----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Corentin avait déjà parlé de cette affaire au directeur général de la Police du royaume , sans parler de Peyrade , et le directeur général , un Méridional jugeait nécessaire de faire venir la proposition de la Préfecture .
Au moment où Contenson avait frappé trois coups avec sa pièce d' or sur la table du café , signal qui voulait dire : " J' ai à vous parler " , le doyen des hommes de police était à penser à ce problème : " Par quel personnage , par quel intérêt faire marcher le préfet de police actuel ? " Et il avait l' air d' un imbécile étudiant son Courrier français .
" Notre pauvre Fouché , se disait - il en cheminant le long de la rue Saint - Honoré , ce grand homme est mort ! nos intermédiaires avec Louis XVIII sont en disgrâce ! D' ailleurs , comme me le disait Corentin hier , on ne croit plus à l' agilité ni à l' intelligence d' un septuagénaire ... Ah ! pourquoi me suis - je habitué à dîner chez Véry , à boire des vins exquis ... à chanter la Mère Godichon ... à jouer quand j' ai de l' argent ! Pour s' assurer une position , il ne suffit pas d' avoir de l' esprit , comme dit Corentin , il faut encore de l' esprit de conduite ! Ce cher M .
Lenoir m' a bien prédit mon sort quand il s' est écrié à propos de l' affaire du Collier : " Vous ne serez jamais rien ! " en apprenant que je n' étais pas resté sous le lit de la fille Oliva .
"
Si le vénérable père Canquoëlle ( on l' appelait le père Canquoëlle dans sa maison ) était resté rue des Moineaux , au quatrième étage , croyez qu' il avait trouvé , dans la disposition du local , des bizarreries qui favorisaient l' exercice de ses terribles fonctions .
Sise au coin de la rue Saint - Roch , sa maison se trouvait sans voisinage d' un côté . Comme elle était partagée en deux portions , au moyen de l' escalier , il existait , à chaque étage , deux chambres complètement isolées .
Ces deux chambres étaient situées du côté de la rue Saint - Roch . Au - dessus du quatrième étage s' étendaient des mansardes dont l' une servait de cuisine , et dont l' autre était l' appartement de l' unique servante du père Canquoëlle , une Flamande nommée Katt , qui avait nourri Lydie .
Le père Canquoëlle avait fait sa chambre à coucher de la première des deux pièces séparées , et de la seconde son cabinet .
Un gros mur mitoyen isolait ce cabinet par le fond . La croisée , qui voyait sur la rue des Moineaux , faisait face à un mur d' encoignure sans fenêtre .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 536