----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Écoutez , messieurs " , reprit Corentin en se levant et montrant sa figure de fouine en état d' ébullition .
Il enfonça ses mains dans les goussets de son pantalon de molleton noir à pied . Ce grand acteur du drame historique de notre temps avait passé seulement un gilet et une redingote , il n' avait pas quitté son pantalon du matin , tant il savait combien les grands sont reconnaissants de la promptitude en certaines occurrences .
Il se promena familièrement dans le cabinet en discutant à haute voix , comme s' il était seul .
" C' est un forçat ! on peut le jeter , sans procès , au secret , à Bicêtre , sans communications possibles , et l' y laisser crever ... Mais il peut avoir donné des instructions à ses affidés en prévoyant ce cas - là !
- Mais il a été mis au secret , dit le duc de Grandlieu sur - le - champ , après avoir été saisi chez cette fille , à l' improviste .
- Est - ce qu' il y a des secrets pour ce gaillard - là ? répondit Corentin . Il est aussi fort que ... que moi !
- Que faire ? se dirent par un regard les deux ducs .
- Nous pouvons réintégrer le drôle au bagne immédiatement ... , à Rochefort , il y sera mort dans six mois ! ... Oh ! sans crime ! dit - il en répondant à un geste du duc de Grandlieu . Que voulez - vous ? un forçat ne tient pas plus de six mois à un été chaud , quand on l' oblige à travailler réellement au milieu des miasmes de la Charente .
Mais ceci n' est bon que si notre homme n' a pas pris des précautions pour ces lettres .
Si le drôle s' est méfié de ses adversaires , et c' est probable , il faut découvrir quelles sont ses précautions . Si le détenteur des lettres est pauvre , il est corruptible ... Il s' agit donc de faire jaser Jacques Collin ! Quel duel ! j' y serais vaincu .
Ce qui vaudrait mieux , ce serait d' acheter ces lettres par d' autres lettres ! ... des lettres de grâce , et me donner cet homme dans ma boutique .
Jacques Collin est le seul homme assez capable pour me succéder , ce pauvre Contenson et ce cher Peyrade étant morts . Jacques Collin m' a tué ces deux incomparables espions comme pour se faire une place .
Il faut , vous le voyez , messieurs , me donner carte blanche . Jacques Collin est à la Conciergerie . Je vais aller voir M . de Grandville à son parquet . Envoyez donc là quelque personne de confiance qui me rejoigne ; car il me faut , soit une lettre à montrer à M .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 886