----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Le misérable m' appelle toujours madame , et garde le plus beau sang - froid du monde au moment où tous les hommes sont plus ou moins gentils ... L' amour , tiens , ma foi , c' est pour lui comme de se faire la barbe . Il essuie ses rasoirs , il les remet dans l' étui , se regarde dans la glace , et a l' air de se dire : " Je ne me suis pas coupé " .
Puis il me traite avec un respect à rendre une femme folle . Cet infâme milord Pot - au - feu ne s' amuse - t - il pas à faire cacher ce pauvre Théodore , et à le laisser debout dans mon cabinet de toilette pendant des demi - journées .
Enfin il s' étudie à me contrarier en tout . Et avare ... comme Gobseck et Gigonnet ensemble .
Il me mène dîner , il ne me paye pas la voiture qui me ramène , si par hasard je n' ai pas demandé la mienne .
- Hé bien , dit Esther , que te donne - t - il pour ce service - là ?
- Mais , ma chère , absolument rien . Cinq cents francs , tout sec , par mois , et il me paye le remise . Mais , ma chère , qu' est - ce que c' est ? ... une voiture comme celles qu' on loue aux épiciers le jour de leur mariage pour aller à la mairie , à l' église et au Cadran - Bleu ... Il me taonne avec le respect .
Si j' essaie d' avoir mal aux nerfs et d' être mal disposée , il ne se fâche pas , il me dit : " Ie veuie qué milédy fésse sa petite voloir , por que rienne n' est pius détestabel , - no gentlemen - qué dé dire à ioune genti phâme : ' Vos été ioune bellôt dé cottône , ioune merchendise ! ... ' Hé ! hé ! vos étez à ein member of society de temprence , and anti - Slavery " .
Et mon drôle reste pâle , sec , froid , en me faisant ainsi comprendre qu' il a du respect pour moi comme il en aurait pour un nègre , et que cela ne tient pas à son coeur , mais à ses opinions d' abolitionniste .
- Il est impossible d' être plus infâme , dit Esther , mais je le ruinerais , ce chinois - là !
- Le ruiner ? dit Mme du Val - Noble , il faudrait qu' il m' aimât ! ... Mais toi - même , tu ne voudrais pas lui demander deux liards . Il t' écouterait gravement , et te dirait , avec ces formes britanniques qui font trouver les giffles aimables , qu' il te paye assez cher , por le petit chose qu' été lé amor dans son paour existence .
- Dire que , dans notre état , on peut rencontrer des hommes comme celui - là , s' écria Esther .
- Ah ! ma chère , tu as eu de la chance , toi ! ... soigne bien ton Nucingen .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 655