----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Quelquefois ce bonhomme , dont la simplicité fournissait beaucoup de plaisanteries aux habitués , avait disparu pour un ou deux mois ; mais ses absences , toujours attribuées à ses infirmités ou à sa vieillesse , car il parut dès 1811 avoir passé l' âge de soixante ans , n' étonnaient jamais personne .
" Qu' est donc devenu le père Canquoëlle ? ... disait - on à la dame du comptoir .
- J' ai dans l' idée , répondait - elle , qu' un beau jour nous apprendrons sa mort par les Petites - Affiches . "
Le père Canquoëlle donnait dans sa prononciation un perpétuel certificat de son origine , il disait une estatue , espécialle , le peuble , et ture pour turc . Son nom était celui d' un petit bien appelé Les Canquoëlles , mot qui signifie hanneton dans quelques provinces , et situé dans le département de Vaucluse , d' où il était venu .
On avait fini par dire Canquoëlle au lieu de des Canquoëlles , sans que le bonhomme s' en fâchât , la noblesse lui semblait morte en 1793 ; d' ailleurs le fief des Canquoëlles ne lui appartenait pas , il était cadet d' une branche cadette .
Aujourd' hui la mise du père Canquoëlle semblerait étrange ; mais , de 1811 à 1820 , elle n' étonnait personne .
Ce vieillard portait des souliers à boucles en acier à facettes , des bas de soie à raies circulaires alternativement blanches et bleues , une culotte en pou - de - soie à boucles ovales pareilles à celles des souliers , quant à la façon .
Un gilet blanc à broderie , un vieil habit de drap verdâtre - marron à boutons de métal et une chemise à jabot plissé dormant complétaient ce costume .
à moitié du jabot brillait un médaillon en or où se voyait sous verre un petit temple en cheveux , une de ces adorables petitesses de sentiment qui rassurent les hommes , tout comme un épouvantail effraie les moineaux .
La plupart des hommes , comme les animaux , s' effraient et se rassurent avec des riens . La culotte du père Canquoëlle se soutenait par une boucle qui , selon la mode du dernier siècle , la serrait au - dessus de l' abdomen .
De la ceinture pendaient parallèlement deux chaînes d' acier composées de plusieurs chaînettes , et terminées par un paquet de breloques .
Sa cravate blanche était tenue par derrière au moyen d' une petite boucle en or . Enfin sa tête neigeuse et poudrée se parait encore , en 1816 , du tricorne municipal que portait aussi M . Try , président du tribunal .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 528