant
Ch1170c| en devoir de les prendre .| - Tu les auras s' ils tombent dans ton
Ch1170g| m' iraient comme un gant .| - Tu veux à tes pieds des souliers
Ch1171a| là qui contient trois louis , tu as eu de la peine , ton chef ne s'
Ch1171a|chef ne s' opposera pas à ce que tu la prennes " , dit à l' officier l'
Ch1173d| le lit .| " Garce maudite , tu m' as tué " , dit - il . Mais saisi
Ch1173d| main trop lourde .| - Crois - tu , lui dit - elle en ouvrant les yeux
Ch1175d| faire ?| - Allons , cousin , tu le sais bien , dit Pille - miche en
Ch1175d| lui rendit Marche - à - terre , tu es jugé . "| Les deux Chouans se
Ch1175g| tout .| - Pourquoi parles - tu d' affaires à ta femme ? répondit
Ch1175g|de raisons , mais ton couperet . Tu es jugé . "|
Ch1176g| bon , cousin , relève - toi , tu t' entendras sur tout cela avec le
Ch1176h|répondit Marche - à - terre , si tu veux qu' on ne t' en veuille pas
Ch1178a| fille n' est pas pour toi .| Tu ne l' auras sur terre ,| Tu ne l'
Ch1178a|| Tu ne l' auras sur terre ,| Tu ne l' auras sur mer ,| Si ce n'
Ch1178c|sa bouche béante .| " Qu' as - tu donc , ma chère mère ? demanda l'
Ch1178c| avec une incroyable rudesse , tu n' as plus ni père ni mère . "| L'
Ch1179c| , que je te voue aux Bleus . Tu seras soldat pour venger ton père .
Ch1180i| oublier mes souffrances ; car , tu le sais , mon enfant , j' ai bien
Ch1181a| yeux , il a aussi une âme . Si tu l' avais vu comme moi dans le danger
Ch1181e| le coeur du jeune chef .| " Tu as raison ! Francine , dit - elle ,
Ch1182a| Quand tu auras fini , mon enfant , tu
Ch1182a| tu auras fini , mon enfant , tu brosseras le tapis de manière à en
Ch1182a|à en ranimer les couleurs , puis tu garniras de bougies les bras de
Ch1183e| soit propre ! Quant au salon , tu le laisseras , si tu veux , en
Ch1183e| au salon , tu le laisseras , si tu veux , en désordre , ajouta - t -
Ch1183g| jamais Montauran .| " Es - tu sûre de ce que tu me débites là , ma
Ch1183g| .| " Es - tu sûre de ce que tu me débites là , ma vieille , disait
Ch1184a| rin .| - Pourquoi trahis - tu ton parti ? dit vivement Hulot après
Ch1184c|- il , toi , la mère , que vas - tu devenir ? Il vaut mieux que tu
Ch1184d|- tu devenir ? Il vaut mieux que tu conserves cet argent .| - Moi ,
Ch1189f| gars au pied rouge . Ne veux - tu pas venger ton père ? lui demanda
Ch1189f| .| - C' est bien . Connais - tu le Gars ?| - Oui .| - C' est
Ch1189g| faire tout ce que je te dirai , tu achèveras l' ouvrage de ta mère , et
Ch1189g| l' ouvrage de ta mère , et tu gagneras des gros sous . Aimes - tu
Ch1189g|gagneras des gros sous . Aimes - tu les gros sous ?| - Oui .| - Tu
Ch1189g| les gros sous ?| - Oui .| - Tu aimes les gros sous et tu veux tuer
Ch1189g|.| - Tu aimes les gros sous et tu veux tuer le Gars , je prendrai soin
Ch1189g| après une pause , Marie , tu nous le livreras toi - même ! Elle
Ch1190b| Bretonne .| - Folle , sais - tu donc où il est ? Moi - même , aidée
Ch1192d| noble créature . Me comprends - tu ? "| Elle se leva en cachant ,
Ch1194c| , ça n' est pas notre affaire . Tu prendras dix hommes avec toi et tu
Ch1194c| prendras dix hommes avec toi et tu te placeras de manière à garder le
Ch1194e| toi - même le marquis , et si tu peux le tuer , afin que je n' aie
Ch1194e| à le fusiller juridiquement , tu sera lieutenant dans quinze jours ,
Ch1195b| ni plus actif que lui . - Quand tu auras vu le Gars entré , quelque
Ch1195d| lorsque la porte se ferma , si tu fais l' amour , mon petit marquis ,
Ch1196f| fier butin là - haut .| Veux - tu faire part à nous deux ?| - Écoute
Ch1198f| Bien ! répondit Mme du Gua . Si tu peux trouver une échelle dans la
Ch1198f| , le Gars serait sauvé . Vois - tu cet oeil - de - boeuf là - haut ? il
Ch1198g|. Les chevaux sont prêts , et si tu as gardé le passage du Nançon , en
Ch1199f| . Tiens , commandant , vois - tu ? voici un homme ! marchons !| -
Ch1199g| instant sur cette maison .| - Tu es encore un joli coco pour vouloir
