----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Généralement les prévenus , soit pour aller , en argot de palais , à l' instruction , soit pour comparaître en police correctionnelle , sont versés par les paniers à salade directement à la Souricière . La Souricière , qui fait face au guichet , se compose d' une certaine quantité de cellules pratiquées dans les cuisines de saint Louis , et où les prévenus extraits de leurs prisons attendent l' heure de la séance du tribunal ou l' arrivée de leur juge d' instruction . La Souricière est bornée au nord par le quai , à l' est par le corps de garde de la garde municipale , à l' ouest par la cour de la Conciergerie , et au midi par une immense salle voûtée ( sans doute l' ancienne salle des festins ) , encore sans destination .
Au - dessus de la Souricière s' étend un corps de garde intérieur , ayant vue par une croisée sur la cour de la Conciergerie , il est occupé par la gendarmerie départementale et Pescalier y aboutit .
Quand l' heure du jugement sonne , les huissiers viennent faire l' appel des prévenus , les gendarmes descendent en nombre égal à celui des prévenus , chaque gendarme prend un prévenu sous le bras ; et , ainsi accouplés , ils gravissent l' escalier , traversent le corps de garde et arrivent par des couloirs dans une pièce contiguë à la salle où siège la fameuse Sixième Chambre du tribunal , à laquelle est dévolue l' audience de la police correctionnelle .
Ce chemin est celui que prennent aussi les accusés pour aller de la Conciergerie à la cour d' assises , et pour en revenir .
Dans la salle des Pas - Perdus , entre la porte de la Première Chambre du tribunal de première instance et le perron qui mène à la Sixième , on remarque immédiatement , en s' y promenant pour la première fois , une entrée sans porte , sans aucune décoration d' architecture , un trou carré vraiment ignoble .
C' est par là que les juges , les avocats pénètrent dans ces couloirs , dans le corps de garde , descendent à la Souricière et au Guichet de la Conciergerie .
Tous les cabinets des juges d' instruction sont situés à différents étages dans cette partie du Palais . On y parvient par d' affreux escaliers , un dédale où se perdent presque toujours ceux à qui le Palais est inconnu .
Les fenêtres de ces cabinets donnent les unes sur le quai , les autres sur la cour de la Conciergerie . En 1830 , quelques cabinets de juges d' instruction avaient vue sur la rue de la Barillerie .
Ainsi quand un panier à salade tourne à gauche dans la cour de la Conciergerie , il amène des prévenus à la Souricière ; Quand il tourne à droite , il importe des accusés à la Conciergerie . Ce fut donc de ce côté que le panier à salade où se trouvait Jacques Collin fut dirigé pour le déposer au Guichet .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 711