Retour à l'index
Explication des codes


Cliquer sur la référence (zone soulignée, à gauche) pour voir le contexte large (une page de l'édition de la Pléiade ). Le code alphabétique qui termine la référence indique dans quelle partie de la page se trouve le mot cherché (a pour les 50 premiers mots de la page, b pour les 50 qui suivent, f ou g pour les derniers). Utiliser la fonction FIND de NETSCAPE pour une localisation plus précise.

mon 15.6 9924
Distribution des fréquences
Ch 230, Ph 176, Ve 66, Gk 76, Sc 61, Pe 28, PC 409, CC 58, FA 141, To 23, LL 128, MC 363, Fe 137, IG 23, EG 270, Ab 193, Go 302, Se 56, Co 195, DL 118, FY 43, Ly 563, In 73, An 82, IP 570, VF 79, Em 124, Bi 320, Nu 38, CV 154, Ev 57, Be 345, Sp 434, UM 245, Te 84, Ra 306, JM 606, CM 236, DV 131, AS 108, Ho 190, Mu 112, MM 338, Pa 195, CB 648, CP 276, EH 247, PB 177, DA 90
Courbe du mot mon

(Concordance incomplète)

 360
Ch 926h| siffler un air de clarinette , mon commandant . "| Ils partirent les
Ch 929b| nouvelle sommes - nous donc , mon commandant ?| - La chose n' est
Ch 932e| se présenta devant Hulot .| " Mon général , dit - il , j' ai déjà
Ch 932f| - il au jeune Fougerais .| - Mon commandant , les Chouans ont sans
Ch 933b| ? demanda Hulot .| - Gudin , mon commandant .| - Eh bien , Gudin ,
Ch 939h| on le croit frit !| - Tenez , mon commandant , dit Beau - pied ,
Ch 941e| , ajouta - t - il .| - Mais , mon commandant , ils y ont gagné nos
Ch 944e| , que je mettrais , je crois , mon coeur en gage s' il n' était pas
Ch 945f| - moi de sauver l' honneur de mon pouvoir . En me retirant , je puis
Ch 948e| alors mes mesures pour sauver mon avoir en cas de malheur . "| Une
Ch 950a| , tu vas donc avec les Bleus . Mon enfant , y penses - tu ?| - Oui ,
Ch 950a| , y penses - tu ?| - Oui , mon oncle , répondit le caporal . J' ai
Ch 950b|dans le coeur des Bretons .| - Mon oncle , si le Roi s' était mis à la
Ch 950c| d' un ton moqueur . Adieu , mon oncle .| - Tu n' auras pas de moi
Ch 952c| la défense de Dieu et du Roi .| Mon neveu part avec les Bleus ! "|
Ch 952f| ; mais je mets pour condition à mon enrôlement avec vous autres , que
Ch 954d| .| - Comme vous le dites , mon révérend .| - Ha ! ha ! s' écria
Ch 955b| fois ton véritable nom , voici mon ami Pille - miche qui par un seul
Ch 955e| diverses .| - Hélas ! mon cher monsieur , continua d'
Ch 955f| République ?| - Mille écus , mon cher monsieur , répondit le
Ch 955h|la ferme de Gibarry , où demeure mon cousin Galope - chopine , autrement
Ch 960f| , c' est un emblème .| - Mon garçon , ça ne te va pas de faire
Ch 960g| !| - Sans vous commander , mon adjudant , n' est - ce pas que c'
Ch 961d|y a pas de temps à perdre .| - Mon commandant , qu' y a - t - il donc
Ch 963g| de Mayenne ?| - Mais , mon commandant , quand nous avons pris
Ch 964a| Oh ! moi , je vais droit mon chemin et n' aime pas les zigzags
Ch 964f|...| - Canard , fauvette ! Oh ! mon pauvre Merle , tu es furieusement
Ch 967g| , tu as pris un peu de ruse à mon école . Tu commences à avoir les
Ch 967h|en horreur . Tu as bien raison , mon enfant . De toutes les manières
Ch 967h| arracher un secret , c' est , à mon avis , la plus niaise .
