----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Ces transpositions de jeunesse sont plus fréquentes qu' on ne le croit chez les Parisiennes , chez les grandes dames et causent les chutes inexplicables de quelques femmes vertueuses au moment où elles atteignent au port de la quarantaine . La duchesse de Maufrigneuse était la seule confidente de cette passion terrible et complète dont les bonheurs , depuis les sensations enfantines du premier amour jusqu' aux gigantesques folies de la volupté , rendaient Léontine folle et insatiable .
L' amour vrai , comme on sait , est impitoyable . La découverte d' une Esther avait été suivie d' une de ces ruptures colériques où chez les femmes la rage va jusqu' à l' assassinat ; puis la période des lâchetés auxquelles l' amour sincère s' abandonne avec tant de délices était venue .
Aussi , depuis un mois , la comtesse aurait - elle donné dix ans de sa vie pour revoir Lucien pendant huit jours . Enfin , elle en était arrivée à accepter la rivalité d' Esther , au moment où , dans ce paroxysme de tendresse , avait éclaté , comme une trompette du jugement dernier , la nouvelle de l' arrestation du bien - aimé .
La comtesse avait failli mourir , son mari l' avait gardée lui - même au lit en craignant les révélations du délire ; et , depuis vingt - quatre heures , elle vivait avec un poignard dans le coeur .
Elle disait , dans sa fièvre , à son mari : " Délivre Lucien , et je ne vivrai plus que pour toi ! "
" Il ne s' agit pas de faire des yeux de chèvre morte , comme dit Mme la duchesse , s' écria la terrible Asie en secouant la comtesse par le bras . Si vous voulez le sauver , il n' y a pas une minute à perdre . Il est innocent , je le jure sur les os de ma mère !
- Oh ! oui , n' est - ce pas ... cria la comtesse en regardant avec bonté l' affreuse commère .
- Mais , dit Asie en continuant , si M . Camusot l' interroge mal , avec deux phrases il peut en faire un coupable ; et , si vous avez le pouvoir de vous faire ouvrir la Conciergerie et de lui parler , partez à l' instant et remettez - lui ce papier ... Demain il sera libre , je vous le garantis ... Tirez - le de là , car c' est vous qui l' y avez mis ...
- Moi ! ...
- Oui , vous ! ... Vous autres grandes dames , vous n' avez jamais le sou , même quand vous êtes riches à millions . Quand je me donnais le luxe d' avoir des gamins , ils avaient leurs poches pleines d' or ! je m' amusais de leur plaisir .
C' est si bon d' être à la fois mère et maîtresse ! Vous autres , vous laissez crever de faim les gens que vous aimez , sans vous enquérir de leurs affaires .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 744