----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Comment , tu crois que demain matin M . de Grandville ne sera pas effrayé de la plaidoirie probable d' un avocat libéral que ce Jacques Collin saura bien trouver ; car on viendra lui proposer de l' argent pour être son défenseur ! ... Ces dames connaissent leur danger aussi bien , pour ne pas dire mieux , que tu ne le connais ; elles en instruiront le procureur général , qui , déjà , voit ces familles traînées bien près du banc des accusés , par suite du mariage de ce forçat avec Lucien de Rubempré , fiancé de Mlle de Grandlieu , Lucien , amant d' Esther , ancien amant de la duchesse de Maufrigneuse , le chéri de Mme de Sérizy .
Tu dois donc manoeuvrer de manière à te concilier l' affection de ton procureur général , la reconnaissance de M .
de Sérizy , celle de la marquise d' Espard , de la comtesse Châtelet , à corroborer la protection de Mme de Maufrigneuse par celle de la maison de Grandlieu , et à te faire adresser des compliments par ton président .
Moi , je me charge de Mmes d' Espard , de Maufrigneuse et de Grandlieu . Toi , tu dois aller demain matin chez le procureur général . M . de Grandville est un homme qui ne vit pas avec sa femme , il a eu pour maîtresse , pendant une dizaine d' années , une Mlle de Bellefeuille , qui lui a donné des enfants adultérins , n' est - ce pas ? Eh bien ! ce magistrat - là n' est pas un saint , c' est un homme tout comme un autre ; on peut le séduire , il donne prise sur lui par quelque endroit , il faut découvrir son faible , le flatter ; demande - lui des conseils , fais - lui voir le danger de l' affaire ; enfin , tâchez de vous compromettre de compagnie , et tu seras ...
- Non , je devrais baiser la marque de tes pas , dit Camusot en interrompant sa femme , la prenant par la taille et la serrant sur son coeur . Amélie ! tu me sauves !
- C' est moi qui t' ai remorqué d' Alençon à Mantes , et de Mantes au tribunal de la Seine , répondit Amélie . Eh bien ! sois tranquille ! ... je veux qu' on m' appelle Mme la présidente dans cinq ans d' ici ; mais , mon chat , pense donc toujours pendant longtemps avant de prendre des résolutions .
Le métier de juge n' est pas celui d' un sapeur - pompier , le feu n' est jamais à vos papiers , vous avez le temps de réfléchir ; aussi , dans vos places , les sottises sont - elles inexcusables ...
- La force de ma position est tout entière dans l' identité du faux prêtre espagnol avec Jacques Collin , reprit le juge après une longue pause . Une fois cette identité bien établie , quand même la cour s' attribuerait la connaissance de ce procès , ce sera toujours un fait acquis dont ne pourra se débarrasser aucun magistrat , juge ou conseiller .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 806