Ch 968c|| - Mais Corentin est muselé , mon enfant .| - Nous badinions avec
Ch 969a|entendre des détonations , alors mon coeur bat , une sensation inconnue
Ch 969c|grave , je ne peux pas t' avouer mon entreprise . Cette fois - ci , c'
Ch 970c| est mal pour une femme ; mais mon âme s' est fait une sensibilité
Ch 970d| ou abaissée au - dessous de mon sexe ? Ah ! que la femme du général
Ch 971g| bien dire deux ou trois fois : Mon coeur ! "|
Ch 972d| vin ensemble tout à l' heure , mon garçon " , lui dit l' hôte .|
Ch 975a| arrivé par l' escalier . Ceci , mon cher , me semble une mauvaise
Ch 979d| de l' air le plus naturel : " Mon Dieu ! combien les routes sont peu
Ch 979d| de Mortagne par les Chouans .| Mon fils a manqué de rester sur la
Ch 979e|alors la voiture ! On m' a dit à mon passage à Mortagne que les Chouans
Ch 983h| est dans la vivacité de mon plaisir .| - Voilà des madrigaux
Ch 986g| refrognée .| " Venez ici , mon colonel , dit en souriant Mlle de
Ch 987f| , dit vivement Mme du Gua , mon fils a reçu deux balles...| - Et
Ch 988a| - Là , là , mon brave , je ne suis pas un serin .
Ch 988a|, reprit Hulot .| - Oh ! alors mon cas peut devenir très grave , je
Ch 990d| en reviens d' une belle !| - Mon commandant , reprit en riant l'
Ch 990f| tu as cru cela !| - Eh ! mon Dieu , oui . Mais bois donc ton
Ch 991f| - Pour qui preniez - vous donc mon fils ? reprit Mme du Gua .| -
Ch 992b| , et demain , les tronçons de mon épée parviendront à Bonaparte , à
Ch 992g| fait la sottise de reprendre mon épée pour l' escorter " , se disait
Ch 994f| , donne - moi ta main . Sens mon coeur , comme il bat . J' ai la
Ch 995b| insouciance .| " Hé ! c' est mon affaire , dit - elle en laissant
Ch 995e| !| - Vous êtes donc devenu mon protecteur par la démission de
Ch 995f| - t - il pas ainsi ?| - Mon supérieur est l' adjudant - major
Ch 998e| cents écus la grande maison à mon oncle Thomas , et j' ai deux mille
Ch1004c| voudriez pouvoir me dire ? Hé ! mon Dieu , vous avez déjà trop parlé .
Ch1004f|et fit un faut pas .| " Prenez mon bras , dit l' inconnu .| - Il le
Ch1005e| tout d' abord .| - Ah ! mon pauvre enfant de dix - sept ans ,
Ch1006b|de vous ne peut résister , alors mon rôle ici - bas me sourit ; puis ,
Ch1008g| par distraction , pourquoi mon indiscrétion , qui donnait un
Ch1009g| vicomte de Bauvan . L' amour de mon pays m' a ramené en France , près
Ch1009g| m' a ramené en France , près de mon frère . J' espère être radié de la
Ch1009h| je veux mourir sur la terre de mon pays en combattant auprès de
Ch1009h|combattant auprès de Montauran , mon ami .| Je vais d' abord en secret ,
Ch1010b| .| - Vous haïssez donc bien mon pauvre Montauran .| - Non , dit -
Ch1010g||Aussi , tremblant pour vous que mon surveillant , qui a toute la
Ch1011f| - elle en riant . Laissez - moi mon incognito . D' ailleurs , mon
Ch1011f| mon incognito . D' ailleurs , mon masque est mieux mis que le vôtre ,
Ch1012b| pas toujours prêtes à faire de mon corps une marche pour élever l'
Ch1018a| en vinssent aux mains .| " Mon adjudant , ne serait - ce pas une
Ch1021h| vicomte de Bauvan .| " Oh ! mon Dieu ! mademoiselle , répondit
Ch1022g| qu' on lui faisait .| - Mon âge ne vous semble donc plus
Ch1022h| mariée fort jeune , j' ai eu mon fils à quinze ans...| - Ne vous
Ch1024g| au désespoir de revenir de mon mépris pour vous .| " Mlle de
Ch1028e| , il ajouta : " Vous avez mon secret , et je n' ai pas le vôtre .
