----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Si le public pouvait connaître jusqu' où va la discrétion des employés de la police qui ont de la mémoire , il révérerait ces braves gens à l' égal des Cheverus . On croit la police astucieuse , machiavélique , elle est d' une excessive bénignité ; seulement , elle écoute les passions dans leur paroxysme , elle reçoit les délations et garde toutes ses notes .
Elle n' est épouvantable que d' un côté . Ce qu' elle fait pour la justice , elle le fait aussi pour la politique . Mais , en politique , elle est aussi cruelle , aussi partiale que feu l' Inquisition .
" Laissons cela , dit le juge en remettant les notes dans le dossier , c' est un secret entre la police et la justice , le juge verra ce que cela vaut ; mais M . et Mme Camusot n' en ont jamais rien su .
- As - tu besoin de me répéter cela , dit Mme Camusot .
- Lucien est coupable , reprit le juge , mais de quoi ?
- Un homme aimé par la duchesse de Maufrigneuse , par la comtesse de Sérizy , par Clotilde de Grandlieu n' est pas coupable , répondit Amélie , l' autre doit avoir tout fait .
- Mais Lucien est complice ! s' écria Camusot .
- Veux - tu m' en croire ? ... dit Amélie . Rends le prêtre à la diplomatie dont il est le plus bel ornement , innocente ce petit misérable , et trouve d' autres coupables ...
- Comme tu y vas ! ... répondit le juge en souriant . Les femmes tendent au but à travers les lois , comme les oiseaux que rien n' arrête dans l' air .
- Mais , reprit Amélie , diplomate ou forçat , l' abbé Carlos te désignera quelqu' un pour se tirer d' affaire .
- Je ne suis qu' un bonnet , tu es la tête , dit Camusot à sa femme .
- Eh bien , la délibération est close , viens embrasser ta Mélie , il est une heure ... "
Et Mme Camusot alla se coucher en laissant son mari mettre ses papiers et ses idées en ordre pour les interrogatoires à faire subir le lendemain aux deux prévenus .
Donc , pendant que les paniers à salade amenaient Jacques Collin et Lucien à la Conciergerie , le juge d' instruction , après avoir déjeuné toutefois , traversait Paris à pied , selon la simplicité de moeurs adoptée par les magistrats parisiens , pour se rendre à son cabinet où déjà toutes les pièces de l' affaire étaient arrivées .
Voici comment .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 727