----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Mon ami , lui dit - il à l' oreille , ta douleur me décide à transiger pour la première et seule fois de ma vie avec mes devoirs . "
Le magistrat sonna , son garçon de bureau vint .
" Dites à M . de Chargeboeuf de venir me parler . "
M . de Chargeboeuf , jeune avocat stagiaire , était le secrétaire du procureur général .
" Mon cher maître , reprit le procureur général en attirant Camusot dans l' embrasure de la croisée , allez dans votre cabinet , refaites avec un greffier l' interrogatoire de l' abbé Carlos Herrera qui , n' ayant pas été signé par lui , peut se recommencer sans inconvénient .
Vous confronterez demain ce diplomate espagnol avec MM . de Rastignac et Bianchon , qui ne reconnaîtront pas en lui notre Jacques Collin .
Sûr de sa mise en liberté , cet homme signera les interrogatoires . Quant à Lucien de Rubempré , mettez - le dès ce soir en liberté , car ce n' est pas lui qui parlera de l' interrogatoire dont le procès - verbal est supprimé , surtout après l' admonestation que je vais lui faire .
La Gazette des tribunaux annoncera demain la mise en liberté immédiate de ce jeune homme . Maintenant , voyons si la justice souffre de ces mesures ? Si l' Espagnol est le forçat , nous avons mille moyens de le reprendre , de lui faire son procès , car nous allons éclaircir diplomatiquement sa conduite en Espagne ; Corentin , le chef de la contre - police , nous le gardera , nous ne le quitterons pas de vue d' ailleurs ; aussi traitez - le bien , plus de mise au secret , faites - le placer à la pistole pour cette nuit .
Pouvons - nous tuer le comte , la comtesse de Sérizy , Lucien pour un vol de sept cent cinquante mille francs , encore hypothétique et commis d' ailleurs au préjudice de Lucien ? ne vaut - il pas mieux lui laisser perdre cette somme que de le perdre de réputation ? ... surtout quand il entraîne dans sa chute un ministre d' État , sa femme et la duchesse de Maufrigneuse ... Ce jeune homme est une orange tachée , ne la pourrissez pas ... Ceci est l' affaire d' une demi - heure .
Allez , nous vous attendons .
Il est trois heures et demie , vous trouverez encore des juges , avertissez - moi si vous pouvez avoir un jugement de non - lieu en règle ... ou bien Lucien attendra jusqu' à demain matin .
"

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 785