Ch1200a|Corentin lui dit froidement : " Tu m' obéiras ! Voici un ordre en bonne
Ch1200a| poche un papier . Est - ce que tu t' imagines que nous sommes assez
Ch1200b| citoyen , de t' envoyer faire...tu me comprends ? Suffit . Pars du pied
Ch1200d| un joli petit feu de file , tu m' entends ! - Par file à gauche ,
Ch1201f| ce petit garçon , et , si tu veux que je vive , garde - toi bien
Ch1202d| brûlante ! mon amour , qu' as - tu ?| - Mon amour ! répondit - elle
Ch1202e| rient les fous et lui dit : " Tu n' en crois pas un mot , homme plus
Ch1203e|, au milieu de ses sanglots : " Tu m' aimes encore ?...dit - elle .|
Ch1203e| encore ?...dit - elle .| - Tu en doutes " , répondit - il d' un
Ch1204a| " Me refuseras - tu toujours ? " lui dit tout bas le
Ch1208b| - Pauvre Alphonse , où crois - tu donc que je t' aie mené , demanda -
Ch1208d|et reviens .| - Pourquoi ris - tu , Alphonse ? c' est moi qui les ai
Ch1208e| moi qui les ai placés là .| - Tu rêves ?| - Non ! "| Ils se
Ch1210h| te trouver sur son passage , si tu ne veux pas qu' il fasse de ton
Ph 905f| épaule et lui dire : " Vois - tu ce sourire enchanteur ? c' est un
Ph 906b| nous brûler .| Ne proposeras - tu donc rien qui puisse préserver le
Ph 913a| | Physiologie , que me veux - tu ?| Ton but est - il de nous
Ph 914e| .| Physiologie , que me veux - tu ?| Révèles - tu des principes
Ph 914e|, que me veux - tu ?| Révèles - tu des principes nouveaux ? Viens - tu
Ph 914e|des principes nouveaux ? Viens - tu prétendre qu' il faut mettre les
Ph 915g| .| Physiologie , que me veux - tu donc ?| Voudrais - tu par hasard
Ph 915g|me veux - tu donc ?| Voudrais - tu par hasard nous présenter des
Ph 916d|et dernière fois , que me veux - tu ?| Ici tout est banal comme les
Ph 930h| Elle a trente - cinq ans , mais tu ne lui en donnerais pas vingt ! "
Ph 930i|tourné comme nous...Est - ce que tu en serais là , mon respectable ami ?
Ph 931b| faite à l' oreille . " Peux - tu me dire son nom ou me la montrer ?
Ph 939e| vers vous !| " Comment as - tu fait , qu' as - tu dit à ton mari ?
Ph 939e| Comment as - tu fait , qu' as - tu dit à ton mari ? " demandez - vous
Ph 948c| d' une femme , qu' en dis - tu ? Espérons que ce coup d' oeil jeté
Ph 948c| ne te fait pas trembler , que tu n' es pas un de ces hommes dont l'
Ph 962a|à moi , j' aurais été charmé que tu te fusses assis à ma place , et que
Ph 962c| la reconnaissance avec laquelle tu la recevras .| " En premier lieu ,
Ph 962d|nous le laisserait ignorer , que tu ne négliges aucune de ses pieuses
Ph 962d| plus particulière pour que tu ne l' oubliasses point , du moins
Ph 962e| préserve de tout malheur .| " Tu te raseras la tête , et tu la
Ph 962e|| " Tu te raseras la tête , et tu la laveras tous les quatre ou cinq
Ph 962f| , et même plus souvent , si tu le peux , de peur qu' en ôtant ta
Ph 962f|Trim .| " Il faut , autant que tu le pourras , éloigner de son
Ph 963a| " Quelque chose que tu aies à dire , soit que tu aies
Ph 963a| que tu aies à dire , soit que tu aies peu ou beaucoup à parler
Ph 963a| la nuit . C' est pourquoi , si tu peux l' éviter , ne laisse jamais
Ph 963b| raillerie ; et , autant que tu le pourras , ne lui laisse lire
Ph 963b|quelques traités de dévotion que tu peux lui permettre ( quoique j'
Ph 963c|ces livres excitent le rire ; et tu sais , cher Tobie , que rien n' est
Ph 963d| , résiste à cette tentation . Tu ne saurais prendre sa main , sans
Ph 963e| . En te conduisant ainsi , tu auras au moins sa curiosité pour toi
Ph 963e| ( ce qui est fort probable ) , tu te feras tirer quelques onces de
Ph 963g|, c' est - à - dire , autant que tu le pourras , de paons , de grues ,
Ph 963h| si ton estomac en souffrait , tu devrais en discontinuer l' usage ,
Ph 984f| , s' écriant : " Comment , tu as un cheveu blanc !..."| TROISIèME
Ph1012e| !...O Coulon ! d' où étais - tu pour applaudir le seul de tes élèves
Ph1013c| ; partant , il ne reste , comme tu vois , que six cents francs qui n'
