à propos delettres cancelleresques
Retour
VERINI (Giovanni Batista)

Incipit liber primus [-quartus] Elementorum litterarum Ioannis Baptiste de Verinis Florentini nouiter impressus... .- [Toscolano : Paganino e Alessandro Paganini, 1527 ?.-] 4, 215 mm, LXIIII ff sign. A-N (-O-Q)4, titres dans encadr. gr. s. b., fig. gr. s. b., empr. : a.ie tala i. po guti 3 1527 Q.

[Titre courant : Luminario.- A la fin est rel. un cahier de 6 ff. n. ch. n. signés des modèles de lettres décorées par Amphiareo.- Rel. parch. souple XVIe, sur la garde inf. alphabet ms au r et au v gravure comportant 3 alphabets.- Brunet V 1138 ; Sander 7551 ; Bologna 355.]

B.M. Lyon Rés. 341 584

Cet ouvrage fait partie d'un ensemble de textes qui, à la fin du XVe siècle et au début du XVIe, se consacrent à la construction géométrique des lettres, comme le fera Geoffroy Tory (voir notice). Verini propose des modèles d'écriture cursive, parmi lesquels on reconnaît l'une des formes de l'écriture de "chancellerie". Le dernier feuillet de cet exemplaire est manuscrit.

Chapitre 2, p.13 : lettres cancelleresques

Ce terme comporte deux sens : l'un se rapportant à l'écriture de chancellerie, l'autre à l'idée d'une écriture "annulée" ou cachée.


Retour