----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Vous en êtes sûr ? ... - Je suis certain de la probité relative de mes coquins , ils ne se jouent jamais de moi ... J' ai droit de vie et de mort sur eux , je juge et je condamne , et j' exécute mes arrêts sans toutes vos formalités .
Vous voyez bien les effets de mes pouvoirs . Je vous retrouverai les sommes volées chez M . et Mme Crottat ; je vous sers marron un des agents de Bibi - Lupin , son bras droit , et je vous donnerai le secret du crime commis à Nanterre ... C' est des arrhes ! ... Maintenant , si vous me mettez au service de la justice et de la police , au bout d' un an vous vous applaudirez de ma révélation , je serai franchement ce que je dois être , et je saurai réussir dans toutes les affaires qui me seront confiées ...
- Je ne puis vous rien promettre , que ma bienveillance . Ce que vous me demandez ne dépend pas de moi seul . Au Roi seul , sur le rapport du garde des Sceaux , appartient le droit de faire grâce , et la position que vous voulez prendre est à la nomination de M . le préfet de police .
- M . Garnery " , dit le garçon de bureau .
Sur un geste du procureur général , le commissaire des délégations entra , jeta sur Jacques Collin un air de connaisseur , et il réprima son étonnement sur ce mot : " Allez ! " dit par M . de Grandville à Jacques Collin .
" Voulez - vous me permettre , répondit Jacques Collin , de ne pas sortir avant que M . Garnery ne vous ait rapporté ce qui fait toute ma force , afin que j' emporte de vous un témoignage de satisfaction ? "
Cette humilité , cette bonne foi complète touchèrent le procureur général .
" Allez ! dit le magistrat . Je suis sûr de vous . "
Jacques Collin salua profondément et avec l' entière soumission de l' inférieur devant le supérieur . Dix minutes après , M . de Grandville avait en sa possession les lettres contenues en trois paquets cachetés et intacts .
Mais l' importance de cette affaire , l' espèce de confession de Jacques Collin lui avait fait oublier la promesse de guérison de Mme de Sérizy .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 928