----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Valérie , m' aimes - tu ? ...
- Cette question dans l' état où je suis est , mon cher , une injustice de laquais ...
- Eh bien ! si je veux tenter , seulement tenter , de demander au maréchal une place pour Marneffe , je ne suis plus rien et Marneffe est destitué .
- Je croyais que le prince et toi , vous étiez deux amis intimes .
- Certes , il me l' a bien prouvé ; mais , mon enfant , au - dessus du maréchal , il y a quelqu' un , et il y a encore tout le conseil des ministres , par exemple ... Avec un peu de temps , en louvoyant , nous arriverons .
Pour réussir , il faut attendre le moment où l' on me demandera quelque service à moi . Je pourrai dire alors : Je vous passe la casse , passez - moi le séné ...
- Si je dis cela , mon pauvre Hector , à Marneffe , il nous jouera quelque méchant tour . Tiens , dis - lui toi - même qu' il faut attendre , je ne m' en charge pas . Oh ! je connais mon sort , il sait comment me punir , il ne quittera pas ma chambre ... N' oublie pas les douze cents francs de rente pour le petit .
"
Hulot prit M . Marneffe à part , en se sentant menacé dans son plaisir ; et , pour la première fois , il quitta le ton hautain qu' il avait gardé jusqu' alors , tant il était épouvanté par la perspective de cet agonisant dans la chambre de cette jolie femme .
" Marneffe , mon cher ami , dit - il , il a été question de vous aujourd' hui ! Mais vous ne serez pas chef de bureau d' emblée ... Il nous faut du temps .
- Je le serai , monsieur le baron , répliqua nettement Marneffe .
- Mais , mon cher ...
- Je le serai , monsieur le baron , répéta froidement Marneffe en regardant alternativement le baron et Valérie . Vous avez mis ma femme dans la nécessité de se raccommoder avec moi , je la garde ; car , mon cher ami , elle est charmante , ajouta - t - il avec une épouvantable ironie .
Je suis le maître ici , plus que vous ne l' êtes au ministère . "

LA COUSINE BETTE (VII, paris)
Page: 285