----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

De Marsay salua froidement après avoir été salué le premier par Lucien . Avant le dîner , Desplein et Bianchon , qui , tout en plaisantant le baron de Nucingen , l' examinaient , reconnurent que sa maladie était entièrement morale ; mais personne n' en put deviner la cause , tant il paraissait impossible que ce profond politique de la Bourse pût être amoureux .
Quand Bianchon , en ne voyant plus que l' amour pour expliquer l' état pathologique du banquier , en dit deux mots à Delphine de Nucingen , elle sourit en femme qui depuis longtemps sait à quoi s' en tenir sur son mari .
Après dîner cependant , quand on descendit au jardin , les intimes de la maison cernèrent le banquier et voulurent éclaircir ce cas extraordinaire en entendant Bianchon affirmer que Nucingen devait être amoureux .
" Savez - vous , baron , lui dit de Marsay , que vous avez maigri considérablement ? et l' on vous soupçonne de violer les lois de la nature financière .
- Chamais ! dit le baron .
- Mais si , répliqua de Marsay . On ose prétendre que vous êtes amoureux .
- C' esde frai , répondit piteusement Nucingen . Chai zoubire abbrest kèque chausse t' ingonni .
- Vous êtes amoureux , vous ? ... vous êtes un fat ! dit le chevalier d' Espard .
- Hêdre hâmûreuse à mon hâche , cheu zai piène que rienne n' ai blis ritiquille ; mai ké foullez - vû ? za y êde !
- D' une femme du monde ? demanda Lucien .
- Mais , dit de Marsay , le baron ne peut maigrir ainsi que pour un amour sans espoir , il a de quoi acheter toutes les femmes qui veulent ou qui peuvent se vendre .
- Cheu neu la gonnès boind , répondit le baron . Et cheu buis fûs le tire buisque montame ti Nichingen ai tan lé salon . Chiskissi , cheu n' ai boin si ceu qu' edait l' amûre . L' amûre ? ... jeu groid que e' esd te maicrir .
- Où l' avez - vous rencontrée , cette jeune innocente ? demanda Rastignac .
- An foidire , hâ minouid , au pois de Finzennes .
- Son signalement ? dit de Marsay .
- Eine jabot de casse plange , rope rosse , eine haigeharbe plange , foile planc ... eine viguire fraiment piplique ! Tes yeix de veu , eine tain t' Oriend .
- Vous rêviez ! dit en souriant Lucien .

SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 497