Ch1028f| humeur au chef et répondit : " Mon secret ? jamais . "| En amour ,
Ch1029b|- Ah ! vous m' y faites penser . Mon escorte et moi , lui demanda - t -
Ch1033h| dans un coin .| " Écoute , mon cher marquis , lui dit - il , nous
Ch1034a|sont ses desseins sur toi ?| - Mon cher l' Intimé , entre nous soit
Ch1034b| , à elle , soit passée .| - Mon cher , regarde cette charmante
Ch1035e| Marie , écoutez - moi . Sur mon honneur , j' ai imposé silence à
Ch1035e| de femme qui se trouverait sur mon chemin , en m' annonçant que Fouché
Ch1036c|pensais , en vous suivant , ni à mon passé , ni à votre avenir , j'
Ch1037c| bien curieuse .| - Elle est mon ennemie parce qu' elle ne peut plus
Ch1037g|| Je suis femme , et sens que si mon enfant me frappait dans sa colère ,
Ch1042d|répondit avec calme : " Je gage mon salut que cela est faux . C' est
Ch1044a| de nous mettre en chasse , mon adjudant ? " dit La - clef - des -
Ch1044d| porte .| - Beau - pied , mon ami , tu as trop d' émagination
Ch1044f| veux boire un verre de cidre , mon gosier s' est collé comme le
Ch1048a| d' un crêpe : " Mort de mon âme , comte , cela est - il vrai ?
Ch1048b| ? demanda - t - il .| - Sur mon honneur " , répondit le comte en s'
Ch1049f| pressé d' en finir . Mais , mon ami , quand on va loin et qu' on ne
Ch1054b| qui s' éveille , vous voilà , mon cher conseil de guerre ! "| Et il
Ch1054c| le capitaine . Vous oubliez mon ami assassiné , qui m' attend , et
Ch1054f| reste pas avec les assassins de mon ami " , dit le capitaine qui
Ch1058d| se regardèrent .| " Eh ! mon bon ami , ne nous brouillons pas
Ch1061a| - à plonger mon épée dans le ventre de la
Ch1061f| pas de moi ; mais croyez à mon expérience , les temps sont changés
Ch1063b| .| " Francine , dit - elle , mon malheur est donc immense , la vue
Ch1064f| , en regardant Francine .| " Mon enfant , j' ai compris hier qu' on
Ch1064g| méprisée , si je n' en fais pas mon valet , mais je serai au - dessous
Ch1065e| , je ne lui dois pas la vie . O mon premier , mon seul et mon dernier
Ch1065e| pas la vie . O mon premier , mon seul et mon dernier amour , quel
Ch1065e| . O mon premier , mon seul et mon dernier amour , quel dénouement !
Ch1065f| l' avait repoussé , pour lui mon âme eût été un asile ; si l'
Ch1066d| que vous soyez , apprendre à mon école de bons stratagèmes .| Je
Ch1066d|amener ce petit gentilhomme dans mon lit , et il en sortira pour marcher
Ch1068f| :| " J' ai beau faire , mon enfant , je vois toujours ces deux
Ch1082b|chuins étaient des chuins .| - Mon ami , répliqua Marche - à - terre
Ch1083b| victime...et vous n' aurez pas mon argent . "| Malgré la violence de
Ch1083g|moi...vous savez où est ma vie...mon trésor . "|
Ch1087c| je l' aie assassiné ?...C' est mon frère , dit - il en variant son
Ch1087d| avait tant d' ordre ! C' était mon aîné , lui seul a eu la patience de
Ch1090g| ; il avait juré la mort de mon frère , et soulevait le pays contre
Ch1091b| gagné mes trente écus . "| " Mon enfant , dit l' avare , jurez - moi
Ch1091h| intérêts , vous les remettrez à mon crédit chez Me Patrat , le notaire
Ch1100g| Ne riez pas , comte , vous êtes mon prisonnier . Si vous faites un
Ch1102b| .| " Je ne suis pas morte , mon enfant , dit Marie . Ah ! je
Ch1103c| " Eh bien , commandant , où est mon captif ?| - Je viens de commander
Ch1103c|main .| - Vous avez disposé de mon prisonnier ! dit - elle . Écoutez ,
