----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

N' avez - vous pas consulté Bianchon , Desplein , le vieil Haudry ... Depuis que vous entrevoyez l' aurore de votre bonheur , savez - vous de quoi vous me faites l' effet ? ...
- Te guoi ?
- D' un petit bonhomme enveloppé de flanelle , qui d' heure en heure , se promène de son fauteuil à sa croisée pour savoir si le thermomètre est à l' article vers à soie , la température que son médecin lui ordonne ...
- Dennez , fus èdes eine incrade ! s' écria le baron au désespoir d' entendre une musique que les vieillards amoureux entendent cependant assez souvent aux Italiens .
- Ingrate ! dit Esther . Et que m' avez - vous donné jusqu' à présent ? ... beaucoup de désagrément . Voyons papa ! puis - je être fière de vous ? Vous ! vous êtes fier de moi , je porte très bien vos galons et votre livrée .
Vous avez payé mes dettes ! ... soit . Mais vous avez chipé assez de millions ... ( Ah ! ah ! ne faites pas la moue , vous en êtes convenu avec moi ... ) pour n' y pas regarder . Et c' est là votre plus beau titre de gloire ... Fille et voleur , rien ne s' accorde mieux .
Vous avez construit une cage magnifique pour un perroquet qui vous plaît ... Allez demander à un ara du Brésil s' il doit de la reconnaissance à celui qui l' a mis dans une cage dorée ... - Ne me regardez pas ainsi , vous avez l' air d' un bonze ... - Vous montrez votre ara rouge et blanc à tout Paris .
Vous dites : " Y a - t - il quelqu' un à Paris qui possède un pareil perroquet ? ... Et comme il jacasse ! comme il rencontre bien dans ses mots ! ... " Du Tillet entre , il lui dit : " Bonjour , petit fripon ... " Mais vous êtes heureux comme un Hollandais qui possède une tulipe unique , comme un ancien nabab , pensionné en Asie par l' Angleterre , à qui un commis voyageur a vendu la première tabatière suisse qui a joué trois ouvertures .
Vous voulez mon coeur ! Eh bien , tenez , je vais vous donner les moyens de le gagner .
- Tiddes , tiddes ! ... che verai dut bir fus ... C' haime à èdre plagué bar fus !
- Soyez jeune , soyez beau , soyez comme Lucien de Rubempré , que voilà chez votre femme , et vous obtiendrez gratis ce que vous ne pourrez jamais acheter avec tous vos millions ! ...

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 646