----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- N' ayez pas l' air de me connaître , reprit Corentin , car nous sommes poursuivis par de cruels ennemis , et forcés de nous déguiser . Mais racontez - moi ce qui vous est arrivé ...
- Oh ! monsieur , dit la pauvre fille , cela se dit et ne se raconte pas ... Je suis déshonorée , perdue , sans pouvoir m' expliquer comment ! ...
- D' où venez - vous ? ...
- Je ne sais pas , monsieur ! Je me suis sauvée avec tant de précipitation , j' ai fait tant de rues , tant de détours , en me croyant suivie ... Et quand je rencontrais quelqu' un d' honnête , je demandais le chemin pour aller sur les boulevards , afin de gagner la rue de la Paix ! Enfin , après avoir marché pendant ... Quelle heure est - il ?
- Onze heures et demie ! dit Corentin .
- Je me suis sauvée à la tombée de la nuit , voici donc cinq heures que je marche ! ... s' écria Lydie .
- Allons , vous allez vous reposer , vous trouverez votre bonne Katt ...
- Oh ! monsieur , il n' y a plus de repos pour moi ! Je ne veux pas d' autre repos que celui de la tombe ; et j' irai l' attendre dans un couvent , si l' on me juge digne d' y entrer ...
- Pauvre petite ! vous avez bien résisté ?
- Oui , monsieur . Ah ! si vous saviez au milieu de quelles créatures abjectes on m' a mise ...
- On vous a sans doute endormie ?
- Ah ! c' est cela ? dit la pauvre Lydie . Encore un peu de force , et j' atteindrai la maison . Je me sens défaillir , et mes idées ne sont pas très nettes ... Tout à l' heure je me croyais dans un jardin ... "
Corentin porta Lydie dans ses bras où elle perdit connaissance , et il la monta par les escaliers .
" Katt ! " cria - t - il .
Katt parut et jeta des cris de joie .
" Ne vous hâtez pas de vous réjouir ! dit sentencieusement Corentin , cette jeune fille est bien malade . "
Quand Lydie eut été posée sur son lit , lorsqu' à la lueur de deux bougies allumées par Katt , elle reconnut sa chambre , elle eut le délire . Elle chanta des ritournelles d' airs gracieux , et tour à tour vociféra certaines phrases horribles qu' elle avait entendues ! Sa belle figure était marbrée de teintes violettes .
Elle mêlait les souvenirs de sa vie si pure à ceux de ces dix jours d' infamie . Katt pleurait .
Corentin se promenait dans la chambre en s' arrêtant par moments pour examiner Lydie .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 678