Ch1103d| .| Eh bien , rendez - moi mon Chouan , et mettez à sa mort un
Ch1103d|mort un sursis que je prends sur mon compte . Je vous déclare que cet
Ch1103f| , et venez dîner chez moi avec mon prisonnier .| Il n' y a plus qu'
Ch1104f| comte , dit - elle , vous êtes mon prisonnier , et j' ai le droit de
Ch1104f| exécution n' aura lieu que de mon consentement , et j' ai trop de
Ch1105e| , n' êtes - vous pas venu chez mon père , le duc de Verneuil ? Eh bien
Ch1105g|, je vous supplie de m' accorder mon pardon , quelque indigne que j' en
Ch1107i|| - Demandez - moi tout , même mon nom et mon honneur ! s' écria - t -
Ch1107i| - moi tout , même mon nom et mon honneur ! s' écria - t - il dans
Ch1109d| vous ne serez pas insensible à mon amitié ; car il faut se contenter
Ch1110f| à porter .| " Francine , mon enfant , je vais courir les champs
Ch1112a|servirais de défenseur . Ainsi , mon cher Galope - chopine , procurez -
Ch1122b| son attention .| " Oh ! oh ! mon fusil pourra rater si je tire sur
Ch1128f| , du diable si je risquerais mon cou .| Conquérir la Normandie au
Ch1130a|: " Madame , je puis périr dans mon entreprise avant d' avoir eu le
Ch1132f| . Ah ! monsieur , je donnerais mon sang pour vous la mettre entre les
Ch1134e| et vous avez compromis jusqu' à mon honneur ; je ne suis pas un Géronte
Ch1136c| et de ses voisins .| " Oh ! mon Dieu , oui , madame , elle est
Ch1140c| été amenée ici ?| - Mais , mon cher enfant , vous êtes un bien
Ch1141c| sèche tes larmes !| - Oh ! mon amour , s' écria - t - elle d' une
Ch1142h| pas plus avant , dit - elle , mon pouvoir ne vous sauverait plus des
Ch1143f|.| Je n' ajouterai rien , il fut mon père ! Cependant laissez - moi vous
Ch1143g| - moi vous expliquer comment mon séjour à Paris a dû me gâter l' âme
Ch1143h| conversations qui flattèrent mon oreille se recommandaient par la
Ch1144b|résisté à ce torrent . Cependant mon âme , pardonnez - moi cet orgueil ,
Ch1144d| que me donna l' opulence .| - Mon père , poursuivit - elle après
Ch1144e| considérablement la fortune de mon frère , son fils légitime .| Je me
Ch1144e| sans asile ni protecteur .| Mon frère attaquait le testament qui me
Ch1144f| à toutes mes fantaisies , mon père m' avait créé des besoins de
Ch1144f| luxe , des habitudes desquelles mon âme encore jeune et naïve ne s'
Ch1144f| , ni la tyrannie .| Un ami de mon père , le maréchal duc de
Ch1145a| me prouva qu' il était hors de mon pouvoir de reconquérir une
Ch1145a| . L' homme qui avait abusé de mon inexpérience ne pouvait pas être
Ch1145a| amant , et ne voulait pas être mon mari . Dans la semaine où je fis
Ch1145b| , la veille du jour fixé pour mon union avec celui de qui je sus
Ch1145d|bonheur qui me fuyait , furent à mon insu mes conseillers , ou si je fus
Ch1145g| Hulot , j' abjurai donc mon rôle , et résolus de tromper les
Ch1145h| ! qui n' excuserait pas et mon amour et ma dissimulation ? Oui ,
Ch1146a|étais - je pas dans Alençon , où mon enfance me livrait ses chastes et
Ch1146c| .| Dès ce moment , je reprends mon rôle de fille perdue , fatiguée que
Ch1146f| , et le destin peut disposer de mon sort à son gré .| Je ne vous
Ch1147b|pas une place où je puisse poser mon pied . "| Après avoir ainsi
Ch1149b| - Tu me permettras de préférer mon métier au tien , répliqua sèchement
Ch1149f| . Eh bien , demain je tiendrai mon homme par les deux oreilles .
