----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Jacques Collin éprouva , quand il fut dehors , un sentiment incroyable de bien - être . Il se sentit libre et né pour une vie nouvelle ; il marcha rapidement du Palais à l' église Saint - Germain - des - Prés , où la messe était finie . On jetait l' eau bénite sur la bière , et il put arriver assez à temps pour faire cet adieu chrétien à la dépouille mortelle de cet enfant si tendrement chéri ; puis il monta dans une voiture , et accompagna le corps jusqu' au cimetière .
Dans les enterrements , à Paris , à moins de circonstances extraordinaires , ou dans les cas assez rares de quelque célébrité décédée naturellement , la foule venue à l' église diminue à mesure qu' on s' avance vers le Père - Lachaise .
On a du temps pour une démonstration à l' église , mais chacun a ses affaires et y retourne au plus tôt . Aussi , des dix voitures de deuil , n' y en eut - il pas quatre de pleines .
Quand le convoi atteignit au Père - Lachaise , la suite ne se composait que d' une douzaine de personnes parmi lesquelles se trouvait Rastignac .
" C' est bien de lui être fidèle " , dit Jacques Collin à son ancienne connaissance .
Rastignac fit un mouvement de surprise en trouvant là Vautrin .
" Soyez calme , lui dit l' ancien pensionnaire de Mme Vauquer , vous avez en moi un esclave , par cela seul que je vous trouve ici . Mon appui n' est pas à dédaigner , je suis ou je serai plus puissant que jamais .
Vous avez filé votre câble , vous avez été très adroit ; mais vous aurez peut - être besoin de moi , je vous servirai toujours .
- Mais qu' allez - vous donc être ?
- Le pourvoyeur du bagne au lieu d' en être locataire " , répondit Jacques Collin .
Rastignac fit un mouvement de dégoût .
" Ah ! si l' on vous volait ! ... "
Rastignac marcha vivement pour se séparer de Jacques Collin .
" Vous ne savez pas dans quelles circonstances vous pouvez vous trouver . "
On était arrivé sur la fosse creusée à côté de celle d' Esther .
" Deux créatures qui se sont aimées et qui étaient heureuses ! dit Jacques Collin ; elles sont réunies . C' est encore un bonheur de pourrir ensemble . Je me ferai mettre là . "

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 929