----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Aussi Mme Camusot , quoique d' une nature âpre , haineuse et tracassière , fut - elle abasourdie . Elle ne trouva rien à répliquer , elle se tut .
" Diane m' a dit , en effet , que Léontine était allée à la prison , reprit Mme d' Espard . Cette chère duchesse est au désespoir de cet éclat , car elle a la faiblesse d' aimer beaucoup Mme de Sérizy ; mais cela se conçoit , elles ont adoré ce petit imbécile de Lucien presque en même temps , et rien ne lie ou ne désunit plus deux femmes que de faire leurs dévotions au même autel .
Aussi cette chère amie a - t - elle passé deux heures hier dans la chambre de Léontine .
Il paraît que la pauvre comtesse dit des choses affreuses ! On m' a dit que c' est dégoûtant ! ... Une femme comme il faut ne devrait pas être sujette à de pareils accès ! ... Fi ! C' est une passion purement physique ... La duchesse est venue me voir pâle comme une morte , elle a eu bien du courage ! Il y a dans cette affaire des choses monstrueuses ...
- Mon mari dira tout au garde des Sceaux pour sa justification , car on voulait sauver Lucien , et lui , madame la marquise , il a fait son devoir . Un juge d' instruction doit toujours interroger les gens au secret , dans le temps voulu par la loi ! ... Il fallait bien lui demander quelque chose à ce petit malheureux , qui n' a pas compris qu' on le questionnait pour la forme , et il a fait tout de suite des aveux ...
- C' était un sot et un impertinent ! " dit sèchement Mme d' Espard .
La femme du juge garda le silence en entendant cet arrêt .
" Si nous avons succombé dans l' interdiction de M . d' Espard , ce n' est pas la faute de Camusot , je m' en souviendrai toujours ! reprit la marquise après une pause ... C' est Lucien , MM . de Sérizy , Bauvan et de Grandville qui nous ont fait échouer .
Avec le temps , Dieu sera pour moi ! Tous ces gens - là seront malheureux . Soyez tranquille , je vais envoyer le chevalier d' Espard chez le garde des Sceaux pour qu' il se hâte de faire venir votre mari , si c' est utile ...
- Ah ! madame ...

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 876