Ch1151f|sa vie . Le métier que tu fais , mon vieux , te rendra quelque jour plus
Ch1151h| en disant : " Venez avec moi , mon bon homme , nous nous arrangerons
Ch1152b| disant : " Où demeures - tu , mon cher ami ? j' ai besoin de beurre
Ch1152b| ? j' ai besoin de beurre...| - Mon bon monsieur , répondait le Chouan
Ch1153a| à plusieurs reprises offert et mon coeur et ma main . Vous ne m' avez
Ch1153a| faire descendre jusqu' à moi . Mon ambition et mes maximes vous ont
Ch1154c| les faire périr ; car Fouché mon protecteur est un homme assez
Ch1155e| vos mains plus que ma vie , ou mon amour ou ma vengeance ! "| Le
Ch1157b| cette expédition .| " Hélas ! mon bon homme , les Chouans sont déjà à
Ch1158d| ses troupes .| " Halte , mon général ! " cria - t - il au
Ch1160h| Gudin .| " Dame ! mon officier , qui diable ne vous
Ch1161a| vous ? lui demanda Gudin .| - Mon officier , nous sommes à la
Ch1163b| . Vous trouverez peut - être mon homme en route . Galope - chopine
Ch1166d| , je t' ai devinée ! Va , si mon premier désir est devenu de la
Ch1166d| de l' amour . Chère âme de mon âme , je le sais , tu es aussi
Ch1166f| ? j' en ignore la cause , mais mon amour est sans bornes , et il me
Ch1166g| six mois , et alors quel serait mon avenir ?...Non , non , une
Ch1170f| , et plus vite que ça .| - Mon commandant , dit un soldat en
Ch1170g| ferrés , cette chaussure - là , mon commandant , m' iraient comme un
Ch1171b| .| " C' est la bourse de mon oncle " , s' écria le jeune homme .
Ch1171c| et s' écria : " Marchons , mon commandant .| "| La troupe de
Ch1171d|répondit Gudin , mort ! C' était mon seul parent , et , malgré ses
Ch1174f| .| - Ce n' est pas de refus , mon cousin " , dit Pille - miche .|
Ch1176a| : " Mes bons amis , mon cousin , que voulez - vous que
Ch1176b|, que voulez - vous que devienne mon petit gars ?| - J' en prendrai
Ch1176f|- il en terminant , après tout , mon cousin , puisque je te parle comme
Ch1176f| par - là , un peut trop beurré mon pain , et j' atteste saint Labre
Ch1179c| . Ah ! ils ont pris la tête de mon homme , je vais donner celle du
Ch1180i|souffrances ; car , tu le sais , mon enfant , j' ai bien souffert .| -
Ch1182a| Quand tu auras fini , mon enfant , tu brosseras le tapis de
Ch1183g| de Saint - Sulpice , là , mon bon homme , au dret de Saint -
Ch1184a| - Mon bon homme , reprit Barbette , je n'
Ch1184a| le général , voyez le pied de mon gars ! hé ! bien , il est trempé
Ch1184a| , il est trempé dans le sang de mon homme tué par les Chouans , sous
Ch1184b| , quand je labourais .| Prenez mon gars , puisque vous lui avez ôté
Ch1184b| mais faites - en un vrai Bleu , mon bon homme , et qu' il puisse tuer
Ch1185d| pour mettre de la boue sur mon uniforme .| - Commandant , la
Ch1185h| de la République , il m' a tué mon pauvre Gérard , et ce sera toujours
Ch1186h| rapport peut - il exister entre mon départ et de mauvaises herbes
Ch1187d|mot ? Corentin ! il est ma vie , mon âme , mon souffle . " Elle se jeta
Ch1187d| ! il est ma vie , mon âme , mon souffle . " Elle se jeta aux pieds
Ch1187e| veux le sauver aux prix de tout mon sang . Parle , que te faut - il ?
Ch1190h| à Mme du Gua .| " Non , mon ange , je n' irai pas ce soir à la
Ch1193c| ainsi toute seule , prenez mon bras .| - Où est le commandant ?
Ch1193h|laquelle donnent les fenêtres de mon salon .|
Ch1194c| distance .| " Écoute , mon garçon , lui dit le vieux militaire
Ch1194d| toi ni tes hommes .| - Oui , mon commandant , je connais le terrain
Ch1194d| le terrain .| - Eh bien , mon enfant , reprit Hulot , Beau - pied
Ch1195d|se ferma , si tu fais l' amour , mon petit marquis , ce sera sur ton
Ch1196d| que son coeur serve de gaine à mon couteau , il n' a qu' à recommencer
Ch1198c| un grand effroi : " Ah ! mon bon homme , je revenons de la
Ch1199f| comprends pas ce qu' est devenu mon petit gars . Ils l' auront tué ou
Ch1202d| . Mais ta main est brûlante ! mon amour , qu' as - tu ?| - Mon
Ch1202d|! mon amour , qu' as - tu ?| - Mon amour ! répondit - elle d' une voix
Ch1202e|qu' il couvrit de baiser , oui , mon amour , je suis à toi pour la vie .
