----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Mon pauvre Fritz , je t' ai bien éprouvé , dit - elle , je t' ai bien tourmenté , tu as été sublime de patience , tu m' aimes , je le vois , et je t' en récompenserai . Tu me plais maintenant , et je ne sais pas comment cela s' est fait , mais je te préférerais à un jeune homme . C' est peut - être l' effet de l' expérience . à la longue on finit par s' apercevoir que le plaisir est la fortune de l' âme , et ce n' est pas plus flatteur d' être aimé pour le plaisir que d' être aimé pour son argent ... Et puis , les jeunes gens sont trop égoïstes , ils pensent plus à eux qu' à nous ; tandis que toi tu ne penses qu' à moi .
Je suis toute ta vie . Aussi , ne veux - je plus rien de toi , je veux te prouver à quel point je suis désintéressée .
- Che ne vus ai rien tonné , répondit le baron charmé , che gomde fus abborder temain drande mil vrancs te rendes ... c' ede mon gateau te noces ... "
Esther embrassa si gentiment Nucingen qu' elle le fit pâlir , sans pilules .
" Oh ! dit - elle , n' allez pas croire que ce soit pour vos trente mille francs de rente que je suis ainsi , c' est parce que maintenant ... je t' aime , mon gros Frédéric ...
- Oh ! mon tié , birguoi m' afoir ébroufé ... ch' eusse édé si hireux tebuis drois mois ...
- Est - ce en trois pour cent ou en cinq ? ma bichette , dit Esther en passant les mains dans les cheveux de Nucingen et les lui arrangeant à sa fantaisie .
- En drois ... ch' en affais tes masses . "
Le baron apportait donc ce matin l' inscription sur le Grand Livre ; il venait déjeuner avec sa chère petite fille , prendre ses ordres pour le lendemain , le fameux samedi , le grand jour !
" Dennez , ma bedide phâme , ma seile phâme , dit joyeusement le banquier dont la figure rayonnait de bonheur , foissi te guoi bayer fos tébenses te guisine bir le resdant te fos churs ... "
Esther prit le papier sans la moindre émotion , elle le plia , le mit dans sa toilette .
" Vous voilà bien content , monstre d' iniquité , dit - elle en donnant une petite tape sur la joue de Nucingen , de me voir acceptant enfin quelque chose de vous . Je ne puis plus vous dire vos vérités , car je partage le fruit de ce que vous appelez vos travaux ... Ce n' est pas un cadeau , ça , mon pauvre garçon , c' est une restitution ... Allons , ne prenez pas votre figure de Bourse .
Tu sais bien que je t' aime .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 685