----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Eh ! répondit l' agent , quel est le fournisseur malappris qui n' eût pas fait crédit à Jacques Falleix ? Il paraît qu' il y a une cave exquise . Par parenthèse , la maison est à vendre , il comptait l' acheter . Le bail est à son nom . Quelle sottise ! Argenterie , mobilier , vins , voiture , chevaux , tout va devenir une valeur de la masse , et qu' est - ce que les créanciers en auront ?
- Fennez temain , dit Nucingen , ch' aurai édé foir dout cela , et zi l' on ne téclare boint te falite , qu' on arranche les avvaires à l' amiaple , che vous charcherai t' ovvrir eine brix résonnaple te ce mopilier , en brenant le pail ...
- ça pourra se faire très bien , dit l' agent de change . Allez - y ce matin , vous trouverez l' un des associés de Falleix avec les fournisseurs qui voudraient se créer un privilège ; mais la Val - Noble a leurs factures au nom de Falleix . "
Le baron de Nucingen envoya sur - le - champ un de ses commis chez son notaire , Jacques Falleix lui avait parlé de cette maison , qui valait tout au plus soixante mille francs , et il voulut être immédiatement propriétaire , afin d' en exercer le privilège à raison des loyers .
Le caissier ( honnête homme ! ) vint savoir si son maître perdait quelque chose à la faillite de Falleix .
" Au gondraire , mon pon Volfgang , che fais raddraber sante mile vrans .
- Hai ! gommand ?
- Hé ! ch' aurai la bedide maison gue ce bofre tiaple de Valeix brébarait à sa maîdresse tebuis un an . Ch' aurai le doute en ovvrand cinquande mile vrans aux gréanciers , et maîdre Gartot , mon nodaire , fa affoir mes ortres pir la méson , gar le brobriédaire ed chêné ... Che le saffais mais che n' affais blis la dêde à moi .
Tans beu , ma tiffine Esder habidera ein bedid balai ... Valeix m' y ha menné : c' esde eine merfeille , et à teux bas d' ici ... ça me fa gomme ein cant .
"
La faillite de Falleix forçait le baron d' aller à la Bourse ; mais il lui fut impossible de quitter la rue Saint - Lazare sans passer par la rue Taitbout ; il souffrait déjà d' être resté quelques heures sans Esther , il aurait voulu la garder à ses côtés .
Le gain qu' il comptait faire avec les dépouilles de son agent de change lui rendait la perte des quatre cent mille francs déjà dépensés excessivement légère à porter .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 593