à propos dehieroglyphiques
Retour
ALCIATI (Andrea)

Les Emblemes de Maistre Andre Alciat, mis en rime francoyse [par Jean Le Fevre], et puis nagueres reimprime avec curieuse correction.- On les vend a Paris en la maison de Chrestien Wechel, 1540.- In 8, 160 mm, 245 [-2bl-1] p. sign. A-P8Q4, ill. gr. s. b. [attrib. à Mercure Jollat], marques typ. au titre et à la fin. Empr. : paco e.e. u.u., InAt 3 M.D.XL.
[Rel. parch. XVIe.- Landwehr, Romanic, 21 ; Index Aureliensis 102.924.]

B.M. Lyon Rés. 319 765

Le juriste italien André Alciat fut l'un des maîtres des livres d'emblèmes (à partir de 1528) qui connurent pendant plus d'un siècle une très grande vogue. L'emblème est un ensemble composé d'une devise, d'un texte explicatif et d'une image le plus souvent énigmatique. Il était couramment comparé à un "hiéroglyphe" et l'on considérait qu'il traduisait directement, et de façon plus évidente que le texte, les idées et conceptions de l'esprit. Beaucoup d'emblèmes ont été composés à partir d'anecdotes très connues, d'adages et de lieux communs tirés des Anciens.
Cette édition bilingue, avec la première traduction française par Jean Lefèvre, précède la célèbre édition réorganisée puis traduite par Barthélémy Aneau en 1548.

Chapitre 9, p.52 : hieroglyphiques


Retour