Ch1203d| : " Pourquoi pleurer , mon ange ? où est le mal ? Tes injures
Ch1204c| . "| Ils se retirèrent .| " Mon père , dit - elle au prêtre qui
Ch1204c| apparut soudain devant elle , mon père , dans mon enfance , un
Ch1204d| devant elle , mon père , dans mon enfance , un vieillard à cheveux
Ch1204e| incroyable enthousiasme : " O mon Dieu ! dit - elle dans son extase ,
Ch1204e| , ma foi en toi est égale à mon amour pour lui ! inspire - moi !
Ch1208b| cette ombre de tristesse , mon amour ?| - Pauvre Alphonse , où
Ch1209a|doucement : " Dépêchez - vous , mon général , ces crapauds de Bleus se
Ch1210a| a lavé la tête avec du plomb , mon commandant , lui dit Beau - pied
Ch1210f| probité pour annoncer ma mort à mon jeune frère qui se trouve à Londres
Ph 919b| . Je ferai veiller la Mort à mon chevet pour défendre l' accès du
Ph 919c| à qui mettra le pied dans mon antre ! "| Eh bien , courageux
Ph 929e| " Tiens , c' est toi ! - Oui , mon cher , je me ressemble , n' est -
Ph 930i| Est - ce que tu en serais là , mon respectable ami ? " Et le
Ph 931a| quand on est marié ! ) " Oh ! mon ami , comme un ange !..." est
Ph 948d| ou d' un boa constrictor ! Hé ! mon ami , qui a terre a guerre .| Les
Ph 952c| vallée de L' Isle - Adam . Mon ermitage était voisin du parc de
Ph 953d| .| Je ne souhaiterais pas à mon plus cruel ennemi d' éprouver un
Ph 953h| , je ne pense jamais à mon singe sans sourire .| Le semi -
Ph 961d|AU CAPITAINE| TOBIE SHANDY| " MON CHER FRèRE TOBIE ,| " Ce que je
Ph 962b| en cela te donner un gage de mon amitié , et ne doutant pas , mon
Ph 962c|mon amitié , et ne doutant pas , mon cher Tobie , de la reconnaissance
Ph 964a| à se déclarer...| " Ainsi , mon cher Tobie , je désire que tout
Ph 985a|des passages les plus obscurs de mon livre , qu' entendez - vous par
Ph 985b| probablement pas .| - Mais , mon mari n' est pas...( Elle chercha .
Ph 987d| assez chaste ?| - Ah ! mon Dieu , dit - elle en souriant , si
Ph 987e| qui fassent cause commune avec mon champion conjugal , je vous avertis
Ph 994g| à dire : " Ma chambre , mon lit , mon appartement . " à
Ph 994g|dire : " Ma chambre , mon lit , mon appartement . " à beaucoup de vos
Ph 994h| , elle répondra : " Mais , mon ami , cela ne vous regarde pas ! "
Ph 996h|à la robe des saints .| " Oh ! mon Dieu , mon ami , disait Mme de La
Ph 996h| saints .| " Oh ! mon Dieu , mon ami , disait Mme de La Vallière à
Ph1012a| Mon ancien professeur de mathématiques
Ph1012a| de la maison qu' habitait mon camarade , je m' étais promis de
Ph1012a| mathématicien , avant de livrer mon estomac à toutes les friandises de
Ph1012c| bien l' air boudeur qui , à mon arrivée , attristait sa figure ,
Ph1012c| doute occupé d' une équation , mon maître n' avait pas encore levé la
Ph1012e| ne peut se traduire .| " Eh ! mon bon ami , ne vous en allez pas ! s'
Ph1012h| n' eût été que de l' algèbre , mon maître aurait pu comprendre ce
Ph1013a|de l' économie générale , disait mon maître , veulent qu' on ne mette au
Ph1013e| d' achever une pénitence .| Mon maître hocha la tête en signe de
Ph1013f| Diebitsch .| J' arrivai chez mon amphitryon au moment où les deux
Ph1013h| donc !...s' écria plaisamment mon camarade en tirant de son carnet
Ph1014b|par un dépit enfantin aux nez de mon ami .| Alexandre donna le prix des
Ph1014c| ne pus m' empêcher de penser à mon maître de mathématiques .| Je ne
Ph1014e| tout cela coûte si cher !...dit mon ami ; mais il faut bien que le nid
Ph1014h| donc ton argent .| - Mais , mon amour , je te ruine ! Je devrais
Ph1015a|le veux . - Non , non , répondit mon ami en repoussant une petite main
Ph1015a| tu me demandes " , dis - je à mon camarade ; et je m' esquivai en
Ph1015c| , j' aperçus la femme de mon ami et celle du mathématicien .
