----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" Si vous m' en croyez , monsieur , dit Corentin à Derville après avoir été présenté convenablement à l' avoué , nous partirons ce soir même pour Angoulême par la diligence de Bordeaux , qui va tout aussi vite que la malle , nous n' aurons pas à séjourner plus de six heures pour y obtenir les renseignements que veut monsieur le duc . Ne suffit - il pas , si j' ai bien compris Votre Seigneurie de savoir si la soeur et le beau - frère de M .
de Rubempré ont pu lui donner douze cent mille francs ? ... dit - il en regardant le duc .
- Parfaitement compris , répondit le pair de France .
- Nous pourrons être ici dans quatre jours , reprit Corentin en regardant Derville , et nous n' aurons , ni l' un ni l' autre , laissé nos affaires pour un laps de temps pendant lequel elles pourraient souffrir .
- C' était la seule objection que j' avais à faire à Sa Seigneurie , dit Derville . Il est quatre heures , je rentre dire un mot à mon premier clerc , faire mon paquet de voyage ; et après avoir dîné , je serai à huit heures ... Mais aurons - nous des places ? dit - il à M . de Saint - Denis en s' interrompant .
- J' en réponds , dit Corentin , soyez à huit heures dans la cour des Messageries du Grand Bureau . S' il n' y a pas de places , j' en aurai fait faire , car voilà comme il faut servir Mgr le duc de Grandlieu ...
- Messieurs , dit le duc avec une grâce infinie , je ne vous remercie pas encore ... "
Corentin et l' avoué , qui prirent ce mot pour une phrase de congé , saluèrent et sortirent . Au moment où Peyrade interrogeait le domestique de Corentin , M . de Saint - Denis et Derville , placés dans le coupé de la diligence de Bordeaux , s' observaient en silence à la sortie de Paris .
Le lendemain matin , d' Orléans à Tours , Derville , ennuyé , devint causeur , et Corentin daigna l' amuser , mais en gardant sa distance ; il lui laissa croire qu' il appartenait à la diplomatie , et s' attendait à devenir consul général par la protection du duc de Grandlieu .
Deux jours après leur départ de Paris , Corentin et Derville arrêtaient à Mansle , au grand étonnement de l' avoué qui croyait aller à Angoulême .
- Nous aurons dans cette petite ville , dit Corentin à Derville , des renseignements positifs sur Mme Séchard .
- Vous la connaissez donc ? demanda Derville surpris de trouver Corentin si bien instruit .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 663