----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Dis donc , Henri ... ( Ces deux ducs se tutoyaient et s' appelaient par leurs prénoms . C' est une de ces nuances inventées pour marquer les degrés de l' intimité , repousser les envahissements de la familiarité française et humilier les amours - propres . ) Dis donc , Henri , je suis dans un embarras si grand , que je ne peux prendre conseil que d' un vieil ami qui connaisse bien les affaires et tu en as la triture .
Ma fille Clotilde aime , comme tu le sais , ce petit Rubempré qu' on m' a quasi contraint de lui promettre pour mari . J' ai toujours été contre ce mariage , mais , enfin , Mme de Grandlieu n' a pas su se défendre de l' amour de Clotilde .
Quand ce garçon a eu acheté sa terre , quand il l' a eu payée aux trois quarts , il n' y a plus eu d' objections de ma part .
Voici que j' ai reçu hier au soir une lettre anonyme ( tu sais le cas qu' on en doit faire ) où l' on m' affirme que la fortune de ce garçon provient d' une source impure , et qu' il nous ment en nous disant que sa soeur lui donne les fonds nécessaires à ses acquisitions .
On me somme au nom du bonheur de ma fille et de la considération de notre famille , de prendre des renseignements , en m' indiquant les moyens de m' éclairer .
Tiens , lis d' abord . - Je partage ton opinion sur les lettres anonymes , mon cher Ferdinand , avait répondu le duc de Chaulieu après avoir lu la lettre ; mais , tout en les méprisant , on doit s' en servir .
Il en est de ces lettres absolument comme des espions . Ferme ta porte à ce garçon , et voyons à prendre des renseignements ... Eh bien , j' ai ton affaire . Tu as pour avoué Derville , un homme en qui nous avons toute confiance ; il a les secrets de bien des familles , il peut bien porter celui - là .
C' est un homme probe , un homme de poids , un homme d' honneur ; il est fin , rusé ; mais il n' a que la finesse des affaires , tu ne dois l' employer que pour obtenir un témoignage auquel tu puisses avoir égard .
Nous avons au ministère des Affaires étrangères , par la Police du royaume , un homme unique pour découvrir les secrets d' État , nous l' envoyons souvent en mission .
Préviens Derville qu' il aura , pour cette affaire , un lieutenant . Notre espion est un monsieur qui se présentera décoré de la croix de la Légion d' honneur , il aura l' air d' un diplomate .
Ce drôle sera le chasseur , et Derville assistera tout simplement à la chasse . Ton avoué te dira si la montagne accouche d' une souris , ou si tu dois rompre avec ce petit Rubempré .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 650