----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

En ce moment le baron de Nucingen , qui s' en alla donnant le bras à son caissier , atteignait à la porte de son hôtel .
" Chai pien beur , dit - il en rentrant , t' affoir vaid eine vichu gambagne ... Pah ! nus raddraberons ça ...
- Le malheir esd que menneser le paron s' esd avviché , répondit le bon Allemand en ne s' occupant que du décorum .
Ui , ma maîdresse an didre toid êdre tans eine bosission tigne te moi " , répondit ce Louis XIV de comptoir .
Sûr d' avoir tôt ou tard Esther , le baron redevint le grand financier qu' il était . Il reprit si bien la direction de ses affaires que son caissier , en le trouvant le lendemain , à six heures , dans son cabinet , vérifiant des valeurs , se frotta les mains .
" Técitément , mennesier le paron a vaid eine égonomie la nuid ternière " , dit - il avec un sourire d' Allemand , moitié fin , moitié niais .
Si les gens riches à la manière du baron de Nucingen ont plus d' occasions que les autres de perdre de l' argent , ils ont aussi plus d' occasions d' en gagner , alors même qu' ils se livrent à leurs folies .
Quoique la politique financière de la fameuse Maison Nucingen se trouve expliquée ailleurs , il n' est pas inutile de faire observer que de si considérables fortunes ne s' acquièrent point , ne se constituent point , ne s' agrandissent point , ne se conservent point , au milieu des révolutions commerciales , politiques et industrielles de notre époque , sans qu' il y ait d' immenses pertes de capitaux , ou , si vous voulez , des impositions frappées sur les fortunes particulières .
On verse très peu de nouvelles valeurs dans le trésor commun du globe .
Tout accaparement nouveau représente une nouvelle inégalité dans la répartition générale .
Ce que l' État demande , il le rend ; mais ce qu' une Maison Nucingen prend , elle le garde . Ce coup de Jarnac échappe aux lois , par la raison qui eût fait de Frédéric II un Jacques Collin , un Mandrin , si , au lieu d' opérer sur les provinces à coups de batailles , il eût travaillé dans la contrebande ou sur les valeurs mobilières .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 590