----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Cette brave et digne hôtesse ressemblait à ces sublimes prêtres qui voient encore une créature à sauver , à aimer dans ces femmes mises hors la loi . Mme du Val - Noble respectait cette honnêteté , souvent elle l' enviait en causant le soir , et en déplorant ses malheurs .
" Vous êtes encore belle , vous pouvez faire une bonne fin " , disait Mme Gérard . Mme du Val - Noble n' était d' ailleurs tombée que relativement .
La toilette de cette femme , si gaspilleuse et si élégante , était encore assez bien fournie pour lui permettre de paraître , à l' occasion , comme le jour de Richard d' Arlington à la Porte - Saint - Martin , dans tout son éclat .
Mme Gérard payait encore assez gracieusement les voitures dont la femme à pied avait besoin pour aller dîner en ville , pour se rendre au spectacle et en revenir .
" Eh bien , ma chère madame Gérard , dit - elle à cette honnête mère de famille , mon sort va changer , je crois ...
- Allons , madame , tant mieux ; mais soyez sage , pensez à l' avenir ... Ne faites plus de dettes . J' ai tant de mal à renvoyer ceux qui vous cherchent ! ...
- Eh ! ne vous inquiétez pas de ces chiens - là , qui tous ont gagné des sommes énormes avec moi . Tenez , voici des billets des Variétés pour vos filles , une bonne loge aux deuxièmes . Si quelqu' un me demandait ce soir et que je ne fusse pas rentrée , on laisserait monter tout de même .
Adèle , mon ancienne femme de chambre , y sera ; je vais vous l' envoyer . "
Mme du Val - Noble , qui n' avait ni tante ni mère , se trouvait forcée de recourir à sa femme de chambre ( aussi à pied ! ) pour faire jouer le rôle d' une Saint - Estève auprès de l' inconnu dont la conquête allait lui permettre de remonter à son rang .
Elle alla dîner avec Théodore Gaillard , qui , pour ce jour - là , se trouvait avoir une partie , c' est - à - dire un dîner offert par Nathan , qui payait un pari perdu , une de ces débauches dont on dit aux invités : " Il y aura des femmes .
"
Peyrade ne s' était pas décidé sans de puissantes raisons à donner de sa personne dans le champ de cette intrigue . Sa curiosité , comme celle de Corentin , était d' ailleurs si vivement excitée que , sans raison , il se fût encore mêlé volontiers à ce drame .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 628