----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Il n' a pas tout pris , mes petits amours , dit Bixiou :  Remettez - vous d' une alarme si chaude .
Nous vivons dans un temps très ami de la fraude .
" Je vais vous raconter l' origine de sa fortune . D' abord , hommage au talent ! Notre ami n' est pas un gars , comme dit Finot , mais un gentleman qui sait le jeu , qui connaît les cartes et que la galerie respecte .
Rastignac a tout l' esprit qu' il faut avoir dans un moment donné , comme un militaire qui ne place son courage qu' à quatre - vingt - dix jours , trois signatures et des garanties . Il paraîtra cassant , brise - raison , sans suite dans les idées , sans constance dans ses projets , sans opinions fixes ; mais s' il se présente une affaire sérieuse , une combinaison à suivre , il ne s' éparpillera pas , comme Blondet que voilà ! et qui discute alors pour le compte du voisin .
Rastignac se concentre , se ramasse , étudie le point où il faut charger , et il charge à fond de train .
Avec la valeur de Murat , il enfonce les carrés , les actionnaires , les fondateurs et toute la boutique ; quand la charge a fait son trou , il rentre dans sa vie molle et insouciante , il redevient l' homme du midi , le voluptueux , le diseur de riens , l' inoccupé Rastignac , qui peut se lever à midi parce qu' il ne s' est pas couché au moment de la crise .
- Voilà qui va bien , mais arrive donc à sa fortune , dit Finot .
- Bixiou ne nous fera qu' une charge , reprit Blondet . La fortune de Rastignac , c' est Delphine de Nucingen , femme remarquable , et qui joint l' audace à la prévision .
- T' a - t - elle prêté de l' argent " , demanda Bixiou .
Un rire général éclata .
" Vous vous trompez sur elle , dit Couture à Blondet , son esprit consiste à dire des mots plus ou moins piquants , à aimer Rastignac avec une fidélité gênante , à lui obéir aveuglément , une femme tout à fait italienne .
- Argent à part , dit aigrement Andoche Finot .
- Allons , allons , reprit Bixiou d' une voix pateline , après ce que nous venons de dire , osez - vous encore reprocher à ce pauvre Rastignac d' avoir vécu aux dépens de la maison Nucingen , d' avoir été mis dans ses meubles ni plus ni moins que la Torpille jadis par notre ami des Lupeaulx ? vous tomberiez dans la vulgarité de la rue Saint - Denis .

MAISON NUCINGEN (VI, paris)
Page: 334