à propos denouvelles chronicques
Retour
[Chroniques] Le Premier [-Tiers] volume des grans croniques de France nouvellement imprimees a Paris Avecques plusieurs incidences survenues durant les regnes des tres chrestiens roys de France... Avecques la Cronique frere Robert Gaguin contenue a la cronique Martinienne [trad. par Pierre Desrey] .- [Paris, pour Guillaume Eustace, 1514, 1er octobre.-] 3 vol. In-f, 307 mm, [VI-] CCIV [sic pour CCVI] + [VIII-] CXCIX [sic pour CLXXXIX, la foliotation sautant de LXXXIX à C-1bl] + [XII-] CCLXXVI ff, ill. gr. s. b., marques de G. Eustace, privil.

[Ed. partagée avec François Regnault. Le titre du t. I porte la marque d'Eustace, l'ex. 105 208 a celle de Regnault. Rel. veau brun XVIIe aux armes de Louis-Charles de Voisin de Saint-Paul, ex-lib. Adamoli.- Hauser I, n9].

B.M. Lyon Rés. 158 082 [exemplaire reproduit], 105 208, Rés. Inc. 412 (t. II)

Publiée par Pierre Desrey, c'est la première des éditions des Chroniques, dites de Saint-Denis, à dépasser le règne de Louis XI. Elle comprend aussi une traduction de la Chronique de Robert Gaguin et s'achève après le règne de Louis XII. Ces textes constituent l'une des importantes sources officielles de l'Histoire de France.
C'est vraisemblablement aussi à ce genre de chronique "sérieuse" que se réfèrent Rabelais et les auteurs anonymes des Chroniques Gargantuines, tout en parodiant son style et sa manière de conduire le récit.

Prologue , p.7 : nouvelles chronicques


Retour