----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Ma tante , la marchande au Temple , avec qui je te lierai , sera la seule personne au monde à qui tu devras obéir , dis - lui tout ce qui t' arrivera ; elle te mariera , elle te sera très utile . "
Ce fut ainsi que se conclut un de ces pactes diaboliques dans le genre de celui qui , pendant si longtemps , lui avait lié Prudence Servien , que cet homme ne manquait jamais à cimenter ; car il avait , comme le démon , la passion du recrutement .
Jacqueline Collin avait marié la Rousse au premier commis d' un riche quincaillier en gros , vers 1821 . Ce premier commis , ayant traité de la maison de commerce de son patron , se trouvait alors en voie de prospérité , père de deux enfants , et adjoint au maire de son quartier .
Jamais la Rousse , devenue Mme Prélard , n' avait eu le plus léger motif de plainte , ni contre Jacques Collin , ni contre sa tante ; mais , à chaque service demandé , Mme Prélard tremblait de tous ses membres .
Aussi devint - elle pâle et blême en voyant entrer dans sa boutique ces deux terribles personnages .
" Nous avons à vous parler d' affaires , madame , dit Jacques Collin .
- Mon mari est là , répondit - elle .
- Eh bien ! nous n' avons pas trop besoin de vous pour le moment ; je ne dérange jamais inutilement les gens .
- Envoyez chercher un fiacre , ma petite , dit Jacqueline Collin , et dites à ma filleule de descendre , j' espère la placer comme femme de chambre chez une grande dame , et l' intendant de la maison veut l' emmener . "
Paccard , qui ressemblait à un gendarme mis en bourgeois , causait en ce moment avec M . Prélard d' une importante fourniture de fil de fer pour un pont .
Un commis alla chercher un fiacre , et quelques minutes après , Europe , ou pour lui faire quitter le nom sous lequel elle avait servi Esther , Prudence Servien , Paccard , Jacques Collin et sa tante étaient , à la grande joie de la Rousse , réunis dans un fiacre à qui Trompe - la - Mort donna l' ordre d' aller à la barrière d' Ivry .
Prudence Servien et Paccard , tremblants devant le Dab , ressemblaient à des âmes coupables en présence de Dieu .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 907