----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Enfin il succomba devant la Police correctionnelle , où il comparut accusé de se servir de cartes trop heureuses . Il avait des complices , des jeunes gens corrompus par lui , ses séides obligés , les compères de son élégance et de son crédit . Obligé de fuir , il négligea de payer ses différences à la Bourse . Tout Paris , le Paris des loups - cerviers et des clubs , des boulevards et des industriels , tremblait encore de cette double affaire .
Au temps de sa splendeur , Georges d' Estourny , joli garçon , bon enfant surtout , généreux comme un chef de voleurs , avait protégé la Torpille pendant quelques mois . Le faux Espagnol basa sa spéculation sur l' accointance d' Esther avec ce célèbre escroc , accident particulier aux femmes de cette classe .
Georges d' Estourny , dont l' ambition s' était enhardie avec le succès , avait pris sous sa protection un homme venu du fond d' un département pour faire des affaires à Paris , et que le parti libéral voulait indemniser de condamnations encourues avec courage dans la lutte de la Presse contre le Gouvernement de Charles X , dont la persécution s' était ralentie pendant le ministère Martignac .
On avait alors gracié le sieur Cérizet , ce gérant responsable , surnommé le Courageux - Cérizet .
Or , Cérizet , patronné pour la forme par les sommités de la Gauche , fonda une maison qui tenait à la fois à l' agence d' affaires , à la Banque et à la maison de commission . Ce fut une de ces positions qui ressemblent , dans le commerce , à ces domestiques annoncés dans les Petites - Affiches , comme pouvant et sachant tout faire .
Cérizet fut très heureux de se lier avec Georges d' Estourny , qui le forma .
Esther , en vertu de l' anecdote sur Ninon , pouvait passer pour être la fidèle dépositaire d' une portion de la fortune de Georges d' Estourny . Un endos en blanc signé Georges d' Estourny rendit Carlos Herrera maître des valeurs qu' il avait créées .
Ce faux n' avait aucun danger du moment où , soit Mlle Esther , soit quelqu' un pour elle , pouvait ou devait payer . Après avoir pris des renseignements sur la maison Cérizet , Carlos y reconnut l' un de ces personnages obscurs décidés à faire fortune , mais ... légalement .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 564