----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

" C' est pure curiosité ! dit - elle en se voyant l' objet de l' attention des deux amis , mon bon monsieur Pons ! c' est le défaut des femmes , vous savez ! Mais je n' ai su comment faire pour lire votre testament , et je le rapportais ! ... - Hâlez fis - en ! dit Schmucke qui se dressa sur ses pieds en se grandissant de toute la grandeur de son indignation . Fus êdes eine monsdre ! fus afez , essayé te duer mon pon Bons . Il a raison ! fis êdes plis qu' ein monsdre , fis êdes tamnée ! "
La Cibot , voyant l' horreur peinte sur la figure du candide Allemand , se leva fière comme Tartuffe , jeta sur Schmucke un regard qui le fit trembler et sortit en emportant sous sa robe un sublime petit tableau de Metzu qu' Élie Magus avait beaucoup admiré , et dont il avait dit : " C' est un diamant ! " La Cibot trouva dans sa loge Fraisier qui l' attendait , en espérant qu' elle aurait brûlé l' enveloppe et le papier blanc par lequel il avait remplacé le testament ; il fut bien étonné de voir sa cliente effrayée et le visage renversé .
" Qu' est - il arrivé ?
- Il est arrivé , mon cher monsieur Fraisier , que , sous prétexte de me donner de bons conseils et de me diriger , vous m' avez fait perdre à jamais mes rentes et la confiance de ces messieurs ... "
Et elle se lança dans une de ces trombes de paroles auxquelles elle excellait .
" Ne dites pas de paroles oiseuses , s' écria sèchement Fraisier en arrêtant sa cliente . Au fait ! au fait ! et vivement .
- Eh bien ! et voilà comment ça s' est fait . "
Elle raconta la scène telle qu' elle venait de se passer .
" Je ne vous ai rien fait perdre , répondit Fraisier . Ces deux messieurs doutaient de votre probité , puisqu' ils vous ont tendu ce piège ; ils vous attendaient , ils vous épiaient ! ... Vous ne me dites pas tout ... , ajouta l' homme d' affaires en jetant un regard de tigre sur la portière .
- Moi ! vous cacher quelque chose ! ... après tout ce que nous avons fait ensemble ! ... dit - elle en frissonnant .
- Mais , ma chère , je n' ai rien commis de répréhensible ! " dit Fraisier en manifestant ainsi l' intention de nier sa visite nocturne chez Pons .
La Cibot sentit ses cheveux lui brûler le crâne , et un froid glacial l' enveloppa .
" Comment ? 4 dit - elle hébétée .
- Voilà l' affaire criminelle toute trouvée ! ... Vous pouvez être accusée de soustraction de testament " , répondit froidement Fraisier .
LE COUSIN PONS (VII, paris)
Page: 710