Ph1015f| ?...demandai - je à la femme de mon ami .| - Ah ! dit - elle , j' en
Ph1015g| moi , s' est comme levée dans mon souvenir ; et , à la lueur des
Ph1027g| assis tranquillement sur mon lit , si vous ne savez pas comme
Ph1033g| met ses papillotes : " Mais mon mari vaut mieux . "| Pour réussir
Ph1035e|! " Je n' aurais jamais cru que mon oncle fût une si bonne lame ! " me
Ph1036a| . " Ah ! bah ! dit - il , mon temps est passé ! Il faut avoir l'
Ph1054b| : " J' ai des gens . " Mais mon principe conservateur a été de
Ph1054d|je suis bien tranquille...Mais , mon cher monsieur , combien de moyens
Ph1054e| se sentir vivre .| J' ai , pour mon compte , formé le projet d' amener
Ph1057b|baiser d' adieu , en disant : " Mon bon ange , je sors . " Enfin , j'
Ph1057h| demandant d' une voix amie : " Mon ange , te fait - il mal ? " Comme
Ph1058c| vicomte ( le premier mari selon mon coeur que j' eusse rencontré ) , il
Ph1058d| là le moindre désordre que mon oeil ne sût reconnaître ? "| Je
Ph1058e| un mets distingué .| " Tout mon système , me dit - il à voix basse
Ph1058e|a été suggéré par trois mots que mon père entendit prononcer à Napoléon
Ph1059b| l' infaillibilité catholique de mon livre était attaquée dans son
Ph1059c| je devais éternellement garder mon argent .| En effet , trois jours
Ph1059e|un travail pressé...En regardant mon jardin par distraction , j' y vois
Ph1059f| hors du vestibule , caressait mon chien et protégeait la retraite du
Ph1059f| retraite du galant .| Je prends mon lorgnon , je le braque sur le
Ph1059g| ont été arrachés .| - Ainsi , mon cher monsieur , reprit - il , si
Ph1062b| haute importance , et , pour mon compte , je déclare que je viens d'
Ph1065e| ambitionné de me tenir sur mon oreiller comme se tient le roi des
Ph1065e| crainte d' être vu , pendant mon sommeil , par d' autres yeux que
Ph1065f| que je récite à saint Honoré , mon patron , une prière pour qu' il me
Ph1070b| ce soir ! - Tu ne dis rien , mon ange ! - Tu es déjà roulée dans
Ph1070c|cette préface de la nuit , voilà mon homme qui fait rendre un son grave
Ph1070f| " Ma Minette ?...Mais je dors , mon ami..." Comment débarquer dans
Ph1072b|- Antoine ou de Cléopâtre .| " Mon jeune ami ( me fit - il l' honneur
Ph1072f| ne tirèrent point mon mari de sa léthargie . Alors voilà
Ph1072i| de ruses ; aussi , au moment où mon homme fit mine de monter dans son
Ph1077g| ici que les éléments utiles à mon sujet .|
Ph1083e| passion est la JALOUSIE .| " Mon mari est jaloux . Il l' était dès
Ph1083e| l' était dès le commencement de mon mariage...Il me cachait ce
Ph1092i| préférerai toujours avoir dans mon salon des artistes et des gens de
Ph1093b| - ce que vous dites donc là , mon voisin ?...Vous vous trompez
Ph1093d|chère , mais je ne donnerais pas mon chien à soigner aux médecins qui
Ph1094a| se couchant : Tu ne sais pas , mon ange ? Demain , je te laisserai
Ph1097d| commençait par ces mots :| " Mon bon ami , allez , ah ! allez
Ph1098e|aimez , que vous la priveriez de mon estime , et un jour de la vôtre ;
Ph1108c|, ma chère amie , je sais qu' en mon absence vous aviez tout pouvoir de
Ph1109g| par calcul d' ambition .| " Mon fils , lui dit un matin sa mère ,
Ph1111g| ?...demanda le comte . - Non , mon ami , répond la mère . Son mal s'
Ph1112a| vous...- Mais , chère Marie ! mon amour vous récompensera de tous vos
Ph1112c| pas...- O ma bien - aimée , mon cher trésor , dit - il en s'
