----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Ah ! quel bonheur ! s' écria Camusot . J' ai la tête si troublée que je ne me souvenais plus de cette circonstance . L' ordre de mettre Jacques Collin à la Pistole a été porté par Coquart à M . Gault , le directeur de la Conciergerie . Or , par les soins de Bibi - Lupin , l' ennemi de Jacques Collin , on a transféré de la Force à la Conciergerie trois criminels qui le connaissent ; et , s' il descend demain matin au préau , l' on s' attend a des scènes terribles ...
- Et pourquoi ?
- Jacques Collin , ma chère , est le dépositaire des fortunes que possèdent les bagnes et qui se montent à des sommes considérables ; or , il les a , dit - on , dissipées pour entretenir le luxe de feu Lucien , et on va lui demander des comptes .
Ce sera , m' a dit Bibi - Lupin , une tuerie qui nécessitera l' intervention des surveillants et le secret sera découvert . Il y va de la vie de Jacques Collin . Or , en me rendant au Palais de bonne heure , je pourrai dresser procès - verbal de l' identité .
- Ah ! si ses commettants te débarrassaient de lui ! tu serais regardé comme un homme bien capable ! Ne va pas chez M . de Grandville , attends - le à son parquet avec cette arme formidable ! C' est un canon chargé sur les trois plus considérables familles de la cour et de la pairie .
Sois hardi , propose à M . de Grandville de vous débarrasser de Jacques Collin en le transférant à la Force , où les forçats savent se débarrasser de leurs dénonciateurs .
J' irai , moi , chez la duchesse de Maufrigneuse , qui me mènera chez les Grandlieu . Peut - être verrai - je aussi M . de Sérizy . Fie - toi à moi pour sonner l' alarme partout .
Écris - moi surtout un petit mot convenu pour que je sache si le prêtre espagnol est judiciairement reconnu pour être Jacques Collin . Arrange - toi pour quitter le Palais à deux heures , je t' aurai fait obtenir une audience particulière du garde des Sceaux : peut - être sera - t - il chez la marquise d' Espard .
"
Camusot restait planté sur ses jambes dans une admiration qui fit sourire la fine Amélie .
" Allons , viens dîner , et sois gai , dit - elle en terminant . Vois ! nous ne sommes à Paris que depuis deux ans , et te voilà en passe de devenir conseiller avant la fin de l' année ... De là , mon chat , à la présidence d' une Chambre à la cour , il n' y aura pas d' autre distance qu' un service rendu dans quelque affaire politique .
"

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 808