----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Avant la révolution de Juillet , il existait à la Conciergerie , et il y existe encore aujourd' hui d' ailleurs , la chambre du condamné à mort . Cette chambre , adossée au greffe , en est séparée par un gros mur tout en pierre de taille , et elle est flanquée à l' opposite par le gros mur de sept ou huit pieds d' épaisseur qui soutient une portion de l' immense salle des Pas - Perdus .
On y entre par la première porte qui se trouve dans le long corridor sombre où le regard plonge quand on est au milieu de la grande salle voûtée du guichet .
Cette chambre sinistre tire son jour d' un soupirail , armé d' une grille formidable , et qu' on aperçoit à peine en entrant à la Conciergerie , car il est pratiqué dans le petit espace qui reste entre la fenêtre du greffe , à côté de la grille du guichet , et le logement du greffier de la Conciergerie , que l' architecte a plaqué comme une armoire au fond de la cour d' entrée .
Cette situation explique comment cette pièce , encadrée par quatre épaisses murailles , a été destinée , lors du remaniement de la Conciergerie , à ce sinistre et funèbre usage .
Toute évasion y est impossible .
Le corridor , qui mène aux secrets et au quartier des femmes débouche en face du poêle , où gendarmes et surveillants sont toujours groupés .
Le soupirail , seule issue extérieure , située à neuf pieds au - dessus des dalles , donne sur la première cour gardée par les gendarmes en faction à la porte extérieure de la Conciergerie .
Aucune puissance humaine ne peut attaquer les gros murs . D' ailleurs , un criminel condamné à mort est aussitôt revêtu de la camisole , vêtement qui supprime , comme on le sait , l' action des mains , puis il est enchaîné par un pied à son lit de camp ; enfin il a pour le servir et le garder un mouton .
Le sol de cette chambre est dallé de pierres épaisses , et le jour est si faible qu' on y voit à peine .
Il est impossible de ne pas se sentir gelé jusqu' aux os en entrant là , même aujourd' hui , quoique depuis seize ans cette chambre soit sans destination , par suite des changements introduits à Paris dans l' exécution des arrêts de la justice .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 850