Ph1113d| vous la bonté de me jeter aussi mon cheval ?..." Mais le lord
Ph1116a|riant et en lui disant : " Oh ! mon Dieu , oui , mon cher amour , je te
Ph1116a| : " Oh ! mon Dieu , oui , mon cher amour , je te tuerais fort
Ph1117g| ni de vos serments , ni de mon amour ; car vous avez trop d'
Ph1118b| cela , car je ne dois pas faire mon apologie dans un moment où vous me
Ph1127a| " Mon bon trésor , j' ai à sortir ; il
Ph1127c| à merveille .| - Eh bien , mon ange , va t' habiller pendant que
Ph1129g| , de me sauver de moi .| Soyez mon maître , et soyez - moi sévère ;
Ph1129h| sentiment que je feignais pour mon cousin était un piège tendu à votre
Ph1131e| esprit...j' en doute . "| " Mon bon ami , lui dit - elle , allumez
Ph1133d|mais elle connaissait l' état de mon coeur , et la comtesse de * * *
Ph1133e|devineriez jamais .| C' est chez mon mari , le connaissez - vous ? -
Ph1133i|Je la vis si décidée que je pris mon parti . Je me mis à rire de mon
Ph1133i| mon parti . Je me mis à rire de mon personnage , et nous devînmes très
Ph1134c| de ma démarche ? Jugez de mon embarras !...- Des projets...
Ph1134e| du maître , qui devint , à mon aspect , extrêmement rétive à
Ph1134f| les deux époux , en rêvant à mon personnage passé , présent et à
Ph1135c| retire . " Puis se tournant de mon côté , il ajouta d' un air
Ph1135g| s' attirent , j' en faisais à mon tour , et elles devenaient toujours
Ph1137c|.| êtes - vous bien heureux avec mon amie ?...Ah ! je crains le
Ph1137f| est chaud . " Elle avait repris mon bras , et nous recommençâmes à
Ph1137h| toujours de la comtesse , et mon silence confirmait ce qu' il lui
Ph1138i|qui me repoussait sentait battre mon coeur . On voulait fuir ; on
Ph1138j| mes bras , cachait sa tête dans mon sein , soupirait et se calmait à
Ph1140b| propos , comment trouvez - vous mon mari ? - Hé ! assez maussade , il
Ph1140e| vous parlait .| C' était avant mon mariage .| Ce réduit tient à mon
Ph1140e|mon mariage .| Ce réduit tient à mon appartement . Hélas ! il est un
Ph1140i| l' air pur calmèrent par degré mon imagination , et en chassèrent le
Ph1141a| sentais la vérité rentrer dans mon âme , mes pensées naître sans
Ph1141e|ordres .| à charge de revanche , mon ami .| Compte sur moi , car on est
Ph1141e| clef du mystère , et je sentis mon rôle . " Mais pourquoi venir si tôt
Ph1141g| que tu faisais pour nous !...- Mon cher ami , elle avait ses raisons !
Ph1141g| n' aurais - je pas si bien joué mon rôle .| - Tout a - t - il été bien
Ph1142a| - Tu as réussi...- Oh ! c' est mon talent à moi . Toute son
Ph1142e| , restée ouverte , laissa voir mon valet de chambre , dormant dans un
Ph1142f| à s' abuser , qu' il ne vit en mon homme qu' un rêveur qui lui
Ph1142h| joie de revoir Mme de T* * * .| Mon impatience fit merveille . Mon ami
Ph1142h|| Mon impatience fit merveille . Mon ami ne concevait rien au sommeil de
Ph1143b|entre bonnes mains .| - Crois , mon ami , qu' elle compte sur moi mieux
Ph1143c| mari , et , au besoin , amant , mon cher . " Enfin M . de T* * * obtint
Ph1143c| que vous ne fussiez parti avant mon réveil , et je vous sais gré d'
Ph1143f| * * me persifla et me renvoya ; mon ami le dupa et se moqua de moi ; je
Ph1143i| , ne me brouillez pas avec mon amie . " Elle me serra la main et
Ph1150g|te ressemble pas , moi ! J' aime mon mari , et j' en suis jalouse . Toi
Ph1150g|monde , je te prie ne me laisser mon mari...Il est toujours chez toi ,

Explication des codes
Retour à l'index