----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Rien de plus formidable . Criminels ou visiteurs aperçoivent deux grilles en fer forgé , séparées par un espace d' environ six pieds , qui s' ouvrent toujours l' une après l' autre , et à travers lesquelles tout est observé si scrupuleusement que les gens à qui le permis de visiter est accordé passent cette pièce à travers la grille , avant que la clef ne grince dans la serrure .
Les magistrats instructeurs , ceux du parquet eux - mêmes , n' entrent pas sans avoir été reconnus . Aussi , parlez de la possibilité de communiquer ou de s' évader ? ... le directeur de la Conciergerie aura sur les lèvres un sourire qui glacera le doute chez le romancier le plus téméraire dans ses entreprises contre la vraisemblance .
On ne connaît , dans les annales de la Conciergerie , que l' évasion de Lavalette ; mais la certitude d' une auguste connivence , aujourd' hui prouvée , a diminué sinon le dévouement de l' épouse , du moins le danger d' un insuccès .
En jugeant sur les lieux de la nature des obstacles , les gens les plus amis du merveilleux reconnaîtront qu' en tout temps ces obstacles étaient ce qu' ils sont encore , invincibles .
Aucune expression ne peut dépeindre la force des murailles et des voûtes , il faut les voir .
Quoique le pavé de la cour soit en contrebas de celui du quai , lorsque vous franchissez le Guichet , il faut encore descendre plusieurs marches pour arriver dans une immense salle voûtée dont les puissantes murailles sont ornées de colonnes magnifiques , et sont flanquées de la tour Montgomerry , qui fait partie aujourd' hui du logement du directeur de la Conciergerie et de la tour d' Argent qui sert de dortoir aux surveillants , guichetiers ou porte - clefs , comme il vous plaira de les appeler .
Le nombre de ces employés n' est pas aussi considérable qu' on peut l' imaginer ( ils sont vingt ) ; leur dortoir , de même que leur coucher , ne diffère pas de celui dit de la Pistole .
Ce nom vient sans doute de ce que jadis les prisonniers donnaient une pistole par semaine pour ce logement , dont la nudité rappelle les froides mansardes que les grands hommes sans fortune commencent par habiter à Paris .
à gauche , dans cette vaste salle d' entrée , se trouve le greffe de la Conciergerie , espèce de bureau formé par des vitrages où siègent le directeur et son greffier , où sont les registres d' écrou .
Là , le prévenu , l' accusé sont inscrits , décrits et fouillés .
Là se décide la question du logement dont la solution dépend de la bourse du patient .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 712