----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Pendant ce temps , l' huissier marchait , et marchait d' autant mieux que , ne trouvant aucune résistance chez Esther , il agissait dans les délais légaux , sans perdre vingt - quatre heures .
Lucien , conduit par son conseiller , visita cinq ou six fois la recluse à Saint - Germain . Le féroce conducteur de ces machinations avait jugé ces entrevues nécessaires pour empêcher Esther de dépérir , car sa beauté passait à l' état de capital .
Au moment de quitter la maison du garde , il amena Lucien et la pauvre courtisane au bord d' un chemin désert , à un endroit d' où l' on voyait Paris , et où personne ne pouvait les entendre .
Tous trois ils s' assirent au soleil levant , sur un tronçon de peuplier abattu devant ce paysage , un des plus magnifiques du monde , et qui embrasse le cours de la Seine , Montmartre , Paris , Saint - Denis .
" Mes enfants , dit Carlos , votre rêve est fini . Toi , ma petite , tu ne reverras plus Lucien ; ou , si tu le vois , tu dois l' avoir connu , il y a cinq ans , pendant quelques jours seulement .
- Voilà donc ma mort arrivée ! dit - elle sans verser une larme .
- Eh ! voilà cinq ans que tu es malade , reprit Herrera .
Suppose - toi poitrinaire , et meurs sans nous ennuyer de tes élégies . Mais tu vas voir que tu peux encore vivre , et très bien ! ... Laisse - nous , Lucien , va cueillir des sonnets " , dit - il en lui montrant un champ à quelques pas d' eux .
Lucien jeta sur Esther un regard mendiant , un de ces regards propres à ces hommes faibles et avides , pleins de tendresse dans le coeur et de lâcheté dans le caractère . Esther lui répondit par un signe de tête qui voulait dire : " Je vais écouter le bourreau pour savoir comment je dois poser ma tête sous la hache , et j' aurai le courage de bien mourir .
" Ce fut si gracieux et , en même temps si plein d' horreur , que le poète pleura ; Esther courut à lui , le serra dans ses bras , but cette larme et lui dit : " Sois tranquille ! " un de ces mots qui se disent avec les gestes et les yeux , avec la voix du délire .
Carlos se mit à expliquer nettement , sans ambiguïté , souvent avec d' horribles mots propres , la situation critique de Lucien , sa position à l' hôtel de Grandlieu , sa belle vie s' il triomphait , et enfin la nécessité pour Esther de se sacrifier à ce magnifique avenir .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 569