----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- C' est bien pis ... pour moi ! reprit - il vivement . Mais , si tu m' aimes , tâche d' imiter le dévouement de cet homme , et obéis - lui sous peine de mort ...
- De mort ? ... dit - elle encore plus effrayée .
- De mort , répéta Lucien . Hélas ! ma petite biche , aucune mort ne saurait se comparer à celle qui m' atteindrait , si ... "
Esther pâlit en entendant ces paroles et se sentit défaillir .
" Eh bien ? leur cria le faussaire sacrilège , vous n' avez donc pas encore effeuillé toutes vos marguerites ? "
Esther et Lucien reparurent , et la pauvre fille dit sans oser regarder l' homme mystérieux : " Vous serez obéi comme on obéit à Dieu , monsieur .
- Bien ! répondit - il , vous pourrez être , pendant quelque temps , très heureuse , et ... vous n' aurez que des toilettes de chambre et de nuit à faire , ce sera très économique . " Et les deux amants se dirigèrent vers la salle à manger ; mais le protecteur de Lucien fit un geste pour arrêter le joli couple , qui s' arrêta .
" Je viens de vous parler de vos gens , mon enfant , dit - il à Esther , je dois vous les présenter .
"
L' Espagnol sonna deux fois . Les deux femmes , qu' il nommait Europe et Asie , apparurent , et il fut alors facile de voir la cause de ces surnoms .
Asie , qui paraissait être née à l' île de Java , offrait au regard , pour l' épouvanter , ce visage cuivré particulier aux Malais , plat comme une planche , et où le nez semble avoir été rentré par une compression violente .
L' étrange disposition des os maxillaires donnait au bas de cette figure une ressemblance avec la face des singes de la grande espèce . Le front , quoique déprimé , ne manquait pas d' une intelligence produite par l' habitude de la ruse .
Deux petits yeux ardents conservaient le calme de ceux des tigres , mais ils ne regardaient point en face . Asie semblait avoir peur d' épouvanter son monde .
Les lèvres , d' un bleu pâle , laissaient passer des dents d' une blancheur éblouissante , mais entrecroisées . L' expression générale de cette physionomie animale était la lâcheté . Les cheveux , luisants et gras , comme la peau du visage , bordaient de deux bandes noires un foulard très riche .
Les oreilles , excessivement jolies , avaient deux grosses perles brunes pour ornement .
SPLEND COURTISANES (VI, paris)
Page: 483