----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Le prix de la maison et l' argent de la succession pouvant produire sept à huit mille francs , cette femme se voyait très heureuse à Saint - Germain avec sept ou huit cents francs de rentes viagères qu' elle croyait pouvoir tirer de ses huit mille francs .
Elle avait eu déjà plusieurs conférences avec le notaire de Saint - Germain , car elle se refusait à donner son argent en viager au marchand de vin de Nanterre qui le lui demandait .
Dans ces circonstances , un jour , on ne vit plus reparaître la veuve Pigeau ni sa servante . La grille de la cour , la porte d' entrée de la maison , les volets , tout était clos .
Après trois jours , la justice , informée de cet état de choses , fit une descente . M . Popinot , juge d' instruction accompagné du procureur du Roi , vint de Paris , et voici ce qui fut constaté .
Ni la grille de la cour , ni la porte d' entrée de la maison ne portaient de traces d' effraction . La clé se trouvait dans la serrure de la porte d' entrée , à l' intérieur . Pas un barreau de fer n' avait été forcé .
Les serrures , les volets , toutes les fermetures étaient intactes . Les murailles ne présentaient aucune trace qui pût dévoiler le passage des malfaiteurs . Les cheminées en poterie n' offrant pas d' issue praticable , n' avaient pu permettre de s' introduire par cette voie .
Les faîteaux , sains et entiers , n' accusaient d' ailleurs aucune violence .
En pénétrant dans les chambres au premier étage , les magistrats , les gendarmes et Bibi - Lupin trouvèrent la veuve Pigeau étranglée dans son lit et la servante étranglée dans le sien , au moyen de leurs foulards de nuit .
Les trois mille francs avaient été pris , ainsi que les couverts et les bijoux . Les deux corps étaient en putréfaction , ainsi que ceux du petit chien et d' un gros chien de basse - cour .
Les palissades d' enceinte du jardin furent examinées , rien n' y était brisé . Dans le jardin , les allées n' offraient aucun vestige de passage . Il parut probable au juge d' instruction que l' assassin avait marché sur l' herbe pour ne pas laisser l' empreinte de ses pas , s' il s' était introduit par là , mais comment avait - il pu pénétrer dans la maison ? Du côté du jardin , la porte avait une imposte garnie de trois barreaux de fer intacts .
De ce côté , la clé se trouvait également dans la serrure , comme à la porte d' entrée du côté de la cour .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 853