----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Lorsque M . de Grandville lui avait parlé de l' état où se trouvait Mme de Sérizy , cet homme si profond avait justement pensé que le désespoir et la folie de cette grande dame devait venir de la brouille qu' elle avait laissé subsister entre elle et Lucien . Il connaissait les femmes , comme les magistrats connaissent les criminels , il devinait les plus secrets mouvements de leur coeur , et il pensa sur - le - champ que la comtesse devait attribuer en partie la mort de Lucien à sa rigueur , et se la reprochait amèrement .
Évidemment , un homme comblé d' amour par elle n' eût pas quitté la vie . Savoir qu' elle était toujours aimée , malgré ses rigueurs , pouvait lui rendre la raison .
Si Jacques Collin était un grand général pour les forçats , il faut avouer qu' il n' était pas moins un grand médecin des âmes . Ce fut une honte à la fois et une espérance que l' arrivée de cet homme dans les appartements de l' hôtel de Sérizy .
Plusieurs personnes , le comte , les médecins étaient dans le petit salon qui précédait la chambre à coucher de la comtesse , mais pour éviter toute tache à l' honneur de son âme , le comte de Bauvan renvoya tout le monde , et resta seul avec son ami .
Ce fut un coup sensible déjà pour le vice - président du Conseil d' État , pour un membre du conseil privé , que de voir entrer ce sombre et sinistre personnage .
Jacques Collin avait changé d' habits . Il était mis en pantalon et en redingote de drap noir , et sa démarche , ses regards , ses gestes , tout fut d' une convenance parfaite . Il salua les deux hommes d' État , et demanda s' il pouvait entrer dans la chambre de la comtesse .
" Elle vous attend avec impatience , dit M . de Bauvan .
- Avec impatience ? ... Elle est sauvée " , dit ce terrible fascinateur .
En effet , après une conférence d' une demi - heure , Jacques Collin ouvrit la porte et dit :
" Venez , monsieur le comte , vous n' avez plus aucun événement fatal à redouter . "
La comtesse tenait la lettre sur son coeur ; elle était calme , et paraissait réconciliée avec elle - même . à cet aspect , le comte laissa échapper un geste de bonheur .
" Les voilà donc , ces gens qui décident de nos destinées et de celles des peuples ! pensa Jacques Collin , qui haussa les épaules quand les deux amis furent entrés . Un soupir poussé de travers par une femelle leur retourne l' intelligence comme un gant ! Ils perdent la tête pour une oeillade ! Une jupe mise un peu plus haut un peu plus bas , et ils courent par tout Paris au désespoir .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 933