----- Revenir à l'écran précédent par la commande BACK -----

- Que veux - tu ? c' est plus fort que nous , on ne résiste pas à ces façons - là . J' ai changé la pédale . J' ai fait des agaceries à ce sanglier judiciaire , à mon futur tourné comme Arthur en mouton , je l' ai fait rester là sur la bergère de Rochefide , et je l' ai trouvé bien sot . Me suis - je ennuyée ? ... il fallait bien avoir là Fabien pour me faire surprendre avec lui É
- Eh bien , s' écria Maxime , arrive donc ? ... Voyons , quand Rochefide t' a eu surprise ? ...
- Tu n' y es pas , mon bonhomme . Selon tes instructions , les bans sont publiés , notre contrat se griffonne , ainsi Notre - Dame - de - Lorette n' a rien à redire . Quand il y a promesse de mariage , on peut bien donner des arrhes ... En nous surprenant , Fabien et moi , le pauvre Arthur s' est retiré sur la pointe des pieds jusque dans la salle à manger , et il s' est mis à faire - " broum ! broum ! " en toussaillant et heurtant beaucoup de chaises .
Ce grand niais de Fabien , à qui je ne peux pas tout dire , a eu peur ...
Voilà , mon cher Maxime , à quel point nous en sommes ... Arthur me verrait deux , un matin en entrant dans ma chambre , il est capable de me dire : " Avez - vous bien passé la nuit , mes enfants ? "
Maxime hocha la tête et joua pendant quelques instants avec sa canne .
" Je connais ces natures - là , dit - il . Voici comment il faut t' y prendre , il n' y a plus qu' à jeter Arthur par la fenêtre et à bien fermer la porte . Tu recommenceras ta dernière scène avec Fabien ? ...
- En voilà une corvée , car enfin le sacrement ne m' a pas encore donné sa vertu ...
- Tu t' arrangeras pour échanger un regard avec Arthur quand il te surprendra , dit Maxime en continuant , s' il se fâche , tout est dit . S' il fait encore broum ! broum ! c' est encore bien mieux fini ...
- Comment ? ...
- Hé bien , tu te fâcheras , tu lui diras : " Je me croyais aimée , estimée ; mais vous n' éprouvez plus rien pour moi ; vous n' avez pas de jalousie . " Tu connais la tirade . " Dans ce cas - là , Maxime ( fais - moi intervenir ) tuerait son homme sur le coup .
( Et pleure ! ) Et Fabien , lui ( fais - lui honte en le comparant à Fabien ) , Fabien que j' aime , Fabien tirerait un poignard pour vous le plonger dans le coeur . Ah ! voilà aimer ! aussi , tenez , adieu , bonsoir , reprenez votre hôtel , j' épouse Fabien , il me donne son nom , lui ! il foule aux pieds sa vieille mère .

BEATRIX (II, privé)
Page: 932