----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

Elle resta pensive au milieu de ce désert où il n' y avait ni animaux ni insectes , et que les oiseaux ne traversaient point . Au moins dans la plaine de Montégnac se trouvait - il des cailloux , des sables , quelques terres meubles ou argileuses , des débris , une croûte de quelques pouces où la culture pouvait mordre ; mais là , le tuf le plus ingrat , qui n' était pas encore la pierre et n' était plus la terre , brisait durement le regard ; aussi , là , fallait - il absolument reporter ses yeux dans l' immensité de l' éther .
Après avoir contemplé la limite de ses forêts et la prairie achetée par son mari , Véronique revint vers l' entrée du Gabou , mais lentement .
Elle surprit alors Farrabesche regardant une espèce de fosse qui semblait faire croire qu' un spéculateur avait essayé de sonder ce coin désolé , en imaginant que la nature y avait caché des richesses .
" Qu' avez - vous ? lui dit Véronique en apercevant sur cette mâle figure une expression de profonde tristesse .
- Madame , je dois la vie à cette fosse , ou , pour parler avec plus de justesse , le temps de me repentir et de racheter mes fautes aux yeux des hommes ç "
Cette façon d' expliquer la vie eut pour effet de clouer Mme Graslin devant la fosse où elle arrêta son cheval .
" Je me cachais là , madame . Le terrain est si sonore que , l' oreille appliquée contre la terre , je pouvais entendre à plus d' une lieue les chevaux de la gendarmerie ou le pas des soldats , qui a quelque chose de particulier .
Je me sauvais par le Gabou dans un endroit où j' avais un cheval , et je mettais toujours entre moi et ceux qui étaient à ma poursuite des cinq ou six lieues . Catherine m' apportait à manger là pendant la nuit ; si elle ne me trouvait point , j' y trouvais toujours du pain et du vin dans un trou couvert d' une pierre .
"
Ce souvenir de sa vie errante et criminelle , qui pouvait nuire à Farrabesche , trouva la plus indulgente pitié chez Mme Graslin ; mais elle s' avança vivement vers le Gabou , où la suivit le garde . Pendant qu' elle mesurait cette ouverture , à travers laquelle on apercevait la longue vallée si riante d' un côté , si ruinée de l' autre , et dans le fond , à plus d' une lieue , les collines étagées du revers de Montégnac , Farrabesche dit : " Dans quelques jours il y aura là de fameuses cascades !

LE CURE DE VILLAGE (IX, campagn)
Page: 782