----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Vous avez fait votre devoir , dit le procureur général d' une voix émue . Tout est dit , la Justice aura son cours ... Vous avez fait preuve de trop d' habileté pour qu' on se prive jamais d' un juge d' instruction tel que vous ... " M . de Grandville aurait dit à Camusot : " Vous resterez pendant toute votre vie juge d' instruction ! ... " il n' aurait pas été plus explicite que dans cette phrase complimenteuse . Camusot eut froid dans les entrailles .
" Mme la duchesse de Maufrigneuse , à qui je dois beaucoup , m' avait prié ...
- Ah ! la duchesse de Maufrigneuse , dit Grandville en interrompant le juge , c' est vrai , c' est l' amie de Mme de Sérizy . Vous n' avez cédé , je le vois , à aucune influence . Vous avez bien fait , monsieur . Vous serez un grand magistrat ... "
En ce moment le comte Octave de Bauvan ouvrit sans frapper , et dit au comte de Grandville : " Mon cher , je t' amène une jolie femme qui ne savait où donner de la tête , elle allait se perdre dans notre labyrinthe ... "
Et le comte Octave tenait par la main la comtesse de Sérizy , qui depuis un quart d' heure errait dans le Palais .
" Vous ici , madame , s' écria le procureur général en avançant son propre fauteuil , et dans quel moment ! ... Voici M . Camusot , madame , ajouta - t - il en montrant le juge . Bauvan , reprit - il en s' adressant à cet illustre orateur ministériel de la Restauration , attends - moi chez le premier président , il est encore chez lui , je t' y rejoins .
"
Le comte Octave de Bauvan comprit que non seulement il était de trop , mais encore que le procureur général voulait avoir une raison de quitter son cabinet .
Mme de Sérizy n' avait pas commis la faute de venir au Palais dans son magnifique coupé à manteau bleu armorié , avec son cocher galonné et ses deux valets en culotte courte et en bas de soie blancs . Au moment de partir , Asie avait fait comprendre aux deux grandes dames la nécessité de prendre le fiacre dans lequel elle était venue avec la duchesse ; enfin elle avait également imposé à la maîtresse de Lucien cette toilette qui , pour les femmes , est ce qu' était autrefois le manteau couleur muraille pour les hommes .
La comtesse portait une redingote brune , un vieux châle noir et un chapeau de velours , dont les fleurs arrachées avaient été remplacées par un voile de dentelle noire très épais .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 780