----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Ces diverses courses , ces occupations minutieuses employèrent plus de deux heures . Mme la duchesse de Maufrigneuse , qui demeurait en haut du faubourg Saint - Honoré , fit attendre Mme de Saint - Estève pendant une heure , quoique la femme de chambre lui eût fait passer par la porte de son boudoir , après y avoir frappé la carte de Mme de Saint - Estève sur laquelle Asie avait écrit : " Venue pour une démarche urgente concernant Lucien . " Au premier regard qu' elle jeta sur la figure de la duchesse , Asie comprit combien sa visite était intempestive ; aussi s' excusa - t - elle d' avoir troublé le repos de madame la duchesse sur le péril dans lequel se trouvait Lucien ...
" Qui êtes - vous ? ... " demanda la duchesse sans aucune formule de politesse en toisant Asie , qui pouvait bien être prise pour une baronne par Me Massol dans la salle des Pas - Perdus , mais qui , sur les tapis du petit salon de l' hôtel de Cadignan , faisait l' effet d' une tache de cambouis sur une robe de satin blanc .
" Je suis une marchande à la toilette , madame la duchesse ; car , en semblables conjonctures , on s' adresse aux femmes dont la profession repose sur une discrétion absolue . Je n' ai jamais trahi personne , et Dieu sait combien de grandes dames m' ont confié leurs diamants pour un mois , en demandant des parures en faux absolument pareilles aux leurs ...
- Vous avez un autre nom ? dit la duchesse en souriant d' une réminiscence que provoquait en elle cette réponse .
- Oui , madame la duchesse , je suis Mme Saint - Estève dans les grandes occasions , mais je me nomme dans le commerce Mme Nourrisson .
- Bien , bien ... répondit vivement la duchesse en changeant de ton .
- Je puis , dit Asie en continuant , rendre de grands services , car nous avons les secrets des maris aussi bien que ceux des femmes . J' ai fait beaucoup d' affaires avec M . de Marsay que madame la duchesse ...
- Assez ! assez ! ... s' écria la duchesse , occupons - nous de Lucien .
- Si madame la duchesse veut le sauver , il faudrait qu' elle eût le courage de ne pas perdre de temps à s' habiller ; d' ailleurs madame la duchesse ne pourrait pas être plus belle qu' elle ne l' est en ce moment .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 741