----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Quelques moments après le départ de M . de Grandville , qui s' empressa d' aller chez M . de Sérizy , Massol vint trouver son confrère Chargeboeuf au parquet du procureur général .
" Mon cher , lui dit le jeune secrétaire , si vous voulez m' être agréable , mettez ce que je vais vous dicter dans le numéro de demain de votre Gazette , à l' endroit où vous mettez les nouvelles judiciaires , vous ferez la tête de l' article . Écrivez . " Et il dicta ceci :
" On a reconnu que la demoiselle Esther s' est donné volontairement la mort .
" L' alibi bien constaté de M . Lucien de Rubempré , son innocence , ont d' autant plus fait déplorer son arrestation , qu' au moment où le juge d' instruction donnait l' ordre de l' élargir , ce jeune homme est mort subitement . "
" Je n' ai pas besoin , mon cher , dit le jeune stagiaire à Massol , de vous recommander la plus grande discrétion sur le petit service que l' on vous demande .
- Puisque vous nous faites l' honneur d' avoir confiance en moi , je prendrai la liberté , répondit Massol , de vous présenter une observation . Cette note inspirera des commentaires injurieux sur la Justice ...
- La Justice est assez forte pour les supporter , répliqua le jeune attaché au parquet avec l' orgueil d' un futur magistrat élevé par M . de Grandville .
- Permettez , mon cher maître , on peut avec deux phrases éviter ce malheur . "
Et l' avocat écrivit ceci :
" Les formes de la Justice sont tout à fait étrangères à ce funeste événement . L' autopsie à laquelle on a procédé sur - le - champ a démontré que cette mort était due à la rupture d' un anévrisme à son dernier période .
Si M . Lucien de Rubempré avait été affecté de son arrestation , sa mort aurait eu lieu beaucoup plus tôt . Or nous croyons pouvoir affirmer que , loin d' être affligé de son arrestation , ce regrettable jeune homme en riait et disait à ceux qui l' accompagnèrent de Fontainebleau à Paris , qu' aussitôt arrivé devant le magistrat son innocence serait reconnue .
"
" N' est - ce pas sauver tout ? ... demanda l' avocat - journaliste .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 797