----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Eh bien , reprit - elle , si l' on supprimait ces interrogatoires ? ...
- Ah ! madame , ce serait un crime qu' aucun magistrat ne peut commettre , un crime social !
- C' est un crime bien plus grand contre moi de les avoir écrits ; mais , en ce moment , c' est la seule preuve contre Lucien . Voyons , lisez - moi son interrogatoire afin de savoir qu' il nous reste quelque moyen de nous sauver tous .
Mon Dieu , il ne s' agit pas seulement de moi qui me donnerais froidement la mort , il s' agit aussi du bonheur de M . de Sérizy .
- Madame , dit Camusot , ne croyez pas que j' aie oublié les égards que je vous devais . Si M . Popinot , par exemple , avait été chargé de cette instruction , vous eussiez été plus malheureuse que vous ne l' êtes avec moi ; car il ne serait pas venu consulter le procureur général .
On ne saurait rien . Tenez , madame , on a tout saisi chez M . Lucien , même vos lettres ...
- Oh ! mes lettres !
- Les voici , cachetées " , dit le magistrat .
La comtesse , dans son trouble , sonna comme si elle eût été chez elle , et le garçon de bureau du procureur général entra .
" De la lumière " , dit - elle .
Le garçon alluma une bougie et la mit sur la cheminée , pendant que la comtesse reconnaissait ses lettres , les comptait , les chiffonnait et les jetait dans le foyer . Bientôt la comtesse mit le feu à ce tas de papiers en se servant de la dernière lettre tortillée comme d' une torche .
Camusot regardait flamber les papiers assez niaisement en tenant à la main ses deux procès - verbaux . La comtesse , qui paraissait uniquement occupée d' anéantir les preuves de sa tendresse , observait le juge du coin de l' oeil .
Elle prit son temps , elle calcula ses mouvements , et , avec une agilité de chatte , elle saisit les deux interrogatoires et les lança dans le feu ; mais Camusot les y reprit , la comtesse s' élança sur le juge et ressaisit les papiers enflammés .
Il s' ensuivit une lutte pendant laquelle Camusot criait : " Madame ! madame ! vous attentez à ... Madame ... "

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 783