----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Ah ! mon Dieu ! dit Jacques Collin , être confondu parmi ces gens , le rebut de la société , des criminels , des assassins ! ... Mais Dieu n' abandonnera pas son serviteur . Mon cher monsieur le directeur , je marquerai mon passage ici par des actes de charité dont le souvenir restera ! Je convertirai ces malheureux , ils apprendront qu' ils ont une âme , que la vie éternelle les attend , et que , s' ils ont tout perdu sur la terre , ils ont encore le ciel à conquérir , le ciel qui leur appartient au prix d' un vrai , d' un sincère repentir .
"
Vingt ou trente prisonniers , accourus et groupés en arrière des trois terribles forçats , dont les farouches regards avaient maintenu trois pieds de distance entre eux et les curieux , entendirent cette allocution prononcée avec une onction évangélique .
" Celui - là , monsieur Gault , dit le formidable La Pouraille , eh bien ! nous l' écouterions ...
- On m' a dit , reprit Jacques Collin , près de qui M . Gault se tenait , qu' il y avait dans cette prison un condamné à mort .
- On lui lit en ce moment le rejet de son pourvoi , dit M . Gault .
- J' ignore ce que cela signifie , demanda naïvement Jacques Collin en regardant autour de lui .
- Dieu ! est - il sinve ( simple ) , dit le petit jeune homme qui consultait naguère Fil - de - Soie sur la fleur des gourganes des prés .
- Eh bien , aujourd' hui ou demain on le fauche ! dit un détenu .
- Faucher ? demanda Jacques Collin dont l' air d' innocence et d' ignorance frappa ses trois fanandels d' admiration .
- Dans leur langage , répondit le directeur , cela veut dire l' exécution de la peine de mort . Si le greffier lit le pourvoi , sans doute l' exécuteur va recevoir l' ordre pour l' exécution . Le malheureux a constamment refusé les secours de la religion ...
- Ah ! monsieur le directeur , c' est une âme à sauver ! ... " s' écria Jacques Collin .
Le sacrilège joignit les mains avec une expression d' amant au désespoir qui parut être l' effet d' une divine ferveur au directeur attentif .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 843