----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Cet homme , en qui se résument la vie , les forces , l' esprit , les passions du bagne , et qui vous en présente la plus haute expression , n' est - il pas monstrueusement beau par son attachement digne de la race canine envers celui dont il fait son ami ? Condamnable , infâme et horrible de tant de côtés , ce dévouement absolu à son idole le rend si véritablement intéressant , que cette étude , déjà si considérable , paraîtrait inachevée , écourtée , si le dénouement de cette vie criminelle n' accompagnait pas la fin de Lucien de Rubempré .
Le petit épagneul mort , on se demande si son terrible compagnon , si le lion vivra !
Dans la vie réelle , dans la société , les faits s' enchaînent si fatalement à d' autres faits , qu' ils ne vont pas les uns sans les autres . L' eau du fleuve forme une espèce de plancher liquide ; il n' est pas de flot , si mutiné qu' il soit , à quelque hauteur qu' il s' élève , dont la puissante gerbe ne s' efface sous la masse des eaux , plus forte par la rapidité de son cours que les rébellions des gouffres qui marchent avec elle .
De même qu' on regarde l' eau couler en y voyant de confuses images , peut - être désirez - vous mesurer la pression du pouvoir social sur ce tourbillon nommé Vautrin ? voir à quelle distance ira s' abîmer le flot rebelle , comment finira la destinée de cet homme vraiment diabolique , mais rattaché par l' amour à l' humanité ? tant ce principe céleste périt difficilement dans les coeurs les plus gangrenés !
L' ignoble forçat , en matérialisant le poème caressé par tant de poètes , par Moore , par lord Byron , par Maturin , par Canalis ( un démon possédant un ange attiré dans son enfer pour le rafraîchir d' une rosée dérobée au paradis ) ; Jacques Collin , si l' on a bien pénétré dans ce coeur de bronze , avait renoncé à lui - même , depuis sept ans .
Ses puissantes facultés , absorbées en Lucien , ne jouaient que pour Lucien : il jouissait de ses progrès , de ses amours , de son ambition .
Pour lui , Lucien était son âme visible .
Trompe - la - Mort dînait chez les Grandlieu , se glissait dans le boudoir des grandes dames , aimait Esther par procuration . Enfin , il voyait en Lucien un Jacques Collin beau , jeune , noble , arrivant au poste d' ambassadeur .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 813