Ph1013d| ne pas quitter ce Paris , que tu aimes tant , nous ne tarderions pas
Ph1013g|air délibéré : " Alexandre , si tu étais bien aimable , tu me donnerais
Ph1013h| , si tu étais bien aimable , tu me donnerais cette paire de
Ph1014f| ! Pourquoi , diable , vas - tu me complimenter sur des tentures qui
Ph1014f| qui ne sont pas payées ?...Tu me fais souvenir , pendant ma
Ph1014g| d' une croisée .| " Aurais - tu par hasard un millier d' écus à me
Ph1014h| une folie...De quoi te mêles - tu !...répondit - il , garde donc ton
Ph1014h|te ruine ! Je devrais savoir que tu m' aimes trop pour que je puisse me
Ph1015a| blanche et délicate ; ne vas - tu pas jeudi au bal de Mme de...? " "
Ph1015a| ...? " " Je songerai à ce que tu me demandes " , dis - je à mon
Ph1027a|Impérieux fluide ! au moment que tu presses contre les écluses du
Ph1053e| patries ont dit au peuple : " Tu es libre ! " et il a été content ;
Ph1068e| jésuitique méthode , qui que tu sois , au nom du diable , salut et
Ph1068e|diable , salut et fraternité !...Tu as été la cause de bien des malheurs
Ph1070b| plus dans notre machine .| " Tu es couchée ! - Diable , il fait
Ph1070b| , il fait froid ce soir ! - Tu ne dis rien , mon ange ! - Tu es
Ph1070b|- Tu ne dis rien , mon ange ! - Tu es déjà roulée dans ton lit !...-
Ph1070c| dans ton lit !...- Sournoise ! tu fais semblant de dormir !..." Ces
Ph1072d|mille écus le lendemain !...et , tu t' en souviens , Nocé ? l' on n'
Ph1072g| .| - Eh ! c' est une femme que tu as vue , Nocé !...dit - il avec un
Ph1092d| maison , à part à la FEMME à : Tu l' as bien mérité , ma chère...( La
Ph1093f|, chez sa tante . Que prétends - tu faire ?...| LA FEMME : Mais les
Ph1093g|heures entières sans rien dire...Tu sais bien d' ailleurs que nous
Ph1094a| LE MARI , en se couchant : Tu ne sais pas , mon ange ? Demain , je
Ph1094a|vivement : Mais pourquoi irais - tu donc tout seul ? Voyez un peu , moi
Ph1094c| s' agit - il donc ? Adolphe , tu es un monstre si tu ne me dis pas ce
Ph1094c| ? Adolphe , tu es un monstre si tu ne me dis pas ce que tu vas faire...
Ph1094c| si tu ne me dis pas ce que tu vas faire...| LE MARI : Ma chère ,
Ph1094c|d' une fille d' Opéra...Qu' as - tu donc "...| LA FEMME , Rien...Il fait
Ph1100d| son compère stupéfait que : " Tu ne les aurais pas si bien pilés .|
Ph1112c| , je serai pour toi ce que tu voudras que je sois !...Ordonne...je
Ph1116a| fort proprement . Aimerais - tu à être occise par moi ?..."
Ph1141c| ...devinez ? le marquis ! " Tu ne m' attendais peut - être pas si
Ph1141c| cela s' est - il passé ? - Tu savais donc que j' étais ici ?...lui
Ph1141d| à l' instant du départ . As - tu bien joué ton personnage ? Le mari a
Ph1141f| de confiance...Après ce que tu faisais pour nous !...- Mon cher ami
Ph1141h|* * m' ait mis dans la pièce...- Tu n' y avais pas un beau rôle .| - Va
Ph1141h| bons acteurs . - J' entends , tu t' en es bien tiré . - à merveille .
Ph1141h| * * ? - Adorable...- Conçois - tu qu' on ait pu fixer cette femme - là
Ph1142a| - Tu as réussi...- Oh ! c' est mon talent
Ph1142a|cette âme - là . Mais aussi tu n' as pas d' idée de son attachement
Ph1142b| ne puis en juger . Mais sais - tu que tu connais cette femme - là
Ph1142c| en juger . Mais sais - tu que tu connais cette femme - là comme si tu
Ph1142c| cette femme - là comme si tu étais son mari ?...C' est à s' y
Ph1142d| par le mari ? lui dis - je . - Tu as raison . Mais allons chez toi ,
Ph1142d| il bien pris pour un amant ? - Tu vas en juger par la réception ; mais
Ph1143a| tous deux une bonne maison , et tu conviendras qu' il ne peut pas mieux
Ph1143b| sur toi , peut - être ; car , tu vois ? son sommeil n' en est pas
Ph1143b|troublé . - Oh ! je conviens que tu n' as pas ton second pour endormir
Ph1150f| .| - Pourquoi viens - tu donc si matin ?...demanda Émilie .|
Ph1150f| Oh ! ma chère , ne le devines - tu pas ?...j' arrive pour avoir une

Explication des codes
Retour à l'index