----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

La noble Portugaise , une des femmes qui aimait le moins à sortir de chez elle , était la plupart du temps entourée de ses voisins les Chaulieu , les Navarreins , les Lenoncourt . Souvent la jolie baronne de Macumer ( née Chaulieu ) , la duchesse de Maufrigneuse , Mme d' Espard , Mme de Camps , Mlle des Touches , alliée aux Grandlieu qui sont de Bretagne , se trouvaient en visite , allant au bal ou revenant de l' Opéra .
Le vicomte de Grandlieu , le duc de Rhétoré , le marquis de Chaulieu , qui devait être un jour duc de Lenoncourt - Chaulieu , sa femme Madeleine de Mortsauf , petite - fille du duc de Lenoncourt , le marquis d' Ajuda - Pinto , le prince de Blamont - Chauvry , le marquis de Beauséant , le vidame de Pamiers , les Vandenesse , le vieux prince de Cadignan et son fils le duc de Maufrigneuse , étaient les habitués de ce salon grandiose où l' on respirait l' air de la cour , où les manières , le ton , l' esprit s' harmoniaient à la noblesse des maîtres dont la grande tenue aristocratique avait fini par faire oublier leur servage napoléonien .
La vieille duchesse d' Uxelles , la mère de la duchesse de Maufrigneuse , était l' oracle de ce salon , où Mme de Sérizy n' avait jamais pu se faire admettre , quoique née de Ronquerolles .
Amené par Mme de Maufrigneuse , qui avait fait agir sa mère en faveur de Lucien , de qui elle avait été folle pendant deux ans , ce séduisant poète s' y maintenait , grâce à l' influence de la Grande Aumônerie de France et à l' aide de l' archevêque de Paris .
Il ne fut admise toutefois qu' après avoir obtenu l' ordonnance qui lui rendit le nom et les armes de la maison de Rubempré . Le duc de Rhétoré , le chevalier d' Espard , quelques autres encore , jaloux de Lucien , indisposaient périodiquement contre lui le duc de Grandlieu en lui racontant des anecdotes prises aux antécédents de Lucien , mais la dévote duchesse , entourée déjà par les sommités de l' Église , et Clotilde de Grandlieu le soutinrent .
Lucien expliqua d' ailleurs ces inimitiés par son aventure avec la cousine de Mme d' Espard , Mme de Bargeton , devenue comtesse Châtelet .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 507