à propos dechoses contraires
Retour
TARTARET (Pierre)

[Expositio Petri Tatereti in summulas Petri Hyspani cum textu... juxta mentem Scoti].- S.l., s.n. [Lyon ? Nicolas Wolf ?], 1506.- In-4, 255 mm, XCV [-1-1bl] ff. fig. gr. s.b.
[Le titre manque ; notes mss XVIe.- Demi rel. XVIe peau de truie est. à froid sur ais de bois, restes de fermoirs.- Ex-libris ms XVIe Joannes Brandin ; ex-lib. gr. XVIIe de la ville de Heilbronn]

B.M. Lyon Rés. 166 859

Petrus Hispanus (Pierre d'Espagne), le pape Jean XXI mort écrasé en 1271 par la chute d'un plafond, écrivit ces Summulae logicales, manuel de logique intégrant les traités aristotélicens de l'Organon à la réflexion élaborée par leurs commentateurs. Elles sont encore très utilisées au début de la Renaissance dans les collèges, avant la parution de nouvelles éditions et traductions d'Aristote. Elles sont ici éditées et commentées par Pierre Tartaret "dans l'esprit de Duns Scot" (voir la notice sur cet auteur) : ce philosophe scolastique enseignait à Paris à la fin du XVe et au début du XVIe siècle. Il était l'un des rares représentants du courant scotiste, alors que la majorité des professeurs parisiens de logique et de théologie se situaient plutôt dans la mouvance nominaliste. Rabelais se moque de lui et des "modes de signifier" dans Pantagruel, ch.7, p.49, où il lui attribue un ouvrage De modo cacandi.

Chapitre 10, p.53: choses contraires


Retour